, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« CONCOURS: GAGNEZ VOTRE VERNIS + ROUGE IN LOVE DE LANCÔME | Page d'accueil | Les partis-pris d'Inès: Là où il y a de l’oxygène 
il y a du plaisir! »

09:0004/08/2012News

3 solutions pour lutter contre la transpiration excessive

2transpiration-2072c8e.jpg



Transpirer est une fonction physiologique normale qui régule la température corporelle, affirment à l’unanimité les médecins. Mais lorsque ce phénomène s’amplifie, dotant d’horribles auréoles la petite robe noire que l’on a enfilée il y a moins d’une heure, on fait quoi ? Inventaire des interventions médicales et esthétiques possibles.


"Cette transpiration excessive au niveau des aisselles, dite hyperhidrose axillaire, peut être traitée  de trois façons différentes, avec des gestes, chirurgicaux ou non, légers, rapides et efficaces instantanément (ou presque) », explique le Dr Jean-Claude Dardour, chirurgien esthétique.

Injections de toxine botulique : performantes mais temporaires. Ces injections vont « inactiver » les glandes sudoripares en empêchant un neuromédiateur, l’acétylcholine, d’exercer l’action stimulante qu’il produit habituellement sur celles-ci. Après avoir appliqué une crème anesthésiante, le médecin injecte le produit, à l’aide d’une aiguille très fine, à raison de vingt-cinq points par aisselle. En un quart d’heure, la zone est traitée, et sans effet secondaire. Les bénéfices, qui commencent à apparaître au bout de cinq à six jours, durent environ six mois. Le prix : 800 €.

Liposuccion des glandes sudoripares : partiellement radicale. Pratiqué sous anesthésie locale, au cabinet médical, par un chirurgien, cet acte consiste à détruire puis à aspirer les glandes sudoripares à l’aide d’une petite canule à bord légèrement râpeux, introduite à travers une mini-incision sous les aisselles. Le tout, en une vingtaine de minutes, sans cicatrice, ni suite opératoire. Les résultats sont immédiats et définitifs mais pas radicaux à 100 %, car cette technique se pratique « à l’aveugle » et quelques -glandes sudoripares peuvent avoir été épargnées. Le prix : 1 700 €.

Ablation des glandes sudoripares : des résultats définitifs. Le chirurgien pratique, au bloc opératoire, sous anesthésie locale, une petite incision lui permettant de soulever la peau, puis il prélève les glandes sudoripares. On quitte la clinique deux heures plus tard. Bénéfices immédiats et définitifs. La cicatrice, qui se fond dans les plis de l’aisselle, devient vite invisible. Dans la foulée, on bénéficie d’une véritable épilation définitive car les bulbes pileux, situés dans la même région que les glandes sudoripares, sont, eux aussi, supprimés. Le prix : 2 000 à 2 500 €, auxquels s’ajoutent environ 500 € de bloc opératoire.

L’avis de VB : ces traitements sont tous très performants. À vous de choisir celui correspondant vraiment à vos attentes.

par Anne-Marie Attali

photo DR

Commentaires

Bonjour, j'ai justement un gros problème de transpiration excessive! Il peut faire moins 15 que je vais être trempée de transpiration sous les bras mis à part le côté inesthétique des auréoles c'est très très désagréable d'etre toujours "mouillée" j'ai déjà essayé certains anti transpirant qui ont fonctionné un certain temps mais après plus rien. L'été c'est encore jouable catr je favorise les débardeurs et autres mais en automne hiver pringtemps c'est plus que pénible!
Donc ej vais envisager une opération des glandes car ce n'est plus possible mais j'aimerai savoir si c'est pris en charge par les mutuelles?!

Écrit par : orla | 29/10/2013

je suis en république démocratique du Congo j'ai un sérieux problèmes de transpiration des pieds alors je voulais savoir vous étés dans quel pays du continent et qu'est ce qu'il faut faire, parce que je envie de mettre fin à cette situation qui m’inquiète merci

Écrit par : kikomesha mwamba | 09/12/2014

Bonjour
Merci pour cet articles intéressant, il est bien évident que plusieurs sont les ennuis qui peuvent supporter nos corps, mais heureusement il existe toujours une solution chez les médecins ;)

Écrit par : céline | 13/01/2015