, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Retraite chic en Provence | Page d'accueil | SOMMAIRE VB NOVEMBRE 2013 »

14:0007/06/2013ADRESSES, On y va, Testé pour vous

J'ai testé les extensions de cils à L'Alcôve

cils après fermés.jpg

Comme annoncé dans le numéro de juin de VB (actuellement en kiosque), je suis allée tester une pose d'extensions de cils dans un nouveau salon installé à Clamart, baptisé "L'Alcôve".

Alors déjà, Clamart, c'est très mignon, vraiment proche de Paris (10 minutes en train depuis la gare Montparnasse : oui, je l'ai fait !), et le salon est joli comme tout : déco contemporaine, esprit boudoir, accueil adorable, bref tout ce qu'on aime.
Côté soins, la spécificité du lieu est de se focaliser uniquement sur les ongles et les cils (pas de massages, de soins visage etc.).
Caroline pour les cils, Magali pour les ongles : deux expertes de choc pour des mains et un regard au top.

Moi, mon obssession du moment (enfin, depuis qu'il fait enfin chaud), c'est les vacances. Pas très original, ok, et surtout pas très réaliste, puisque je suis encore loin du jour d'août où je me prélasserai sur une plage de sable fin (où il pleuvra sans doute d'ailleurs, vu que c'est en Normandie, mais bon, passons).
Quoiqu'il en soit, j'ai envie de tester des techniques durables, "semi-permanentes" comme on dit, notamment pour les cils (côté ongles, on a déjà beaucoup parlé des vernis semi-permanents, donc je ne reviendrai pas dessus dans ce billet).

Me voici donc partie pour une pose d'extensions de cils. Attention, pas une pose de faux cils. Il s'agit ici de coller des cils synthétiques (en polyester) sur les cils EXISTANTS, à un ou deux millimètres de la racine du cil naturel, donc sans aucun contact avec la paupière.
La promesse :
- c'est très précis
(effet modulable selon l'envie),
- ça tient longtemps
(trois semaines environ),
- c'est totalement safe
pour les cils (les extensions tombent en même temps que le cil quand il a fini sa croissance). 

Je m'installe dans une belle cabine, je m'allonge sur une table confortable et Caroline prépare son matériel : des sachets de cils de différentes longueurs, épaisseurs et cambrures, et de la colle chirurgicale.
Elle me pose d'abord un patch sous chaque oeil pour bien hydrater pendant le soin (c'est plutôt agréable), et des sortes de mini-pansements "Micropore" pour bien séparer les cils du haut de ceux du bas (les extensions ne se posent que sur ceux du haut).

Ensuite, Caroline va fixer les cils (de la marque française "Osé") un à un sur chacun de mes cils naturels, autant dire un gros travail, très minutieux (que je vous recommande de confier à une vraie spécialiste). Je ne sens rien, c'est plutôt relaxant, à tel point que je finis bien sûr par m'endormir. 

Moi qui ai des cils assez courts et peu fournis, je lui demande d'y aller mollo, pour un effet "naturel mais qui change quand même" (ça vous parle ?).

cils avant.jpg

Avant : mes mini cils (désolée pour la photo atroce)

cils après ouverts.jpg

Après : rien à voir (si je puis dire ah ah)

Au bout d'une heure et demi, je me réveille en douceur et je me rue sur le miroir : whaou, l'effet est là, pas de doute ! Sans être too much, ma frange de cils a doublé, à la fois en longueur et en épaisseur. Effet que je n'ai jamais obtenu avec un mascara bien sûr.

C'est aussi l'un des grands avantages des extensions de cils : plus besoin de mascara.
Et comme c'est ultra-résistant à tout (eau, mer, vent, douche, larmes etc.), on se réveille le matin avec des yeux déjà maquillés, c'est assez magique (et plus besoin de démaquillage le soir, la fête !).
Cela dit, pour celles qui veulent encore accentuer l'effet, il est possible d'ajouter du mascara (attention au démaquillage : pas de lait ou d'huile qui risqueraient d'abîmer les extensions, mais une eau micellaire appliquée tout doucement sur l'oeil).

cils après baignade.jpgUne semaine plus tard, on en est où ?
Veinarde comme je suis, j'ai passé quelques jours en Corse lors d'un voyage de presse, je me suis donc baignée (dans une eau bien salée) : aucun problème à condition de rincer son visage à l'eau froide en sortant de la mer (sinon le sel "colle" les cils entre eux).
J'ai fait du bateau un jour de vent : idem, tout est bien resté en place.
Le matin au réveil, les cils sont parfois un peu emmêlés, il suffit de les brosser légèrement avec un petit goupillon (que Caroline m'avait fourni).

Conclusion : c'est top, rien à redire. Parfait avant de partir en vacances.
A savoir : durant les 24h qui suivent la pose, interdiction absolue de mettre de l'eau ou un quelconque démaquillant sur les cils (le temps que la colle fasse bien son effet).
Seul bémol : si vous avez vraiment très peu de cils, ne vous attendez pas à un changement radical, vu que les extensions sont posées sur les cils existants...
D'autre part, au fur et à mesure des jours, les cils naturels qui tombent entraînent les extensions collées dessus, donc au bout de trois semaines, on se retrouve forcément avec une frange de cils de longueur inégale. Caroline propose alors de revenir pour un "remplissage" / retouche.

cils,extensions de cils,mascara,faux cils


Tarifs : pose complète 150 €, retouche 55 €.

L'Alcôve
229 avenue Jean Jaurès, 92140 Clamart.

Tél. 01 46 38 11 17.