, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Préparer son corps à l’arrivée du printemps | Page d'accueil | Zoom sur Needs and Moods »

18:0123/02/2015NEWS

Planète minceur

planeteminceurjuin(1).jpg

Focus sur les actus de poids qui font parler. Par Chantal Soutarson.


Les dangers des protéines

 

Les régimes hyperprotéinés ravagent les reins mais raccourcissent aussi l’espérance de vie ! Le professeur Longo de l’université de Californie du Sud, spécialiste en biologie cellulaire, et son équipe ont réalisé une étude sur 6800 américains et découvert qu’une alimentation riche en protéines animales augmentait les risques de cancer, diabète et décès prématuré chez les personnes âgées de 45 à 60 ans. Cette probabilité serait moindre avec les protéines végétales. Une autre recherche, menée sur des souris à l’université de Sydney (Australie), a montré qu’une alimentation pauvre en protéines et riche en glucides complexes (riz, pâtes, etc.) permettait d’accroître la longévité. Les acides aminés qui composent les protéines animales provoqueraient une détérioration de l’ADN, d’où la formation de maladies telles que le cancer.

 

Faire l’autruche

 

Une enquête MGEN-OpinionWay a récemment révélé que les français ont une conception très particulière de la bonne santé et de l’alimentation saine. Ainsi, trois sur quatre (76%) se déclarent en bonne santé alors que parmi eux, 30% sont en surpoids et 16% sont obèses. Or, avec un IMC supérieur à 25 (surpoids), les risques de développer des maladies cardio-vasculaires ou une forme de diabète sont bien plus grands qu’avec un IMC de 23 (corpulence normale), par exemple. Autre distorsion constatée : plus de 85% des personnes interrogées estiment manger équilibré, alors que la moitié d’entre elles affirment fréquenter régulièrement les fast-foods…

 

Le sucre : on diminue…

 

L’OMS recommande une baisse de 5% de la prise quotidienne de produits sucrés afin d’endiguer l’épidémie d’obésité. Ce n’est pas gagné quand on sait que dans certains pays, comme les Etats-Unis, 50% de la population est véritablement accro aux boissons sucrées.

 

Pas si sympa que ça…

 

A la Cass Business School (Londres), on prend très au sérieux l'influence de la pub sur les goûts alimentaires. En particulier lorsqu’elle met en scène des personnages comme un gentil tigre pour des céréales destinées aux enfants ou encore un vieux loup de mer pour des bâtonnets de poisson… Selon le Dr Connell qui a mené l’enquête, plus on est exposé tôt à ces icônes de la malbouffe (avant 13 ans), plus elles paraissent sympathiques et moins on est capable d’évaluer de façon correcte les caractéristiques nutritionnelles des aliments qu’ils vantent. Pire, une fois adultes, les consommateurs conserveraient cette vision positive. Moralité : lisez les étiquettes et développez votre sens critique. Non, les céréales bourrées de sucre ne sont pas bonnes pour la santé, même si c’est T. le Tigre qui le dit.

 

Et retrouvez d’autres news de poids dans la rubrique Planète Minceur du Votre Beauté de février-mars, actuellement en kiosque !

 

(Photo : Frédéric Farré)

Commentaires

Bonjour,
Merci à Chantal Soutarson pour cette news informative. Je suis impatiente de retrouver d’autres news de poids dans la rubrique Planète Minceur du Votre Beauté de février-mars que mon ami français a posté pour moi. Et bien sûr découvrir tout le contenu du nouveau numéro de VB que j'attends dans ma boite postale !

Bonne journée à VB magazine !

Écrit par : Meriem-Sabine | 27/02/2015