, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Zoom sur Mademoiselle Blush | Page d'accueil | Planète minceur »

10:0019/03/2015MOOD

Je veux un teint zéro défaut !

teint,astuces,conseils,pro,make up,maquillage,acné,camoufler,corriger,cacher,fond de teint,correcteur,poudre,pinceaux,eau thermale,avène,joëlle nonni

Réaliser un teint parfait n’est pas toujours simple. Le faire quand on présente quelques imperfections l’est encore moins. Découvrez aujourd’hui toutes les astuces de pro pour camoufler vos imperfections. Propos recueillis par Clémence Guillossou.


La peau acnéique n’est pas réservée aux ados. A l’âge adulte aussi les femmes peuvent être touchée par l’acné et ne rêvent alors que d’une chose : camoufler à la perfection petits boutons, marques et cicatrices. Malheureusement, les erreurs cosméto peuvent vite arriver : hydratation minimale, multiplication des couches de fond de teint, poudre à outrance… La solution ? Choisir un maquillage adapté, les bons outils et veiller à avoir une hygiène irréprochable. Pour apprendre à maîtriser les techniques comme une véritable make up artist, VB a fait appel à l’expertise de Joëlle Nonni, spécialiste du maquillage correcteur à la Station Thermale d’Avène.

Votre Beauté : faut-il opter pour un fond de teint compact ou un fluide ?

Joëlle Nonni : "Si l’acné est très inflammatoire et très prononcée, préférez un fond de teint compact. Très pigmenté, il permet de couvrir avec un minimum de matière. Il faut savoir que plus on superpose de couches, plus les reliefs se marquent et plus les imperfections sont visibles. Par ailleurs, le maquillage coule plus facilement lorsque l’acné est inflammatoire car la peau est alors légèrement plus chaude. Donc ayez d’autant plus la main légère. Si l’acné est soft, on se contente d’un fond de teint fluide."

Haute couvrance, Fond de Teint Fluide Correcteur Dermablend de Vichy (5 teintes). Solaire, Fond de Teint Compact Protecteur UV SPF 30 de Shiseido (4 teintes). Confort, Crème de Teint Compacte de Avène (5 teintes).

VB : comment bien préparer sa peau ?

Joëlle Nonni : "Tout d’abord, il faut bien l’hydrater, plus qu’on ne le ferait habituellement. Les traitements anti-acnéiques, très puissants, déshydratent l’épiderme et provoquent de petites plaques sèches, notamment autour des imperfections. En appliquant une juste dose de crème, on lisse ces marques et on empêche le fond de teint de s’y accrocher. On applique ce dernier sans attendre que la crème hydratante ait été absorbée. Si c’est un compact, prélevez le produit à l’éponge, posez-le par touches en commençant par le centre du visage où se concentrent souvent les imperfections, lissez-le vers l’extérieur puis finissez en tapotant l’ensemble du visage avec l’éponge. Cette dernière étape permet de flouter les pores, généralement dilatés.

Si le fond de teint est fluide, appliquez-le aux doigts par petites touches sur l’ensemble du visage, en tapotant et en commençant, cette fois encore, par le centre puis en lissant uniquement sur les contours. Cela permet de déposer plus de matière. On peut superposer une nouvelle couche avec la même technique, si nécessaire." 

VB : le correcteur s’applique après cette étape, mais de quelle façon ?

Joëlle Nonni : "On vient camoufler chaque imperfection à l’aide d’un pinceau fin et synthétique, type pinceau à lèvres. Et on veille à ne pas surdoser le produit en ôtant le surplus sur le dos de sa main avant le travail. On dépose ensuite une touche de matière sur chaque bouton, marque et cicatrice, même les creuses, puis, on estompe chacun avec un coton-tige. On n’estompe pas au doigt pour ne pas, d’une part, écraser la matière en exerçant une pression trop forte et, d’autre part, pour ne pas faire couler le produit via la chaleur de l’index." 

VB : comment choisir la bonne teinte de correcteur ?

Joëlle Nonni : "Les imperfections peuvent provoquer une hyperpigmentation localisée. Si les marques sont très rouges, privilégiez un correcteur vert qui viendra « annuler » les rougeurs par effet de contraste. Dans ce cas, après l'application, on repasse toujours une petite touche de fond de teint car, si le vert annule le rouge, il peut toutefois apporter un aspect grisâtre disgracieux. Si vos imperfections sont violettes, ce qui arrive souvent sur les marques et cicatrices anciennes, optez pour un correcteur jaune. Si elles sont brunes, ce qui est le cas sur les peaux mates à noires, choisissez un correcteur couleur corail."

Neutralisant, Stick Correcteur de Avène (existe en vert, jaune et corail). Longue tenue, Crème de Camouflage Extrême Full Cover de Make Up Forever(12 teintes). Pratique, Pinceau Correcteur Tolériane de La Roche Posay (existe en beige, beige foncé, jaune et vert).

 

VB : pour quel type de poudre opter pour matifier et fixer le maquillage ?

Joëlle Nonni : "Qu’elle soit libre ou compacte, ce n’est pas le plus important. Il faut d’une part, la choisir dans une teinte parfaitement adaptée à la carnation ou translucide. D’autre part, il faut veiller à l’appliquer avec légèreté et toujours à rebrousse-poil, dans le sens inverse de l’implantation du duvet, pour éviter d’avoir l’air enfariné. Appliquez-la à l’aide d’un pinceau à poudre classique, aux poils naturels et aérés."

Translucide, Poudre Libre HD Microfinition de Make Up Forever. Ultra fine, Poudre Universelle Libre de Chanel. Matifiante, Poudre Transparente Haute Matité de Clinique. Professionnel, Gros Pinceau Poudre N°134 de MAC. Aéré, Pinceau Poudre n°10 de Estée Lauder.

VB : faut-il éviter certains produits ?

Joëlle Nonni : "Oubliez les poudres de soleil, qui font ressortir boutons et cicatrices. En cas d’imperfections au niveau des pommettes, évitez aussi le blush  qui aura tendance à les rendre encore plus visibles. Misez plutôt sur la bouche ou les yeux pour ajouter de la fraîcheur."

VB : quelques mots sur l’hygiène du matériel ?

Joëlle Nonni : "Elle est fondamentale de manière générale et d’autant plus lorsque l’on a de l’acné car les bactéries se déposent sur les mousses et pinceaux. Il faut donc les nettoyer régulièrement. Aux Thermes, nous lavons les mousses à l’eau et au savon après chaque maquillage avant de les faire bouillir et nous trempons les pinceaux dans des bains d’alcool. Chez vous, contentez vous d’un lavage quotidien à l’eau savonneuse pour la mousse et hebdomadaire pour les pinceaux. Pensez à les laisser sécher à plat, jamais debout." 

VB : comment se démaquiller sans irriter la peau ?

Joëlle Nonni : "S’il est, bien sûr, conseillé d’adopter une routine douce, il faut toutefois se démaquiller et se nettoyer en profondeur. Par ailleurs, la pollution et la poussière accrochent beaucoup plus sur les peaux grasses, a fortiori lorsqu’elles sont acnéiques. Chaque soir, on se démaquille avec une eau micellaire, puis on nettoie le visage avec une mousse ou un gel. Le matin, on n’oublie pas non plus le nettoyage car le sébum sécrété la nuit est irritant. L’eau du robinet, souvent calcaire, n’est pas idéale. Terminez toujours le rinçage par une grande pulvérisation d’eau thermale, apaisante et réconfortante. Et le soir, si votre peau est vraiment sensible, apaisez-la avec des compresses de cette eau. Pour ce faire, déposez un mouchoir en papier sur votre visage puis vaporisez-y de l’eau thermale, et laissez poser le tout dix minutes avant de le retirer et d’appliquer votre soin hydratant."

VB : existe-t-il du maquillage spécifiquement formulé pour les peaux acnéiques ?

Joëlle Nonni : "Toutes les marques font de plus en plus attention à développer des soins et du make up non-comédogènes. Toutefois, lorsque la peau souffre d’une véritable pathologie, comme c’est le cas avec l’acné par exemple, mieux vaut sélectionner ses produits dans des gammes spécialement développées pour des peaux à problèmes. Dans tous les cas, veillez à n’acheter que des soins portant la mention « non-comédogène ».

(Photo : Greg Conraux)

Commentaires

Bonjour,
Les conseils de Joëlle Nonni, spécialiste du maquillage correcteur à la Station Thermale d’Avène sont très intéressants et précieux. Encore une fois, je viens d'apprendre à maîtriser les techniques comme une véritable make up artist grâce à Joëlle Nonni.
J'ai 39 ans et j'ai une peau grasse à imperfections par périodes (teint irrégulier, boutons, points noirs et excès de sébum).
Merci pour les propos recueillis par Clémence Guillossou et à VB magazine pour ce Mood !
Bonne journée à toutes !

Écrit par : Meriem-Sabine | 19/03/2015

Bonjour,
j'ai 37 ans et toujours une peau avec des imperfections (mixte) mais ça c'était avant les conseils de VB. En lisant cet article je me rends compte que je fais tout bien.....et les résultats sont au rendez vous !
La question est désormais comment combattre les imperfections ET les premiers signes de l'age ? En effet, dés que je baisse la garde coté impuretés au profit de l'anti age, les petits boutons réapparaissent.....VB des conseils ?

Écrit par : Audrey | 22/03/2015