, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« En backstage avec Massato | Page d'accueil | Zoom sur Sois Belle Pipelette »

10:0003/03/2015MOOD

Les maxi effets de l'huile micronisée

 

cheveux,huiles,capillaires,coiffures,formules,composition,science,innovation

Bourrés d’huiles végétales, ces nouveaux shampooings promettent de nourrir le cheveu sans poisser ni alourdir. Une rupture galénique dont se sont emparés de nombreux labos. Par Pauline Castellani.


L’argan du Maroc, l’hibiscus d’Égypte, l’amla d’Inde, le monoï de Tahiti… Depuis quelques saisons, on a pris l’habitude d’appliquer ces huiles héritées de rituels ancestraux en masques nourrissants et réparateurs mais aussi au goutte-à-goutte, comme des soins sans rinçage, parfaits pour gainer la fibre, la faire briller ou réveiller les colos un peu délavées. Toutefois, l’appréhension de déposer un voile gras et poisseux sur nos longueurs reste tenace. « À cause de leur texture épaisse et de leurs molécules de grosse taille, la plupart des huiles végétales alourdissent le cheveu, ce qui les rendait jusque-là peu compatibles avec des produits lavants », confirme Denise Guillouet, responsable soin au sein de la direction technique L’Oréal produits professionnels. Pourtant, de plus en plus de shampooings et après-shampooings affichent des formules surconcentrées en huiles, capables de laver et de nourrir en profondeur mais surtout de garantir souplesse et de légèreté

 

Des formules magiques

 

La prouesse des labos ? Avoir réussi à affiner ces molécules trop lourdes. « Au lieu de rester à la surface de la fibre, les micro-huiles se fraient un passage entre les écailles pour disperser leurs acides gras essentiels sans surcharge », explique Denise Guillouet. Car, même micronisées, les huiles végétales restent très riches et distillent leurs bienfaits : des oméga 3 pour la brillance, 6 pour la nutrition, 9 pour la souplesse, et des acides gras saturés pour encore plus de résistance. L’idéal pour les chevelures desséchées et fragilisées qui tendent à devenir cassantes en hiver (écarts de température, électricité statique, utilisation trop fréquente du sèche-cheveux) comme en été (vent, soleil, humidité).

Si toutes les huiles permettent de réparer et fortifier la fibre en comblant son insuffisance lipidique, chacune possède cependant des propriétés différentes selon sa composition et sa concentration en acides gras. On choisira donc un shampooing à l’huile de jojoba, très nutritive, pour les cheveux les plus secs, à l’huile de camélia pour lisser les longueurs « mousseuses », à l’huile de pracaxi pour illuminer les reflets devenus ternes en hiver, à l’huile de murumuru afin de contrôler les coiffures indisciplinées ou à l’huile de citrus pour prendre soin du cuir chevelu.

« Les laboratoires ne se contentent plus d’une seule huile ni d’un seul bienfait, précise Denise Guillouet. On préfère en mixer plusieurs, jouer sur leurs combinaisons pour obtenir un cocktail lavant toujours plus performant sur la fibre. » 

 

Ça mousse et ça sent bon

 

« Non seulement ces formules huileuses ne poissent plus et soignent le cheveu mais elles permettent d’obtenir des shampooings bien moins agressifs », poursuit Denise Guillouet. Logique, quand on se souvient que « l’huile aime l’huile ». « En s’agglomérant au sébum, l’huile emporte au rinçage les résidus de gras et les impuretés restés sur la fibre. Ainsi, on peut réduire le taux de tensio­actifs lavants et obtenir des textures toujours moussantes mais bien plus douces. » Au final, ces galéniques s’adaptent à tous les types de cheveux. De plus, le rituel d’application reste le même : ces shampooings-huiles se font mousser sur les longueurs pour hydrater, faire briller, démêler et imprimer leur toucher aérien. Pour séduire davantage, ils misent sur la sensorialité en exhalant des parfums souvent fleuris et délicats et affichent une belle couleur ambrée.

 

cheveux,huiles,capillaires,coiffures,formules,composition,science,innovation

 

Le choix de VB. Argan du Maroc pour cheveux secs : Shampooing aux Micro-Huiles, Oil Wonders de Matrix (1). Coriandre et coco pour les fibres épaisses : Shampooing Riche à l’Huile Sublimatrice, Élixir K Ultime de Kérastase (2). Six huiles légères et ultra hydratantes pour cheveux fins : Shampooing Hairdresser’s Invisible Oil de Bumble and Bumble (3). Argan et vitamines anti­oxydantes pour cheveux abîmés : Sham­pooing Hydratant de ­Moroccanoil (4). Camomille, lin, lotus, rose… pour régénérer les fibres cassantes : Shampooing Nutrition Huile Extraordinaire, Elsève de L’Oréal Paris (5). Argan, chypre et lin pour les longueurs ternes : Shampooing de Beauté ­d’Orofluido (6). Spécial cheveux gras et raplaplas en hiver : Cleansing Oil Shampoo de Shu Uemura (7).

 

 

En version solide...

 

Christophe Robin cherchait depuis longtemps « une alternative aux huiles et sérums trop siliconés, aux coiffants avec alcool et aux cires trop collantes, impossibles à rincer ». Il a fini par concocter le Baume Régénérant Intense à base d’huiles végétales, aussi solide qu’une cire et qui mixe huile de figue de Barbarie, d’amande, de son de riz, beurres de karité et de cacao. Même désir chez Kérastase qui rassemble dans son Baume Solide quatorze huiles sous forme compacte (amande, coriandre, avocat, abricot, canola, carthame....). Deux textures étonnantes à faire fondre sous la chaleur des doigts et aussi efficaces pour nourrir les pointes sèches que pour redessiner les boucles ou texturiser une coupe courte. 

 

(Photo : Frédéric Farré ; photos produits : SIC )

Commentaires

Bonjour,
Merci à Pauline Castellani et à VB pour ce Mood sur les bienfaits des huiles végétales sur nos cheveux.
Moi, depuis presque une année j'utilise l'huile réparatrice cheveux d'Yves-Rocher, sa formule contient 3 huiles végétales : Babassu, jojoba et macadamia et elle est spécialement conseillée pour les cheveux très secs ou frisée.

Bonne journée à toute la rédaction de VB magazine !

Écrit par : Meriem-Sabine | 04/03/2015