, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Zoom sur : mon blog de fille.com | Page d'accueil | Devenez une lectrice experte ! »

10:0001/05/2014MOOD

Question & réponse 40 ans

minceur,40 ans,ventre plat,régime,bien-être,sport,kilos

« Mon ventre et mes bras commencent à s’empâter. Que faire sans entrer dans l’engrenage des régimes ? » Propos recueillis par Sylvia Vaisman.


Laurence Plumey, médecin-nutritionniste : « Vouloir garder éternellement sa silhouette de jeune fille est une hérésie. Avec l’âge, il est tout à fait normal de prendre un peu de poids car le métabolisme change. Mais il ne faut pas pour autant laisser les kilos s’accumuler à outrance.

L’idéal est de se fixer un seuil sur les dix ans à venir (3 à 4 kilos supplémentaires semble raisonnable) et s’y tenir coûte que coûte. Ne pas entrer dans la spirale infernale des régimes est effectivement important, sinon on dérègle son appétit et on perd du muscle. À terme, tous les kilos envolés se réinstallent, voire souvent davantage.

 

Maintenir un juste équilibre

« Le secret pour garder sa ligne et sa santé est d’atteindre un bon équilibre alimentaire, sans frustration ni privation abusive, afin de pouvoir le maintenir au long cours.

Cela commence le matin par un vrai petit déjeuner : deux tranches de pain complet, un laitage et un fruit pour les vitamines.

Même si votre emploi du temps est surchargé, il ne faut pas non plus négliger le déjeuner. Ce repas est le plus important de la journée. Mieux vaut l’articuler autour de trois éléments : par exemple, une crudité, un plat et un yaourt. Ou bien un plat, un fromage et un fruit. Pour marier plaisir, satiété et densité nutritionnelle, privilégiez le quinoa, les légumineuses (lentilles, pois, fèves…), les légumes feuilles (épinards, brocolis, roquette, mâche…) et les fruits colorés (mangues, framboises, agrumes…).

Évitez surtout les excès au dîner. À nombre de calories égales, celles ingérées le soir font plus pencher la balance du mauvais côté que celles absorbées dans la journée. Un grand bol de soupe épaisse (ou une salade composée), un oeuf (ou un filet de poisson), un laitage et un fruit suffisent.

Et gare à l’alcool : un apéritif suivi de deux verres de vin à table apportent à eux seuls plus de 500 kcal, soit l’équivalent du repas du soir. Un petit carré de chocolat n’est pas interdit pour réjouir les papilles, à condition qu’il soit noir et peu sucré.

 

Développer sa masse musculaire

« Bien entendu, une hygiène de vie saine ne peut se limiter au contenu de l’assiette. Se délester de quelques kilos, et surtout ne pas en gagner de nouveaux, passe par une activité physique régulière. Marcher d’un pas vif, courir, nager et faire du vélo permet non seulement de brûler des calories, mais aussi de développer sa masse musculaire, qui a tendance à décroître au fil des années.

Or, plus la masse musculaire est importante, plus le métabolisme de base (c’est-à-dire au repos) l’est aussi, ce qui limite l’embonpoint. Se bouger est un excellent moyen d’évacuer le stress et de favoriser un sommeil réparateur.

Or, on sait que le déficit de sommeil et la tension nerveuse font grossir. Ils dérèglent les comportements alimentaires et favorisent la production de cortisol, une hormone qui stimule l’appétit, l’envie de produits sucrés et l’accumulation de graisses au niveau de l’abdomen. Autant l’éviter. »

Photo : Lutaonthemoon