10:1615/03/2015NEWS

Planète minceur

planèteminceurnovembre.jpg

Focus sur les actus de poids qui font parler. Par Chantal Soutarson.

Lire la suite

10:0001/05/2014MOOD

Question & réponse 40 ans

minceur,40 ans,ventre plat,régime,bien-être,sport,kilos

« Mon ventre et mes bras commencent à s’empâter. Que faire sans entrer dans l’engrenage des régimes ? » Propos recueillis par Sylvia Vaisman.

Lire la suite

14:2523/03/2010NEWS

Vécu : quatre régimes qui ont marché

minceur.jpg

Régime, un mot à bannir, à rayer de la carte… et du menu. Les médecins sont contre, et les femmes, découragées par le cycle infernal frustrations/compulsions, ne veulent plus en entendre parler. Aujourd’hui, nous parlerons de programmes alimentaires , de diététique personnalisée, en précisant bien qu’il s’agit d’une nouvelle façon de se nourrir et qu’il faudra s’y conformer le plus possible dans le temps ou y revenir en cas de dérapages incontrôlés. Il est donc indispensable qu’ils ne soient pas trop contraignants, mais adaptés à nos goûts , qu’ils ne nous laissent pas sur notre faim et puissent s’adapter à un dîner chez des amis, à un déjeuner au restaurant ou à des repas de vacances. C’est exactement ce que nous vous proposons aujourd’hui, avec ces quatre programmes minceur , qui ont un coût, certes, mais aussi le mérite d’être ultra-personnalisés. Par Marie-Françoise Dubillon et Pascale Grignon CATHERINE, 56 ANS - 7 KG EN SIX SEMAINES POUR CELLES QUI ONT BESOIN D'ETRE REMOTIVEES : UN COACHING SEPT JOURS SUR SEPT > CE QUI L'A MOTIVEE « Je n’ai jamais souffert de problème de poids, sauf l’an dernier où, pour cause de ménopause, j’ai pris sept kilos en douze mois. Je ne me supportais plus. Une amie m’a alors conseillé d’aller voir la directrice d’un institut spécialisé dans l’hygiène alimentaire. J’étais sécurisée car celle-ci est biochimiste, spécialiste de la digestion (je suis moi-même biologiste). » > LE PRINCIPE Une hyper personnalisation du programme alimentaire après une étude des équilibres nutritionnels adaptés à chaque profil. Les menus sont adaptés à chaque personne, d’après ses antécédents médicaux, sa famille (enfants, mariée ou célibataire), son rythme de vie et ses goûts alimentaires. Une fois par semaine, le coach remet à la candidate à l’amaigrissement ses menus du petit déjeuner, du déjeuner et du dîner , détaillés au jour le jour avec explication des recettes dans un petit classeur, en même temps que toutes deux font le point sur l’amincissement , les difficultés, les baisses de régime ou au contraire la pêche retrouvée lors des sept jours précédents. > LE VECU DE CATHERINE « La première séance est offerte, ce qui m’a permis de voir si ce genre de rééducation alimentaire me convenait. Fabienne m’a longuement interrogée sur mes problèmes de poids, mais aussi de santé. Je lui ai expliqué que je souffrais de colopathie, ce qu’elle a pris en compte dans l’établissement de mes menus quotidiens. J’ai rapidement donné mon accord et suis revenue dix jours plus tard. Pendant ce temps, se référant à mon précédent interrogatoire, Fabienne a réalisé une étude définissant mon équilibre nutritionnel (cette étude reste valable toute la vie, ce qui signifie que si je déclenche une maladie genre hypertension ou diabète, et si je reviens vers Fabienne même dix ans plus tard, l’étude sera réactualisée gratuitement). Elle avait étudié l’évolution de mon poids de dix ans en dix ans depuis la petite enfance. Elle a pris en compte mes habitudes alimentaires (bec salé ou sucré), mes heures de coucher, de réveil, les sports que je pratiquais, les traitements médicaux actuels et même passés, les endroits d’où je voulais mincir, car ses menus sont différents selon que l’on veut perdre du ventre, des cuisses ou des fesses. J’ai alors suivi à la lettre son programme , et continué chaque semaine jusqu’à mon poids de form e, c’est-à-dire celui d’avant ma ménopause. J’ai totalement revu la façon de me nourrir. J’ai appris à inverser le rythme de mes repas, c’est-à-dire à faire le plus important le soir, ce qui est en contradiction avec toutes les idées reçues. Il faut en effet respecter les temps de digestion pour ne pas déclencher des poussées de glycémie. J’ai eu longtemps sur moi un petit carnet où il était noté par exemple qu’il faut quatre heures pour digérer du fromage blanc, sept heures pour des protéines animales. J’ai ainsi compris pourquoi le repas le plus important était le soir. On prend davantage le temps de manger, de mâcher, et la digestion se fait tranquillement pendant les sept ou huit heures de sommeil. Enfin, elle m’a conseillé certaines associations d’aliments , afin que les sucs digestifs soient compatibles entre eux et que le bol alimentaire se transforme facilement en énergie et déchets et non pas en graisse. Ces menus aident aussi à respecter l’équilibre acido-basiq ue de l’organisme. La plupart des femmes (surtout) sont trop “acides”, d’où stress et agressivité. Avec ces règles, on perd du poids sans souffrir, et avec une alimentation bien précise, on cible l’amincissement (ventre, culotte de cheval, jambes, et non pas joues ou poitrine). Dès la première semaine, j’ai perdu un kilo, avec une pêche extraordinaire et pas de sensation de faim. » > UNE JOURNEE TYPE DE LA SEMAINE « J’ai commencé cette reprogrammation à la fin du printemps, d’où des aliments de saison. Au leve r : un fruit, souvent melon ou framboise, mais aussi poire ou pêche. 10 h : café ou thé. Midi : légumes (pois gourmands, haricots verts, ratatouille), protéines (viande, poisson, crustacés, fruits de mer, le premier jour saumon grillé avec beaucoup d’herbes), café ou thé (et c’est tout car, plus on mélange d’aliments au même repas, plus la digestion est difficile). 16 h : café ou thé. Dîner : on mange à volonté, à sa faim, pour récupérer des énergies dépensées au cours de la journée (exemple : gaspacho, rosbif, cornichons, compote de fruits ou laitage et un verre de vin ; le premier soir, ce fut tomates farcies aux crevettes et pastèque). Au bout de six semaines, j’avais retrouvé mon poids (et mes vêtements !) d’il y a dix ans. Je n’ai jamais eu faim. Je ne me suis jamais lassée , car je n’ai jamais mangé deux fois la même chose, et mon livre de bord me détaillait les recettes de chaque repas. Pas de colite non plus. Une révolution, pour moi. Depuis, je suis stabilisée, mais je respecte désormais le rythme de repas. J’évite de mélanger trop souvent protéines et amidon (pain, riz, farine, navets, petits pois, lentilles, biscottes), ce que les nutritionnistes préconisent depuis un certain temps, et je m’interdis l’association acide (fruits crus, citron, vinaigre, vins blancs ou rosés) et amidon, ce qui est tout nouveau pour moi. Je n’ai plus jamais de fringales et je ne grignote plus entre les repas, ce qui est une révolution ! » L’AVIS DE VB : Ce n’est pas donné – 114 € par semaine avec consultation et fiches alimentaires, sans compter l’étude perso, à vie, des équilibres nutritionnels (220 €) –, mais la personne peut joindre le coach sept jours sur sept pour être encouragée, recadrée, conseillée. Sortie imprévue ? Aliment de la fiche menu introuvable ? Coup de fatigue ? Elle peut interrompre son traitement quand et le temps qu’elle veut (vacances, séjour à l’étranger, lassitude), puis revenir. Les patients ont jusqu'à 90 ans, et une personne « saine » perd environ dix kilos en six semaines. C’est un investissement certain, mais le bouche à oreille (plus de vingt mille patients depuis plus de vingt ans) est la preuve du succès de la méthode. Renseignements chez Libre Forme, au 01 40 06 91 91. Pour les trois autres témoignages, CLIQUEZ SUR LIRE LA SUITE !

Lire la suite

03:4115/03/2010

Mastiquez, vous maigrirez !

minceur_mastication.jpg

Pour garder sa taille de guêpe, ou pour la retrouver, ce n’est pas uniquement le choix des aliments qui compte, mais aussi – et surtout – la façon de les consommer. Chassez le mou, mastiquez longuement, faites une pause entre les plats et vous serez récompensée. Vous vous affinerez sans vous affamer et aurez de surcroît davantage de plaisir en bouche. Par Sylvia Vaissman Jamais nos repas n’ont été aussi flasques et évanescents. Il suffit de consulter la carte des restaurants les plus en vogue, de feuilleter les livres de recettes de cuisine du moment ou de se promener simplement entre les étals d’un supermarché pour s’en rendre compte. Des blinis aux hamburgers , en passant par les ravioles, les hachis Parmentier, les gaspachos et les tiramisus, tout est ramollo, fondant, pâteux, moelleux, prêt à consommer, prémâché… quasiment prédigéré. Et ce n’est pas la mode actuelle des verrines et des smoothies , ni d’ailleurs celle de la cuisine moléculaire, qui va balayer de sitôt cette tendance de fond. Ces  « aliments doudous » ne réclament en effet que peu de temps et d’efforts. Comme ils n’opposent aucune résistance aux dents, ils se gobent, s’ingurgitent en moins de deux , se déglutissent sans même y penser. Pratique et rassurant à cette époque où le stress domine et où la vitesse est érigée en valeur suprême. Pratique, mais ô combien destructeur.

Lire la suite

10:3912/03/2010News

Jeu Matis, c'est fini !

minceur_mastication.jpg

Vous avez été très nombreuses (et très rapides !) à répondre aux deux questions pour gagner le soin ToniMinceur de Matis. Les 10 produits ont donc déjà tous été gagnés... Bravo à toutes et merci pour votre participation ! Pour info, les...

News

Gagnez l'innovation minceur Matis

MATIS.jpg

JEU TERMINE ! Comme annoncé dans le Votre Beauté du mois d'avril (en kiosque aujourd'hui), nous vous offrons la possibilité de gagner le ToniMinceur Fluide Rénovateur de Fermeté (200 ml), de Matis , dont vous avez déjà pu tester...

15:2616/02/2010Agenda bons plans

La Spécial Minceur est en kiosque !

Cover831.jpg

Vous pensiez tout savoir sur la minceur ? Vous allez être surprise ! Dans ce Spécial Minceur, des enquêtes surprenantes, des infos inédites , les dernières crèmes anti-capitons , des régimes testés et approuvés par nos lectrices (4...

16:4006/06/2008NEWS

Luxopuncture : on s'accroche !

Lisez le dernier épisode de l'"aventure luxopuncture testée par la rédaction" en cliquant sur "Luxopuncture : bilan d'après vacances". Après avoir perdu leurs petits kilos superflus (selon elles), Dominique et Chantal, nos deux testeuses de choc, continuent contre vents et marées ( comprendre chouquettes et frites) le long chemin qui mène à la stabilisation. Ce n'est pas évident tous les jours, mais je peux vous dire qu'elles ont toutes les deux vraiment changé physiquement. Elles sont passées dans le camp des minces, les traîtresses. Et ça leur va franchement bien. Pas fatiguées, la mine épanouie et le teint frais, elles n'ont même pas de sautes d'humeur (pas en public en tout cas). Un vrai scandale. Leurs séances de luxopuncture touchent à leur fin... Mais ce n'est pas la phase la plus facile. Voici le récit de Chantal.

Lire la suite

17:1014/05/2008NEWS

La luxopuncture testée par la rédaction, deuxième épisode

medium_Balance.jpg.jpg

Chantal et Dominique, nos deux testeuses de choc, continuent leurs séances de luxopuncture, histoire de se débarrasser de quelques kilos superflus. En tant que témoin privilégié de cette expérience (je travaille dans le même bureau que Chantal), je peux le dire : ça n'a pas l'air d'être une partie de plaisir tous les jours. Mais force est d'admettre que les efforts (pas si énormes que ça) (hou là, je sens que je vais payer cette affirmation) courageusement déployés (je me rattrape) donnent des résultats assez rapides , et cela sans fringale ou autre razzia sur les sucreries (que j'enferme de toute façon à double tour dans mon tiroir) (par solidarité évidemment). Conclusion :  ça marche. Et, en toute objectivité, je peux vous dire que ça se voit : lors de la dernière conférence de rédaction, qui a réuni toutes les pigistes, les compliments ont fusé... Chantal et Dominique affichent une silhouette clairement amincie. Tout en étant visiblement en forme , bien dans leur peau... et même de bonne humeur, état rarissime, vous l'admettrez, pour une femme en situation de perte de poids. Voici la suite de leur expérience.

Lire la suite

21:3003/03/2008News

Les hommes, les femmes, la ligne

medium_Balance.jpg.jpg

Mesdames, vous n'êtes pas indulgentes avec nos amis les hommes : 60 % d'entre vous considèrent qu'"il est important qu'un homme fasse attention à sa ligne" , d'après une étude Ifop réalisée pour la marque Gerlinéa. Mais côté hommes , c'est encore pire (donc pas de pitié !) : 71% d'entre eux pensent qu'une femme doit faire attention à sa ligne . De manière générale, les Français considèrent que "la société est plus exigeante qu'auparavant avec la minceur des femmes" (alors là franchement, on n'avait pas remarqué !). Mais la nouveauté , c'est que 60% des Français pensent que la société est également de plus en plus exigeante quant au poids des hommes . Concernant la minceur des hommes, 65% des personnes interrogées considèrent qu'il s'agit d'" un phénomène de mode" , et 55% que l'exigence de minceur dont ils sont l'objet n'est que "le reflet de l'égalité hommes-femmes" (eh oui, hé hé hé). Pour 46% des femmes, les poignées d'amour des hommes ne sont pas graves, et font même plutôt "sourire". Si une femme sur cinq estime que le surpoids est inquiétant et mauvais pour la santé de son conjoint, la même proportion est indifférente et estime que "c'est à l'homme de gérer seul ce problème". Seules 19% des femmes déclarent envisager "un plan d'attaque" pour motiver leur compagnon à maigrir. On le sait, face à la perte de poids, les hommes et les femmes sont loin d’être égaux . En effet, les hommes perdent plus facilement leurs kilos que les femmes. Pourquoi ? Tout simplement parce que les hommes ont plus de masse maigre, autrement dit de muscles que les femmes. Du coup, les hommes arrivent naturellement mieux à brûler leurs calories. C’est presque mathématique… Quelle injustice.

Lire la suite