, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Impérial flacon aux Abeilles | Page d'accueil | Vive la détox… des ongles ! »

13:5014/12/2013ADRESSES

Hor-Me, le massage anti-froid

Jean-Philippe Marier 02.jpg

Lorsque l’on arrive au Centre Mont Kailash, on n’est plus à Paris mais dans une maison, quelque part au Tibet. Accueil chaleureux et discret, ambiance tamisée, tableaux colorés sur les murs... Il faut descendre au sous-sol tout en voûtes et pierres pour découvrir le massage du moment, le Hor-Me (90 mn, 135 €).


Ce massage du nord du Tibet, proche de la moxibustion (stimulation des méridiens par réchauffement), est censé apaiser les troubles de l’humeur Vent (stress) et rétablir l’équilibre intérieur. Le massage commence sur le dos. Dolma, la masseuse, appuie sur la nuque avec des pochons de poudre d’herbes trempés dans l’huile chaude. Elle masse, épaules, colonne, en descendant toujours plus bas dans le dos, en alternant tampons et mains.

Côté face, des pochons posés sur les yeux et sur le troisième œil afin de stimuler la détente du système nerveux et régénérer l’organisme. Des pochons sont également apposés à la base des oreilles et du cou. Tseten* m’expliquera plus tard que c’est la zone de la vésicule biliaire, siège des émotions. Le massage du ventre (ou plutôt des viscères !) n’est pas une partie de plaisir et fait presque mal, mais c’est pour la bonne cause (drainage, déblocage etc.). Le soin se termine par une vigoureuse friction du cuir chevelu (avec ou sans huile selon les goûts). Très puissant. Réveil garanti même si l’on ressort un peu cassée, au ralenti presque. Mais que l’on se rassure, l’énergie revient au bout de quelques heures. C’est le massage idéal pour permettre à l’organisme de retrouver un peu de vigueur au coeur de l’hiver. C. Soutarson.

*Médecin tibétain, Tseten Wangmo a crée le Centre de Bien-Être du Tibet Mont Kailash, 19 rue Pierre Leroux, Paris 7e, Tél : 01 53 86 94 73.

Photo Jean-Philippe Marier