, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« De l'avenir de la chimie verte | Page d'accueil | Pharmacie : trois solaires au banc d'essai »

17:1010/08/2014News

4 solutions à l'hypersudation

hypersudation,transpiration,solutions,spécialistes,dermatologue,acupuncteur,généraliste,homéopathe

La transpiration ne doit pas être bloquée totalement car elle élimine les toxines. Toutefois, il n'est pas franchement facile d'assumer les marques dues à la chaleur ou au stress. Quatre spécialistes vous aident à réguler cette hypersudation. Par Marie-françoise Dubillon.


Le dermatologue

Dr Nicolas Bachot : "En cas de transpiration excessive des aisselles, je recommande d'abord des antitranspirants à base d'aluminium. Si cela ne suffit pas, le Botox a une efficacité exceptionnelle. Je fais une vingtaine de points sous l'aisselle en injections dermiques profondes (avec une crème anesthésiante si besoin). Les effets durent de six à neuf mois la première année. Ensuite, une séance par an est nécessaire. On peut traiter aussi les mains et les pieds, mais c'est un peu plus douloureux. Toutefois, j'hésite à "piquer" les mains des pianistes, car cela peut entraîner une petite raideur."

 

L'acupunctrice

Dr Martine Depondt-Gadet * : "La transpiration excessive est, en médecine chinoise, le signe d'un dérèglemement de l'organe poumon ou de l'organe rate. Je sollicite un point ta pao sous les aisselles en tapotant quatre à cinq fois avec un marteau fleur de prunier à cinq pointes. Il réharmonise le grand méridien poumon-rate. Si le stress provoque l'hypersudation, je rétablis l'équilibre émotionnel en travaillant sur un point anti nervosité au niveau du poignet qui calme le feu intérieur en apaisant le méridien du coeur." 

 

Le généraliste

Dr Luc Bodin ** : "En cas de transpiration excessive, des applications locales d'huiles essentielles de Salvia claera et de Salvia officinalis (deux gouttes de chaque), mélangées avec une cuillerée à café d'huile de germe de blé, sont efficaces. Et éventuellement de l'huile essentielle de menthe pour rafraîchir la zone et atténuer une mauvaise odeur. Une autre option est de faire des bains locaux avec une décoction de feuilles de Salvia officinalis (30g de sauge dans un litre d'eau) que l'on peut associer à une décoction de prêle en quantité égale. Les infusions de feuilles et de sommutés fleuries de sauge officinale aident à lutter contre les sueurs nocturnes : boire une tasse chaque soir."

 

L'homéopathe.

Albert-Claude Quemoun*** : "Si vous transpirez beaucoup de la tête, du front, des aisselles et que vous êtes en bonne santé : Calcarea carbonica 5CH, deux granules trois fois par jour. Si vous avez toujours chaud et que vous transpirez de tout le corps : Sulfur 5 CH, deux granules trois fois par jour. Vous êtes rouge, vous avez très soif et vos pupilles sont dilatées : Belladonna 5CH, deux granules trois fois par jour. Vous transpirez beaucoup et vous êtes fatiguée : China rubra 5CH, deux granules trois fois par jour. Si cela vous arrive surtout la nuit et que vous ne supportez pas les températures extrêmes, chaudes ou froides) : Mercurius solubilis 5 CH, deux granules trois fois par jour".

 

* Auteur de Qi Gong au féminin, au rythme des saisons (éd. Le Chariot d'Or).

** Auteur de Conseils naturels de mon médecin de famille (éd.Jouvence), il est également psychothérapeute.

*** Auteur du Nouveau Guide pratique de l'homéopathie (éd. Leduc.s).

(Illustration : Sophie Bouxom)