, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Maîtriser les bonnes techniques : la bouche | Page d'accueil | Coiffée comme sur les défilés »

11:3127/12/2014NEWS

Esthétique news

esthétique,news,infos,actus,rubrique,dents,cheveux,minceur,forme,santé,innovations,cosméto,beauté,sport,activité,exercice

Focus sur les dernières infos dénichées par notre journaliste Anne-Marie Attali.


Les additifs capillaires contre la perte de cheveux

C’est le pourcentage de Françaises concernées par une chute anormale de cheveux, tandis que dans la tranche 35-45 ans, 
25 % se plaignent d’une chute progressive chronique*. Face à ce véritable phénomène de société, le groupe japonais Aderans, leader mondial de la chevelure de remplacement et propriétaire, depuis 2012, de la marque de perruques Any d’Avray, souhaite développer une solution esthétique performante, facile et peu connue : les additifs capillaires. Très légers, constitués de fibres exclusives ou de cheveux naturels, noués à la main sur une fine résille ou une micropeau, ils se posent sur le dessus de la tête 
et se mêlent aux cheveux existants pour donner instantanément une coiffure volumineuse. Insoupçonnables et vraiment bluffants ! Au Japon, leurs ventes représentent 70 % du chiffre d’affaires d’Aderans, alors que, dans l’Hexagone, elles ne constituent que 10 à 15 % du CA d’Aderans France. Une nouvelle « hair » ?

* Source : Europanel, étude Survey/Beauty Care Women.

 

Sourire restauré, 
dos soulagé

Et si traiter des dents prématurément usées afin de retrouver un sourire glamour, combattait aussi le mal de dos ? « Tout à fait possible, assure le Dr Arash Zarrinpour*, chirurgien-dentiste. Il est fréquent qu’une usure importante des dents ait la même cause que des douleurs ostéo-articulaires : 
une mâchoire du bas mal placée. » Si, pendant le sommeil, sous l’effet du stress, on serre excessivement les dents, il arrive que 
la mandibule, cet os du maxillaire inférieur, 
lié au crâne de chaque côté par deux articulations, se positionne mal. Conséquence : à long terme, une abrasion des dents mais aussi des pressions asymétriques au niveau du crâne, avec des effets à distance : mal de dos, céphalées chroniques, insomnies… 
La solution ? Repositionner progressivement la mâchoire par une petite gouttière, en plastique transparent, placée de chaque côté sur les dents du bas. Puis on pérennise ce nouvel équilibre par un travail de gestion du stress, suivi, si nécessaire, 
d’un traitement d’orthodontie. Enfin, la pose de facettes ou de couronnes va restaurer les dents usées, tandis que le dos 
se trouvera soulagé. Et ce, sans aucune prise de médicaments.

* Cofondateur du Centre du sourire et du dos, Paris 1er.

 

La crème qu’on attendait 

Après un peeling, une séance de laser ou d’injections, les médecins sont unanimes pour prescrire l’application de deux produits. 
L’un, réparateur et apaisant, destiné à calmer l’inflammation cutanée post-acte de médecine esthétique, tandis que l’autre, doté d’un fort 
indice de protection, limite le risque d’hyper-pigmentation (taches brunes), lié à l’exposition à 
la lumière des peaux fragilisées. Si 90 %* des pharmaciens conseillent ces deux achats, 
on constate que, par souci d’économie, très peu 
de clientes font cette double dépense. Conscient de ce problème, le laboratoire Bioderma lance Cicabio SPF50+, une crème deux-en-un avant-gardiste, dont la formule associe un véritable bouclier anti-UV à un cocktail musclé comprenant du cuivre, du zinc, du resvératrol (polyphénol 
extrait des sarments de vigne) et un actif exclusif l’Antalgicine®. Autant de molécules travaillant 
en synergie pour restaurer et assainir l’épiderme, soulager les effets secondaires des gestes de médecine esthétique. Le tout, à un prix mini : 9,90 €.

* Test Bioderma effectué auprès de pharmacies-conseillères.

 

La minceur 
en apesanteur

Ventre plat, jambes fuselées, fesses galbées… pour entretenir, pendant l’année, les bénéfices dus à des vacances sportives, on mise tout sur un nouvel allié minceur : le Velaqua. Composé d’un cadre en U et de deux larges flotteurs en matière plastique fixés symétriquement à chaque extrémité, ce drôle d’appareil insubmersible doit son originalité à l’apesanteur qu’il autorise, 
les pieds ne touchant jamais le fond de 
la piscine. On l’utilise pour pratiquer, 
sous la direction d’un coach, des mouvements d’Aquagym ciblés. Résultat : un renforcement musculaire intégral, 
une silhouette redessinée et une cellulite K.-O., sans aucun effet indésirable. 
Infos sur www.velaqua.com 
et au 06 59 19 74 49.

 

Retrouvez, à chaque numéro, encore plus d'infos et d'actus dans notre rubrique Esthétique news !

 

(Photo : Frédéric Farré )

Commentaires

Merci pour tous ces conseils très utiles. Surtout en ce qui concerne les soins après avoir fait recours à une technique esthétique. La crème Cicabio SPF50+ est un mircale !

Écrit par : Phenicia | 08/01/2015