, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Les vertus curatives 
des massages | Page d'accueil | Une édition limitée Kiehl’s signée Craig&Karl »

16:1122/12/2014MOOD

Que la lumière soit

astuces,conseils,maquillage,make up,ludovic engrand,shu uemura,formumation,textures,couleurs,gestes,brillance,sculpter,contouring,sélection shopping,poudres,enlumineur,highlighter,glow,éclat

A vos pinceaux ! Suivez les astuces d’un pro pour manier à la perfection les poudres brillantes qui rendront votre make up unique pendant les fêtes de fin d’année. Propos recueillis par Clémence Guillossou.


Pour sculpter et illuminer un visage, rien de plus efficace qu’un peu d’enlumineur. Vous avez pu découvrir notre sélection, page 45, dans notre numéro décembre-janvier. Mais, très irisées ou très nacrées, ces poudres peuvent s’avérer délicates à manier. Sous-dosées, le glow vire au rien. Sur-dosées, c’est l’effet boule à facettes assuré. Pour maîtriser cet incontournable du maquillage de fin d’année et du maquillage tout court, suivez les conseils de Ludovic Engrand, make up artist de Shu Uemura.

 

VB : où doit-on appliquer de la brillance ?

Ludovic Engrand : « Surtout pas sur tout le visage. Ces poudres sont là pour illuminer la peau et pour mettre en relief les structures de ce dernier. Grâce à leurs nacres ou à leurs particules irisées, elles captent la lumière et donc, mettent particulièrement bien en valeur les endroits où elles sont appliquées. Elles viennent souvent en complément d’un contouring (lien article VB), qui fait un véritable carton en ce moment. On se contente de l’appliquer sur quelques zones bien définies que sont l’arcade, les coins externes et internes de l’œil, les pommettes et l’arc de cupidon, ce petit creux juste au-dessus de la lèvre supérieure. On peut aussi s’en servir en touche finale, par-dessus un fard à paupières ou un rouge à lèvres, pour apporter une brillance subtile. »

 

VB : Les bons gestes ?

Ludovic Engrand : « Tout est dans la subtilité. On prélève délicatement la matière avec un pinceau à poudres, le plus petit possible, pour pouvoir travailler de façon minutieuse. On la chauffe ensuite dans le creux de la main avant de l’appliquer sur le visage. Cela permet d’ôter tout surplus de matière et d’éviter d’en mettre partout. Le plus ? Mélanger ce qui vous reste dans les paumes avec un peu de lait pour le corps pour pouvoir l’appliquer sur vos épaules et jusqu’au dessus de la poitrine. »

 

VB : Des couleurs à privilégier ?

Ludovic Engrand : « Oui, et c’est assez important. Ces poudres sont définitivement là pour mettre le visage en valeur alors mieux vaut sélectionner LA couleur qui s’accordera à votre carnation. Si vous avez une peau mate, privilégiez les poudres dorées, dont les tonalités chaudes s’accorderont à la couleur de votre peau. En revanche, si vous avez la peau claire, misez sur les reflets argentés au fini opalescent. »

 

VB : Difficile de les porter ailleurs qu’en soirée, non ?

Ludovic Engrand : « C’est vrai qu’elles s’accordent généralement beaucoup mieux avec un make up de soir qu’avec un make de jour. Elles pourront parfois paraître un peu trop artificielles à la lumière naturelle, surtout si on ne maîtrise pas le dosage. En revanche, elles sont sublimes la nuit, lorsque l’on peut se permettre des maquillages un peu plus sophistiqués. Et n’oubliez pas de les ressortir l’été, surtout les poudres dorées, qui mettent parfaitement le bronzage en valeur. »

 

(Photo : Frédéric Farré )