, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Un livre à déguster... sans se crêper le chignon! | Page d'accueil | Elles ont osé: les seins lipomodelés avec le système Brava™ »

18:5407/11/2012En pleine forme(s), News, Testé pour vous

On a testé un cours de cheerfit!

glee23diannapsa1239lyv2.jpg

Brûler des calories et sculpter son corps en s’inspirant des chorégraphies millimétrées des “cheerleaders” américaines? Impossible de résister à ce nouveau concept qui associe danse, gymnastique, esprit de groupe… et pop culture!


Il y a la pom-pom girl iconique des séries télé et des teen-movies: blonde, jolie, athlétique, flanquée de son alter-ego le capitaine de l’équipe de foot, et prête à tous les coups bas pour être élue reine au bal de fin d’année. Et puis il y a les vraies pom-pom girls, qu’il est plus correct de nommer “cheerleaders”, au risque de les vexer : des filles saines et sportives, mi-danseuses, mi-gymnastes, qui maîtrisent des chorégraphies harrassantes et des portés acrobatiques vertigineux, tout ça dans le but unique de maintenir un stade dans une ambiance de feu.

Bref, des filles montées sur ressort à l’enthousiasme contagieux. Pour preuve, la discipline essaime depuis dix ans au-delà des frontières américaines. Encore discret en France, le cheerleading n’en reste pas moins un sport à part entière, officiellement rattaché à la Fédération Française de football américain depuis 2003.

Le cheerleading pour tous. Emma Berne fait partie de ces “frenchies” mordues de cheerleading : après avoir fondé une équipe pro en région parisienne qui participe à de nombreuses compétitions, elle a eu envie de faire partager sa passion au plus grand nombre. Ainsi est née la version française du “cheerfit”, un sport déjà bien implanté aux USA mais aussi au Royaume-Uni, où il est baptisé Cheerobics®. Le principe? Surfant sur la mode des danses fitness, ce cours à la fois très fun et très physique utilise en musique les mouvements typiques d’un entraînement pro: stretching, chorégaphies collectives avec pompons, « stunts » (pyramides) et « motions » (positions statiques bras tendus qui dessinent les lettres de l’alphabet), sauts et cris de ralliement… Tout y est, ambiance et sourires compris !

Un corps gainé, tonifié. Très concrètement, le cours commence par un échauffement soigné des hanches, du bassin, des poignets et de la tête : le cheerfit demande de la souplesse et surtout du ressort. On passe ensuite à la partie la plus ludique : des « motions » avec les bras couplés à une chorégaphie pop, ambiance Katy Perry. Mais qui dit fun ne veut pas dire facile : à force d’enchaîner les sauts et de faire tournoyer mes bras, mon rythme cardiaque a bien augmenté et je suis en eau. Côté coordination, faisons simple : je suis totalement à côté. « C’est normal, me rassure Emma, il faut du temps pour mémoriser les mouvements, qui ont tous un nom de code. Après on devient de vrais automates ! » Le terme est bien choisi, car toutes les filles sont parfaitement alignées, port de tête impeccable, jambes et bras parfaitement tendus : le tout a presque un côté militaire.

2626CheerleadingClipArt.png

J’ai l’impression de faire de la danse, mais surtout de la gym ; et je sais dorénavant que si les cheerleaders sont aussi minces et musclées, ce n’est pas juste en secouant leurs pompons : « On fait travailler tous les muscles et on apporte beaucoup de tonicité et de gainage, explique Emma, car le corps doit être toujours bien tendu, aligné, comme une tige, pour ne pas mettre en danger la stabilité pendant les portés. » Et croyez-moi, je saisis la nuance quand, perchée à deux mètres de haut, je me concentre pour raidir tout mon corps et verrouiller ma zone abdominale : je me sens solide et n’ai absolument pas peur de tomber ! L’autre bonne surprise du cheerfit, c’est l’esprit d’équipe : chacun a un rôle bien précis et il y a une vraie confiance entre les membres du team. Une discipline et une autorité saine, très américaine en fait, qui n’étiole en rien le capital sympathie et la bonne humeur qui se dégage. VB prend les paris : le cheerfit sera bientôt la gym dont tout le monde parle ! Charlène Favry

OÙ PRATIQUER ? Le cheerfit est une discipline encore toute jeune. La Dancefit Company d’Emma, à Pantin, propose depuis la rentrée des cours découverte destinés aux ados, enfants et adultes (adresses et horaires sur www.dancefitcompany.fr. Autre option : se rendre sur le site de la Fédération officielle www.cheerleading.fr, qui liste tous les clubs en France, dont certains dispensent des cours au grand public. Vous pouvez aussi vous initier à la maison entre copines grâce au DVD de la méthode britannique Cheerobics®, en vente sur Amazon.