12:4626/12/2014MOOD

Maîtriser les bonnes techniques : la bouche

astuces,conseils,pro,maquillage,make up,cosméto,couleur,contour des lèvres,rouge à lèvres,enlumineur,gloss,bouche,arc de cupidon

En dehors du choix de la couleur que l’on maîtrise toutes à peu près, à partir de 40 ans (plus tôt pour les fumeuses…), le problème majeur, c’est le contour qui se plisse. Découvrez toutes les bonnes astuces pour redessiner ses lèvres. Par Pauline Castellani.

Lire la suite

10:4110/02/2014NEWS

Beauty routine : se faire une bouche plumpy

bouche,make up,plumpy,hydratation,routine,beauté,too faced,shiseido,brillance,bobby brown,marionnaud

Dans notre numéro de février-mars, nous vous avons sélectionné nos rouges à lèvres coup de coeur. En voici quatre autres pour une bouche bien hydratée et joliment colorée.  

Lire la suite

06:0516/04/2010Hot topics

Bouche, dessinez les contours

bouche_contours.jpg

Hyper sophistiquée, un brin vintage (remember the eighties...), la bouche est simplement coorée au crayon et le contour des lèvres franchement souligné. Conseils de pro : - Choisir un crayon à la texture lisse et crémeuse et le tailler pointu. - Dessiner le contour en commençant par le coeur des lèvres, et rejoindre les commissures. - Important : hydrater généreusement avant de colorer la bouche.

Lire la suite

06:3022/02/2010NEWS

Le jour où je me suis fait repulper les lèvres

bouche-lèvres.jpg

Sophie avait 38 ans quand elle s’est décidée à franchir le seuil d’un cabinet de médecine esthétique pour pallier un complexe remontant à l’adolescence : une bouche trop fine. Propos recueillis par Loly Clerc "Mes lèvres m’avaient toujours paru trop fines.  Rien de dramatique, non, juste un bon brin en dessous des bouches pulpeuses, sensuelles, ourlées, gourmandes qui caractérisaient manifestement les héroïnes de mes premiers élans littéraires. Je me souviens avoir cherché sans relâche, dans ma prime adolescence, d’autres indices susceptibles de faire mentir cette tragédie narcissique. J’eus quelque espoir avec Mona Lisa. La transcendante, l’énigmatique beauté arborait une bouche petite. En ces temps-là, c’était semble-t-il signe de noblesse. Cette pauvre branche à laquelle je me raccrochais pliait sous le poids croissant de l’évidence : toutes les filles des magazines, toutes les actrices, bref, toutes les belles filles affichaient de belles bouches charnues. J e cherchais en vain des exceptions à la règle. Je m’attaquais donc à un sacré boulot : me convaincre que j’étais jolie malgré ce que je savais désormais être un handicap, ma bouche trop petite, trop fine, trop pas assez, quoi !" Le paradoxe génétique.. . "Un truc me faisait enrager par-dessus tout : l’injustice , ou plus exactement le paradoxe génétique. Ma mère , oui, celle-là même qui m’avait engendrée et par conséquent légué une bonne partie de ses chromosomes, racontait à qui voulait l’entendre qu’elle avait longtemps souffert de sa bouche trop grande. Non mais, sans blague ! J’aurais volontiers échangé, moi.  Pourtant, je la savais sincère, et en arrivais à la conclusion que l’on était, décidément, jamais contente de ce dont la nature nous avait dotée." LISEZ LA SUITE !

Lire la suite

07:1017/02/2010Leçon de beauté

La bouche en couleur

photo01-107.jpg

Fatale, gourmande, glamour, offerte à tous les baisers... Trois déclinaisons d'un rouge sexy pour des lèvres belles à croqu er . (attention : teint transparent - nude - de rigueur !). Version n°1 : ROUGE MORDU - Unifier les petits défauts de la peau avec un anticernes et appliquer  le fond de teint en l'étirant au maximum. - Choisir un rouge à lèvres  rouge très pigmenté . - Appliquer la couleur au pinceau pour que les pigments imprègnent la muqueuse, et  absorber avec un mouchoir en papier le surplus de matière. - Entourer le dessin des lèvres d'une touche subtile d' anticernes , et le fondre avec le rouge pour éviter un contour trop net. Pour voir les deux autres versions, cliquez sur "lire la suite" !

Lire la suite

13:2712/02/2010NEWS

Conserver une belle peau quand il fait froid

belle-peau-en-hiver.jpg

  Notre peau est-elle attaquée par le froid ? Oh que oui ! 60 % des femmes ont la peau qui tiraille face au froid. En hiver, quand la température diminue, le système vasculaire préserve la chaleur du corps en...

15:5209/12/2008MOOD

Sur mes lèvres

HORMETA.jpg

Du baume , j’en ai toujours un à portée de main. Dans le sac, au bureau, dans la salle de bains. Et l’hiver, impossible de sortir sans mon isolant sous peine de panne sèche et douloureuse. Cela dit, avec cette petite crème, je pense que tout...

11:2519/11/2008

Les repulpeurs, nouvelles stars des lèvres ?

Lip Fusion.jpg

Pour continuer sur le sujet de la bouche, un billet consacré aux fameux "repulpeurs" de lèvres. De quoi s'agit-il exactement ? Comment sont-ils apparus sur le marché de la beauté ? Comment ça marche ? L'enquête de Julie Levoyer , pigiste pour le magazine. Le credo des repulpeurs : « C’est gonflé, safe, facile, et c’est maintenant ! » Promesse alléchante. Au début des années 2000, on utilisait des activateurs de micro-circulation. Le mode opératoire était alors franchement basique : créer un mini œdème avec du venin de serpent, des extraits de piment ou de la capsaicine. Dilatés, les vaisseaux se remplissent de sang. Mauvaise idée. « Ces inflammations accélèrent le vieillissement et détruisent les fibres de collagène », prévient Christiane Montastier. De plus, pour se défendre, les cellules libèrent des radicaux libres et, complètement stressées, finissent… à plat ! Ère du well-being oblige, hors parfumerie, les marques misent ensuite sur la sensorialité et l’illusion d’optique : mélanger alcool et menthol avec des huiles ultra-brillantes pour recréer un galbe. C’est simple, mais encore fallait-il y penser. Depuis septembre, Nivea s’engouffre dans la brèche en ajoutant de l’extrait pur d’Arctiin dans un gloss pour stimuler les fibroblastes, d’où un effet immédiat et à long terme. La deuxième génération de boosters de volume apporte du collagène , mais leur action reste encore trop superficielle et de courte durée. Tout bascule en 2005 quand Fusion Beauty, une marque américaine, a l’idée d’ encapsuler le collagène. Déshydraté, micronisé et injecté dans des nanoparticules, il se regorge d’eau et reprend jusqu’à dix fois son volume au contact des lèvres. « Nous faisons du topical injectable, explique Charlotte Dubois, formatrice pour la marque. Nos nanosphères pénètrent dans le derme et se remplissent d’eau, libérée pendant vingt-quatre à quarante-huit heures. »

Lire la suite

12:4317/11/2008

Du baume aux lèvres

bouche-ongles.jpg

Fragile à l’excès (surtout quand les températures commencent à sérieusement baisser) , la bouche a besoin de nos soins les plus vigilants. Hydratants, anti-âge et repulpants jouent de toutes leurs armes pour nous faire la bouche pulpeuse. Manger, embrasser, faire la moue… la bouche est une hyperactive. Jonction épidermique , sa partie vermillon relie les lèvres blanches (zone entre le nez et l’arc de Cupidon, et la lèvre inférieure au pli du menton) à la muqueuse de la bouche. Zones blanche et rouge partagent une fragilité intense. Épiderme très fin, pauvre en glandes sébacées, pour la première ; et épithélium mince, sans film hydrolipidique, posée sur un derme labial riche en eau, collagène et élastine, pour la seconde. Dépourvues de bouclier épidermique et pauvres en mélanine, les lèvres sujettes au dessèchement sont incapables de se protéger des UV. « Ce qui les différencie surtout du reste du visage, c’est l’absence d’hypoderme », précise le chirurgien esthétique Frédéric Sarfati. Sans cet airbag, les lèvres adhèrent directement au muscle péri-orbiculaire, responsable des mouvements de la bouche, et réagissent à la moindre mimique.

Lire la suite

20:4513/09/2008NEWS

Le maquillage d'Olivier Echaudemaison, directeur artistique de Guerlain

bouche-ongles.jpg

On vous l'avait promis pour cet été, on a pris un peu de retard, mille excuses; mais cette fois ça y est, le maquillage d'Olivier Echaudemaison, directeur artistique de la maison Guerlain, est en ligne (grâce au talent de notre "film maker", Mitch) ! Une fois encore, je me suis donc laissée prendre au jeu... qui en valait la chandelle. Le pitch : moi, girl next door avec ses petits défauts et ses petits complexes (bien loin, donc, de l'image de la femme parfaite de magazine), je me retrouve au coeur du vaisseau amiral de Guerlain, sur les Champs-Elysées. Un lieu magnifique qui vaut le détour, juste pour le coup d'oeil. Mais quand le maître en personne vous maquille, alors là, c'est juste l'extase... En plus, il est drôle, volubile, très généreux en conseils et autres astuces...   Inutile d'en dire plus, place aux images ! D'abord, le teint :

Lire la suite