, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Bien-être : savoir gérer le changement de saison | Page d'accueil | Dans les coulisses du défilé Castelbajac »

10:0028/09/2014MOOD

Soins de jour : avec ou sans filtres ?

protection,soleil,anti-uv,anti-âge,filtres,layering,crème,sérum,uvb,uva

Anti-UVB ou anti-UVA, filtres chimiques ou organiques… Aujourd’hui, des soins intègrent dans leurs formules 
des protections contre la lumière du jour. Les scientifiques sont partagés quant à leur intérêt ou leur innocuité. 
Pour VB, ils ont développé leurs arguments. Par Marie-Françoise Dubillon.


Voici plusieurs années que les pays asiatiques et les États-Unis utilisent des soins de jour avec des protections solaires. « C’est une question de culture, estime Barbara Maison à la communication médicale de La Roche-Posay. En Asie, les femmes se méfient des taches. Quant aux Américaines, elles ont poussé au maximum le principe de précaution depuis qu’elles connaissent le phénomène du vieillissement actinique. » La France, elle, a près de quinze ans de retard : « Les Européennes, les Françaises surtout, sont très sensibles au côté cosmétique. Or, avec ces filtres, il n’était pas facile de parvenir à une texture légère, sans effet blanchissant, explique Élisabeth Bouhadana, directrice internationale de la communication L’Oréal Paris. La micronisation des filtres minéraux et la mise au point de nouvelles molécules filtrantes permettent enfin de le faire. »

 

Les super anti-âge

Car il faut se rappeler que les UVB, ces rayons solaires courts qui bronzent et qui brûlent, mais aussi les UVA, ces rayons solaires plus longs, ont des effets délétères sur l’épiderme, et encore plus sur le derme, même profond, où les UVA surtout, cassent les fibres élastiques et lèsent l’ADN des cellules. « Il faut savoir que 50 % de la dose annuelle d’UVA est reçue en hiver, explique Caroline Debbasch, directrice des relations publiques France de Clarins. D’où l’importance, quand on a un épiderme à risques, sujet au mélasma, aux taches, aux cicatrices d’acné, de se protéger du soleil en toute saison, même quand il ne brille pas. » Élisabeth Bouhadana ajoute : « Les filtres solaires sont les meilleurs des anti-âge. C’est pour cette raison qu’ils sont maintenant présents dans quasiment tous nos soins, et même parfois nos maquillages. »

 

Les mix performants

« Aujourd’hui, les formulateurs savent bien qu’il faut ajouter des filtres anti-UVA dans les crèmes de jour, précise Mouna Ghoul, responsable de la communication scientifique chez Shiseido. Pour une protection secure et efficace, nous mélangeons des filtres qui reflètent le soleil (dioxyde de titane, oxyde de zinc) avec des filtres chimiques. La texture est légère et quasiment transparente. Quant à l’innocuité, elle est parfaite, car nous utilisons cette combinaison depuis des années sans jamais avoir eu à déplorer d’intolérances. »

Association efficace aussi chez L’Oréal Paris, comme l’explique Élisabeth Bouhadana : « Pour notre futur soin de jour de la famille laser, antitaches et antirides, SPF25, nous avons travaillé sur un mélange de filtres chimiques et minéraux ultra photostables. C’est primordial pour protéger, tout au long de la journée, les femmes sujettes aux hyperpigmentations. » Les pépites de VB. Haute Exigence Jour SPF20 de Clarins (1). Ibuki Émulsion Hydratante Protectrice SPF15 de Shiseido.

 

Les voies alternatives

Pourtant, certains scientifiques s’élèvent contre cette protection trop drastique contre les UV et plusieurs marques explorent des voies alternatives. « Je préfère utiliser dans mes soins des protecteurs “actifs”, comme des anti-RL, affirme Terry de Gunzburg, créatrice de By Terry. Exemple : les extraits de roses rouges dans mon Baume de Rose et ses quarante-huit ingrédients sont l’équivalent d’un SPF15. Pour les inconditionnelles des protections solaires, comme aux États-Unis ou en Asie, je conseille de superposer un sérum, un soin de jour et, une fois qu’ils ont bien pénétré, terminer avec un “top coat”, ces émulsions transparentes à forte filtration à appliquer après la crème de jour ou le maquillage. »

Même approche chez Esthederm, comme l’explique Isabelle Benoit, directrice de l’innovation scientifique : « Fidèles à la philosophie de la marque, nous préférons apprendre à la peau à se protéger. Hors période d’exposition, celle-ci a ses propres ressources pour neutraliser les assauts des UV : anti-RL très puissants, vitamines E, C… Ces mécanismes réflexes, s’ils sont stoppés par des protecteurs-écrans, empêchent les mélanocytes de faire leur travail. En outre, la plupart des filtres solaires doivent être, sauf exception, réappliqués toutes les deux ou trois heures. Pas simple en ville sur le make-up. »

D’autres marques privi­légient le layering. C’est le cas chez Christian Dior, comme le confirme Édouard Mauvais-­Jarvis, directeur de la communication scientifique : « Notre dernier soin, One Essential Sérum Détoxifiant Régéné­rateur (2) n’a pas de filtre car nous n’aimons pas les mélanges. Libre ensuite aux femmes d’appliquer un soin anti-âge ou un hydratant, puis un “top coat” ­anti-UV. » Les top coats préférés de VB. UV inCellium Spray d’Esthederm. Cell Protector SPF50+ d’Ioma. UV Plus HP Écran Multi-Protection SPF40 de Clarins. Écran-Ville Défense Anti-Taches SPF45 de Clinique.

Un dernier conseil, prodigué par Caroline Debbasch : « Si vous ne vivez pas dans un environnement éternellement ensoleillé, si vous n’êtes pas perpétuellement en plein air ou derrière une vitre en plein soleil, et si votre peau 
n’est pas “à risques” (taches, cicatrices, lésions précancéreuses), privi­légiez les protections ponctuelles. Gardez dans votre sac un produit multiprotection anti-UV que vous sortirez si vous êtes à la terrasse d’un café par exemple. »

 

Le blur multifonction

Dans le numéro d'été de Votre Beauté, vous avez pu tester le Revitalift Magic Blur de L'Oreal. Pour garder toute sa légèreté et 
sa fraîcheur au dernier best-seller de L’Oréal Paris, les formulateurs ont privilégié un filtre minéral, le dioxyde de titane, sous forme de traces. 
Ils voulaient obtenir une crème aux actifs lissants, anti-âge et floutant 
les défauts pour une utilisation particulièrement délicieuse. 
« Les études montrent que la plupart des utilisatrices se maquillent 
par-dessus ce soin, profitant ainsi des pigments des fonds de teint et des poudres qui font un écran anti-UV tout à fait convaincant », précise Élisabeth Bouhadana, directrice internationale de la communication. Revitalift 
Magic BLUR Lisseur Rides Instantané 
+ Soin Anti-Âge de L’Oréal Paris (3).

protection,soleil,anti-uv,anti-âge,filtres,layering,crème,sérum,uvb,uva

(Photo : Bruno Barbazan ; natures mortes : Pascal Moraiz et DR )