, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Zoom sur : LaManouchka.com | Page d'accueil | Une épilation au poil ! »

09:0006/06/2014MOOD

Et l’épilation définitive ?

epilation,définitive,lampe,poil,flash,yag,médecin esthétique,beauté,été

Face à l’engouement des femmes pour l’épilation définitive, de drôles de petites machines se sont frayé une place dans les rayons beauté des magasins d’électroménager. Avant de jeter votre dévolu sur l’une d’entre elles, sachez qu’elles ne conviennent pas à tout le monde. Vous avez la peau claire et le poil noir ? Vous êtes la candidate idéale. Pour les autres, ce sera la technique du laser (mais pas n’importe lequel) que seul un spécialiste est habilité à utiliser. Explications avec le Dr Anne Grand-Vincent, médecin esthétique. / I.L.


VB : quel est le degré d’efficacité de ces appareils ?

Dr Anne Grand-Vincent : Ces appareils en vente libre ne sont pas des lasers mais plutôt des lampes. Contrairement à un matériel professionnel, leur intensité est moindre. C’est pourtant l’élément clef d’un résultat optimal. Une lampe va chauffer le poil et simplement l’endormir. Au bout d’un mois, vous allez peut-être obtenir des résultats, dès que vous arrêterez, le poil réapparaîtra… Le laser, beaucoup plus puissant, détruit le bulbe pileux.


VB : Peut-on les utiliser sans risque ?

Dr Anne Grand-Vincent : Consultez minutieusement la notice d’utilisation. Si aucune contre indication ne vous concerne, feu vert ! Vous pouvez l’utiliser sur les jambes, les aisselles et le maillot.

Attention, il ne faut jamais traiter le visage ! La réceptivité hormonale y est différente. La lampe risquerait de trop stimuler certaines zones comme le menton. Et au moindre arrêt d’utilisation, la pilosité réapparaîtrait plus dense qu’avant ! Pour cette même raison, on évitera également de traiter le dos.

 

VB : Lasers et lampes seraient plus efficaces sur les poils foncés. Vrai ou faux ?

Dr Anne Grand-Vincent C’est vrai ! Quel que soit l’appareil, le principe reste le même. La lumière de la lampe ou du laser se transforme en chaleur qui elle-même « capture » et détruit la mélanine du poil. Plus ce-dernier est noir et épais, donc concentré en mélanine, plus l’action est efficace.

 

VB : Pour quelles raisons ces appareils ne fonctionnent que sur les phototypes allant de I à III (peau claire à légèrement mate) ?

Dr Anne Grand-Vincent : La raison est simple. La concentration en mélanine est responsable de la couleur de la peau. On l’a dit, la lampe est chargée de détruire cette mélanine. Le matériel actuellement développé ne fait pas de différence entre la mélanine du poil et celle de la peau. Sur un phototype IV ou V (peau métissée à noire), la lampe ou le laser risquerait de brûler l’épiderme !

 

VB : Mais existe-t-il quand même une solution définitive pour les peaux foncées ?

Dr Anne Grand-Vincent : Oui, en cabinet, l'appareil que nous utilisons pour éradiquer le poil sur une peau foncée est un laser particulier appelé "YAG". Son système est différent, il ne détruit pas la mélanine de surface car il agit plus en profondeur. Il faut aussi savoir que nous utilisons cette méthode surtout sur de petites zones car pour les plus grandes, le traitement peut être plus douloureux 

 

Si votre phototype vous le permet et que vous souhaitez vous équiper, voici les innovations lampes.

epilation,définitive,lampe,poil,flash,yag,médecin esthétique,beauté,été

E-Flash 4C d’E-Swin, 249 €. L’objet n’est pas très sexy même s’il se décline en plusieurs couleurs. Il est équipé d’un capteur qui « scanne » la peau et détermine sa concentration en mélanine. Si celle-ci est trop élevée, l’appareil ne se met pas en route. Malin !
Contrairement à l'E-One Clinic, appareil réservé aux professionnels, l'E-Flash 4C ne propose pas une épilation définitive mais plutôt "durable".

Lumea Confort de Philips, 249 €. Cinq niveaux d’intensité lumineuse à régler selon votre carnation et la couleur de votre poil. Plus votre peau est claire et votre pilosité foncée, plus vous pouvez augmenter l’intensité. Au contraire, pour une peau légèrement mate (maximum phototype IV) ou un poil roux ou blond, il vous faudra y aller très, très progressivement.

 

Photo : Frédéric Farré/DR