, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Chic et easy, la coiffure d'été selon VB! | Page d'accueil | 6 soins express pour un été au top! »

15:5211/07/2012World esthetic

Zoom sur la nouvelle lubie des Coréennes: le peeling au vinaigre

peeling.jpg

Un peeling naturel et moins agressif grâce au vinaigre de riz noir? Les Coréennes en sont dingues. Notre envoyée spéciale Emmanuelle Bassmann, elle, demande à voir.


Le vinaigre de riz noir, originaire du Japon, est un condiment très utilisé en cuisine dans toute l’Asie. Obtenu à partir de la fermentation du riz noir, il est devenu dans beaucoup de pays asiatiques (Japon, Corée du Sud, Chine) une boisson santé à part entière grâce à sa haute teneur en acide acétique (de 5 à 10 %) riche en minéraux. Une littérature scientifique très abondante a démontré son action antioxydante qui en fait, paraît-il, une arme contre le cancer et l’hypertension. Si ce condiment s’apparente à une boisson anti-âge, il est aussi utilisé comme démaquillant par les Coréennes qui l’ont inclus dans leur beauty routine.

Une société sud-coréenne, Theraderm, spécialisée dans la cosméceutique et les traitements de médecine esthétique, a eu l’idée de faire de ce vinaigre l’ingrédient phare d’une ligne de peelings. En 2011, Theraderm en a lancé deux à usage médical : l’un léger, le Black Peel Clear, avec une concentration de 20 % d’acide acétique pour traiter l’acné, l’autre plus profond, le Black Peel Resurfacing, à 50 % d’acide acétique pour éliminer les lésions des peaux acnéiques mais aussi dépigmenter les taches et effacer les rides. Lui sont adjoints d’autres acides exfoliants plus courants : salicylique, lactique et jasmonique.

Une éviction sociale mineure. Dans un premier temps, la peau est nettoyée en profondeur avec un gel à base d’arbre à thé et un tonique à l’acide glycolique. Une extraction des comédons, points noirs et blancs et autres impuretés cutanées s’ensuit. Puis, le spécialiste applique plusieurs couches de solution (maximum cinq selon la profondeur du peeling désiré et la fragilité de la peau) au pinceau avec une pause de cinq à huit minutes entre -chaque. Juste après, le visage est très rouge, comme enflammé par un coup de soleil. Les six jours suivants, l’épiderme va peler. Durant cette semaine, on peut reprendre le travail mais il est fortement déconseillé de rester à l’extérieur plus d’une heure d’affilée. L’application d’un écran solaire total (SPF50) est obligatoire. À partir du deuxième jour, on peut utiliser un gel nettoyant à base d’arbre à thé et, à partir du troisième jour, on applique la crème réparatrice Theraderm Ktmanin Repair Cream pour accélérer le renouvellement épidermique. Au final, les pores sont resserrés et les rides atténuées, le grain de peau est affiné. Boutons et cicatrices ont disparu.

Un résultat de courte durée. Y a-t-il des effets secondaires ? Aucun ou presque, affirme le laboratoire qui a tout de même dénombré quelques rares cas d’hyperpigmentation post-inflammatoire (PIH) chez des patients qui avaient touché leur visage et s’étaient aventurés au soleil pendant la première semaine. Seul inconvénient de ce nouveau peeling (hormis son coût), ses résultats sur les rides ne sont pas pérennes : six mois en moyenne. 

L’avis de VB? Le traitement coûte environ 400 dollars et est pratiqué dans plus de cinq cents cliniques dans toute la Corée du Sud (mais pas encore en France…). L’avantage c’est que, même avec le Black Peel Resurfacing, la peau retrouve son état normal plus vite qu’avec un peeling chimique classique, qui nécessite plusieurs semaines de cicatrisation.

Envie d'en savoir plus? Toutes les infos sont ici!

Crédit photo: Greg Conraux