, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Santé news | Page d'accueil | Cocktails & co : délices à la marocaine »

09:0006/07/2014MOOD

Le retour des allergies solaires

T'as mal ou ? .jpg


“Après quelques jours d’exposition, ma peau se couvre de plaques et ça me gratte furieusement.” Les recettes anti-boutons de quatre spécialistes. Propos recueillis par Marie-Françoise Dubillon.

 


L’acupunctrice

Dr Martine Depondt-Gadet* : « En médecine chinoise, la peau est l’enveloppe protectrice du corps. La première couche (l’épiderme) protège du chaud et du froid. Il faut donc agir sur un méridien poumon-rate, ou tai yin, qui soulage de la chaleur et rétablit l’équilibre perturbé par le soleil sur la peau. Je stimule les points dits de “sudorificationantibrûlure, antizona et/ou antilucite : sur la main, au niveau du pouce, du poignet, sur le gros orteil (méridien de la rate). En trois séances, la lucite doit disparaître. On peut également agir en prévention de la même façon. »

* Auteur de Qi gong au féminin, au rythme des saisons (éd. Le Chariot d’Or).

 

Le responsable labo

François Vix, Président des laboratoires Isocell : « Pour préparer la peau au soleil, la prise de compléments alimentaires permet à l’organisme de réactiver ses défenses naturelles contre les radicaux libres. Les études réalisées dans de nombreux services de dermatologie prouvent l’efficacité d’un complexe (1) de super antioxydants végétaux issus du melon, associé à de la vitamine C et E pour stimuler le collagène, du lycopène pour activer la synthèse de la mélanine, filtrer les UVA /UVB et lutter contre les allergies solaires, ainsi que de l’huile de bourrache, régénérante et anti-âge. Une gélule par jour, un mois avant puis pendant l’exposition. »

1. Glisodine Solaire (Isocell)

 

Le dermatologue

Dr Serge Dahan : « Ces boutons qui, aux premiers rayons, apparaissent sur le décolleté, les bras et les jambes, démangent atrocement. En prévention, prendre des gélules de bêta-carotène un mois avant l’exposition et quinze jours au moins sur place et après. Au soleil, appliquer un écran solaire 50+ toutes les deux heures. Si l’éruption est importante, appliquer des corticoïdes locaux pendant une semaine. On peut aussi utiliser des anti paludéens de synthèse : deux gélules par jour, un mois avant l’exposition puis quinze jours à l’arrivée. Pour les cas plus résistants, faire des séances d’UVB (chez le dermato), deux mois avant, deux à trois fois par semaine. »

 

L’homéopathe

Albert-Claude Quemoun* : « Si la peau est rouge, chaude et douloureuse : Belladona 5 CH, deux granules trois fois par jour. En cas d’oedème rosé (comme une piqûre d’insecte) soulagé par le frais, voire le froid (application de glace) : Apis mellifica 5 CH, deux granules trois fois par jour. Si l’allergie se présente sous forme de brûlures et d’ulcérations : Muriaticum acidum 5 CH, deux granules trois fois par jour. Si elle s’accompagne d’urticaire : Urtica urens 5 CH, deux granules trois fois par jour. »

 

Illustration : Sophie Bouxom

* Auteur du Nouveau Guide pratique de l’homéopathie (éd. Leduc.s).