, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« La Thaïlande à Paris | Page d'accueil | SOMMAIRE DECEMBRE 2010 JANVIER 2011 »

12:5002/11/2010

J'aime pas les champignons !

pieds.jpg

Ces petites mycoses qui apparaissent sur les ongles ou entre les orteils, parfois même autour de la bouche ou dans les plis de la peau, c’est vraiment pas glamour !
Quatre spécialistes vous aident à vous en débarrasser.

Propos recueillis par Marie-Françoise Dubillon

Dr Depondt-Gadet, homéopathe

« Si, aux commissures des lèvres, apparaissent des dépôts blanchâtres et des fissures, il s’agit de la perlèche, une mycose péribuccale due en général au développement d’une levure (candida). Elle signe une fragilité du tube digestif. Elle nécessite une cure de probiotiques, vingt jours par mois et un traitement antimycosique local (Ketoderm ou Trosyd crème).
Efficace, “une vaccination” homéopathique un peu comme un traitement d’allergologie : candida albicans 30 CH, une dose, deux fois par mois durant trois à six mois.
Éviter le plus possible les aliments acides (tomates), les produits laitiers qui peuvent contenir des résidus d’antibiotiques, et le gluten. »

Erwan Blanchard, chef de produit Urgo Premiers Soins

« Si votre ongle a une coloration jaunâtre, s’épaissit, devient friable, il s’agit sans doute d’une onychomycose provoquée par un champignon microscopique (dermatophytes dans 80 % des cas). Microtraumatismes répétés, humidité et chaleur sont le plus souvent responsable : le traitement est long (neuf à douze mois) et doit être poursuivi jusqu’à ce que l’ensemble de l’ongle soit redevenu normal : traitements antifongiques locaux sous forme de vernis ou, plus nouveau, l’hydroxypropyl chitosan, à appliquer tous les jours sur la surface de l’ongle, la peau environnante, et sous le bord libre. Avantages : il sèche très vite, est incolore, et le chitosan de la formule permet de renforcer l’ongle (Filmogel® Ongles Abîmés d’Urgo). »

Anne Forestier, pharmacienne chez Merck

« Si votre peau est fissurée (en général entre le quatrième et cinquième orteil), il s’agit sans doute du “pied d’athlète”. La peau cuit, gratouille et, entre les orteils, la zone fendillée desquame, suinte et peut être très douloureuse. Non soignée, cette mycose peut se propager à d’autres doigts de pied. Le traitement est local, par produit antifongique (MycoApaisyl ou équivalent).
Si la lésion siège sur peau sèche, la crème ou l’émulsion sont indiquées. La poudre est efficace sur les zones humides. Deux applications par jour durant trois semaines.
En prévention : effectuer un lavage quotidien avec un savon à pH neutre et sécher minutieux avec un linge individuel ; mettre des chaussettes en coton et de la poudre antifongique dans les chaussures. »

Anna Mazuy, dermatologue chez Pierre Fabre Dermatologie

« Si, dans les plis cutanés, sous la poitrine, aux aisselles ou à l’aine, vous voyez apparaître des plaques vernissées, brunes qui démangent surtout le soir, il s’agit de mycoses dues à des candida albicans ou des dermatophytes. Nettoyer avec un savon alcalin et badigeonner les plis avec de l’Hydralin. Sécher intensément avec une serviette personnelle, ou même avec un sèche-cheveux.
Traitement : poudre ou crème antifongique à base de ciclopiroxolamine, d’imidazole ou de terbinafine (en pharmacie), une à deux fois par jour durant trois semaines à deux mois.
Pour éviter la contamination, il est important de laver tous les vêtements à plus de 60 °C ou de les donner au pressing. "