, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Nature et bio, la trousse VB de la rentrée ! | Page d'accueil | L'Inde s'expose chez Guerlain »

11:0005/09/2014MOOD

Retrouver un cuir chevelu sain

cheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shopping

Trop secs, trop gras, trop de pellicules... Le cuir chevelu est souvent le siège de réactions excessives. Cinq cas et autant de solutions pour ne plus être en guerre avec lui. Par Pauline Castellani.


C’est quoi au juste les pellicules ?

« Un champignon, présent sur toutes les têtes et baptisé malassezia, en est la cause principale », explique la dermatologue Naïma Midoun. Sa prolifération gêne certains épidermes et, en réaction, la desquamation s’emballe : de vingt-huit jours, la durée du renouvellement cellulaire passe à cinq ou sept. Des cellules n’ayant pas eu le temps de desquamer de manière individuelle s’agglutinent et arrivent à la surface. « Ça démange et, dans certains cas, l’inflammation gagne le front et les sourcils. » Un phénomène aggravé par le stress, la période automne-hiver ou l’utilisation de certains tensio-actifs.

Le bon réflexe : utiliser des antifongiques : piroctone olamine, zinc pyrithione, disulfure de sélénium. « Certaines formules à l’acide salicylique purifiant débarrassent en même temps des peaux mortes », précise Patrick Canivet, directeur technique L’Oréal Produits Professionnels. Un traitement de quelques semaines suffit. « Mais on garde son soin à portée de main car les pellicules reviennent au bout de quelques mois. »

cheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shopping

 

 

 

 Le shopping VB : pour cheveux fins : Nodé P Shampooing Volumateur de Bioderma. Assainissant : Shampooing à l’Argile Blanche Phytodess de Dessange.

 

 

 

 

 

 

Comment doper mes cheveux raplaplas ?

Ce manque de tonus, qui cible plutôt les cheveux les plus fins, intervient souvent en fin d’hiver, lorsque la fibre sensibilisée devient plate, moins lumineuse, un peu « filasse » même. Ils sont difficiles à coiffer ou ne tiennent pas attachés.

Le bon réflexe : repulper les longueurs avec des soins densifiants bourrés d’agents gainants (fibres de lin, protéines de blé, polymères, etc.) s’y accrochant et les enrobant à la manière d’une carapace ultra souple. Cet effet tuteur offre une épaisseur virtuelle et donne plus de corps à la masse capillaire. Les cheveux fins gagnent en consistance.

 cheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shopping

cheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shopping

 

 Le shopping VB : repulpant : Replumping Hair Filler Super-active de Davines. Créer de la matière : Booster d’Épaisseur Fibralogy Elsève de L’Oréal Paris. 

 

 

 

 

Pourquoi ai-je les cheveux si secs ?

Oxydés par la combinaison de l’oxygène, des UV et de l’humidité, fragilisés par les brossages, séchages, traitements chimiques, ils prennent une apparence rugueuse et mousseuse. Les écailles soulevées et la fibre mise à nue, le ciment intercellulaire disparaît et la kératine (qui compose 85 % du cheveu) frôle la rupture de stock.

Le bon réflexe : réparer la fibre. « Une fois cassée, la kératine génère des charges négatives qui permettent d’y accrocher des polymères et tensioactifs chargés, eux, positivement pour combler les parties abîmées, explique Patrick Canivet, directeur technique L’Oréal Produits Professionnels. Les agents hydrophobes (huiles végétales, céramides et silicones) renforcent le film lipidique et font barrière contre l’humidité qui gonfle le cheveu et “éclate” les écailles. » Côté nutrition : « On mise sur des aliments soufrés (épinards, brocolis, radis noir) et les oléagineux riches en “bons” acides gras (amandes, noix, huile de pépins de raisin…) », recommande Virginie Parée, conseil en nutrition.

cheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shoppingcheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shopping

 

 Le shopping VB : pour sceller les écailles : Crème de Jour Sans Rinçage au Dattier du Désert de Klorane. Aux huiles végétales : Masque Baume Nutrition Huile Extraordinaire Elsève de L’Oréal Paris.

 

 

 

 

 

 

Comment traiter mes cheveux gras ?

« La surproduction de sébum se localise là où les glandes sébacées sont les plus nombreuses : sur le visage et sur le cuir chevelu », explique la dermatologue Naïma Midoun. Lorsque sa sécrétion est normale, le sébum assure la lubrification de la fibre et la protège des agressions mais, en excès, il devient vite gênant : cheveux luisants, lourds, difficiles à coiffer… Le phénomène d’origine hormonale et génétique s’amenuise avec l’âge mais peut s’aggraver avec la pollution, le stress ou des cosmétiques trop détergents.

Le bon réflexe : utiliser des shampooings doux qui respectent l’équilibre du cuir chevelu mais riches en actifs chargés d’absorber le surplus de sébum. « L’acide salicylique, dont l’action purifiante permet de décoller les racines, ralentit le regraissement des racines », note Patrick Canivet, directeur technique L’Oréal Produits Professionnels. Côté nutrition : prendre de la levure de bière permet de rééquilibrer la flore intestinale. « Riche en vitamines B, elle nettoie l’organisme des impuretés », précise Virginie Parée, conseil en nutrition. La vitamine B6 antigras (pommes de terre, bananes, foie ou saumon) régulera de l’intérieur la sécrétion de sébum.

 

 cheveux,équilibre,soins,nutrition,réflexes capillaires,shopping

 

 Le shopping VB : régulateur : Source Pureté Shampooing Préparateur Sébo-Normalisant de Carita. Purifiant : Shampooing Volume Acide Salicylique + HydraLight de L’Oréal Professionnel.

 

 

 

 

Un cuir chevelu sains, ça commence dans l'assiette !

 « Lorsque l’alimentation est trop riche en protéines grasses (viandes rouges, charcuterie…), trop sucrée ou trop “préparée” (plats cuisinés), l’acidité détruit le pH et peut entraîner teint terne, ongles fragiles et cheveux cassants sur les longueurs et/ou gras en racines », insiste Virginie Parée, conseil en nutrition.

Le bon réflexe : adopter un régime varié et le plus naturel possible, composé surtout d’oléagineux, de légumes et de légumineuses. « Attention, si les protéines animales sont riches en fer, elles ont aussi le défaut d’être trop acides. Il faut donc aller en chercher ailleurs, dans les légumes verts notamment. »

( Photo : Frédéric Farré ; photos visuels : SIC)