, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Découvrez la soirée de remise des Médailles d’Or Votre Beauté 2015 | Page d'accueil | Les vertus curatives 
des massages »

12:5520/12/2014MOOD

Les vertus curatives 
des massages

massage,guérir,vertus curatives,anti-inflammatoire,tonicité,santé,forme,médecine,articulations,détox

Étirer les muscles, mobiliser les articulations, malaxer les points douloureux est l’art de guérir le plus ancien. Se faire masser, c’est prendre soin de soi mais aussi mieux résister au stress déclencheur de pathologies. Par Sylvia Vaisman.


Des effets anxiolytiques

Les manœuvres très appuyées sur tout le corps, telles 
celles réalisées lors d’un vrai massage suédois ou californien, exercent aussi un effet bénéfique sur le système immunitaire et hormonal. Des récepteurs spécifiques du toucher profond localisés dans le derme, la couche de peau située juste sous l’épiderme, sont à cette occasion stimulés. Ils envoient alors des impulsions nerveuses à la moelle épinière, laquelle les achemine jusqu’au cerveau. En réponse, celui-ci se met à produire de grandes quantités de dopamine, de sérotonine et d’endorphine, les hormones cérébrales du soulagement et du plaisir qui se diffusent illico dans tout l’organisme par l’intermédiaire de la circulation sanguine.

Une étude américaine (3), menée en septembre 2010 au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles, a clairement démontré qu’il en résultait également une diminution importante de 
la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress. Des cathéters intraveineux ont été posés dans le bras de cinquante-trois bénévoles en bonne santé. Tous se sont ensuite allongés sur une table de massage confortable, dans un cadre strictement identique. Mais seule la moitié d’entre eux a reçu un massage suédois de quarante-cinq minutes dans les règles de l’art. Les autres n’ont eu droit qu’à des touchers légers, principalement des effleurages. L’analyse des échantillons de sang prélevés chez tous les participants avant et après la séance a clairement montré la différence. Chez les personnes ayant été vraiment massées, on constate une nette augmentation de la concentration en lymphocytes (globules blancs du système immunitaire) et une diminution significative de la vasopressine, hormone qui régule la pression sanguine et la libération de cortisol par les glandes surrénales. Chez les autres, en revanche, seule une élévation de l’ocytocine (hormone de la satisfaction) est décelable. L’effet anxiolytique des massages ne relève donc pas du simple effet placebo.

 

Un masseur sachant masser

Mais pour qu’un massage apporte de véritables bienfaits pour la santé, encore faut-il qu’il soit correctement exécuté. En France, la législation est stricte en théorie. « Seuls les masseurs-kinésithérapeutes ont le droit de réaliser des massages, explique Christophe Fosseur. Les autres praticiens (esthéticiennes, hydrothérapeutes, employés de spa…) peuvent dispenser des thérapies manuelles uniquement sous le vocable de “modelages”. » Certes, une parfaite connaissance de la gestuelle et de l’anatomie est indispensable pour que le résultat soit à la hauteur. Mais tous les aficionados 
du massage vous diront que ce n’est pas le diplôme qui fait l’aptitude du praticien. Parmi les kinés, les compétences sont très hétérogènes. Il en est de même des masseurs qui officient en centre de massage ou de thalassothérapie. Certains n’ont reçu qu’un apprentissage de quelques jours, ce qui est très nettement insuffisant. D’autres ont suivi une véritable formation et pratiquent en toute connaissance de cause. Dans les écoles agréées par la Fédération française de massage bien-être (FFMBE) telles que l’Institut Ling Dao, un minimum de deux cents heures de cours est requis pour prétendre au titre de masseur professionnel. « Au centre Tapovan, plus de cinq cents heures d’enseignement sont dispensées pour former au massage ayurvédique », relève Patricia Bognon qui propose des massages Abhyanga au Relais Thalasso de l’île de Ré. Dans d’autres spécialités, le parcours peut être encore plus long. Deux à cinq années de formation sont nécessaires pour devenir par exemple un pro du shiatsu. N’hésitez donc pas à vous renseigner avant de vous mettre entre les mains de quelqu’un. Car un massage mal exécuté peut faire davantage de mal que de bien.

Méfiez-vous aussi des machines, de plus en plus souvent proposées pour traiter la cellulite, atténuer les cicatrices 
ou accélérer la récupération des sportifs. Même si certaines sont intelligemment conçues, « rien ne vaut une main experte qui s’adapte au corps et aux besoins précis de chacun, assure le Dr Jocelyne Geoffroy, médecin à la thalassothérapie de Roscoff. Une machine de palper-rouler mal ajustée risque de casser les fibres cutanées et de fragiliser les vaisseaux. » Son utilisation n’est concevable qu’en complément d’un traitement manuel, et uniquement après un diagnostic établi par un médecin ou un kiné. En matière de massage, le « prêt-à-porter » n’a assurément pas sa place. Seul le « sur-mesure » est garant de qualité et d’efficacité.

 

Quelles contre-indications ?

Dispensé à tort, un massage peut générer des effets catastrophiques. Si vous présentez des allergies, 
renseignez-vous sur la composition de l’huile utilisée (amande, sésame, camphre…), notamment si elle contient des huiles essentielles (lavande, citron…). En cas de plaie ouverte ou de brûlure récente, 
tout massage est déconseillé. De même, en cas de 
phlébite car les manœuvres exercées sur les jambes peuvent déplacer un caillot sanguin et provoquer une embolie pulmonaire. À moins d’avoir affaire 
à un praticien extrêmement spécialisé. Soyez aussi vigilante si vous souffrez d’un cancer, notamment 
du sein, afin de ne pas induire la propagation de 
métastases. Et, bien sûr, pas de pétrissage du ventre lorsque l’on est enceinte.

 

Tensions physiques et psychiques

« Le toucher n’est pas qu’un contact physique. Habilement utilisé, il peut avoir un impact émotionnel, relier l’individu à lui-même et aux autres, ouvrir au toucher intérieur », explique Isabelle Barat, shiatsuki et formatrice en réflexologie. Certains massages parviennent à évacuer les émotions refoulées, 
les tensions physiques et psychiques. Les séances 
de somato-psychopédagogie au centre de thalasso Miramar Crouesty* relèvent de ce principe. Tout comme les massages biodynamiques que proposent quelques sophrologues et praticiens de bien-être. 
En associant le toucher et la parole, ils libèrent les traumatismes inscrits dans le corps générateurs de maux psychosomatiques (environ 45 à 90 euros, 60 min).

*Renseignements au 02 97 53 49 13 ou sur www.miramarcrouesty.com.

 

 

3. Publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine.

 

 

(Illustration : Mydeadpony, colagene.com )