, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Regard fondant façon terre indienne | Page d'accueil | SOMMAIRE MAI 2010 »

14:2523/03/2010NEWS

Vécu : quatre régimes qui ont marché

minceur.jpg

Régime, un mot à bannir, à rayer de la carte… et du menu. Les médecins sont contre, et les femmes, découragées par le cycle infernal frustrations/compulsions, ne veulent plus en entendre parler.

Aujourd’hui, nous parlerons de programmes alimentaires, de diététique personnalisée, en précisant bien qu’il s’agit d’une nouvelle façon de se nourrir et qu’il faudra s’y conformer le plus possible dans le temps ou y revenir en cas de dérapages incontrôlés.
Il est donc indispensable qu’ils ne soient pas trop contraignants, mais adaptés à nos goûts, qu’ils ne nous laissent pas sur notre faim et puissent s’adapter à un dîner chez des amis, à un déjeuner au restaurant ou à des repas de vacances.

C’est exactement ce que nous vous proposons aujourd’hui, avec ces quatre programmes minceur, qui ont un coût, certes, mais aussi le mérite d’être ultra-personnalisés.

Par Marie-Françoise Dubillon et Pascale Grignon


CATHERINE, 56 ANS
- 7 KG EN SIX SEMAINES

POUR CELLES QUI ONT BESOIN D'ETRE REMOTIVEES :
UN COACHING SEPT JOURS SUR SEPT

> CE QUI L'A MOTIVEE
« Je n’ai jamais souffert de problème de poids, sauf l’an dernier où, pour cause de ménopause, j’ai pris sept kilos en douze mois. Je ne me supportais plus. Une amie m’a alors conseillé d’aller voir la directrice d’un institut spécialisé dans l’hygiène alimentaire. J’étais sécurisée car celle-ci est biochimiste, spécialiste de la digestion (je suis moi-même biologiste). »

> LE PRINCIPE
Une hyper personnalisation du programme alimentaire après une étude des équilibres nutritionnels adaptés à chaque profil. Les menus sont adaptés à chaque personne, d’après ses antécédents médicaux, sa famille (enfants, mariée ou célibataire), son rythme de vie et ses goûts alimentaires.
Une fois par semaine, le coach remet à la candidate à l’amaigrissement ses menus du petit déjeuner, du déjeuner et du dîner, détaillés au jour le jour avec explication des recettes dans un petit classeur, en même temps que toutes deux font le point sur l’amincissement, les difficultés, les baisses de régime ou au contraire la pêche retrouvée lors des sept jours précédents.

> LE VECU DE CATHERINE
« La première séance est offerte, ce qui m’a permis de voir si ce genre de rééducation alimentaire me convenait.
Fabienne m’a longuement interrogée sur mes problèmes de poids, mais aussi de santé. Je lui ai expliqué que je souffrais de colopathie, ce qu’elle a pris en compte dans l’établissement de mes menus quotidiens.

J’ai rapidement donné mon accord et suis revenue dix jours plus tard. Pendant ce temps, se référant à mon précédent interrogatoire, Fabienne a réalisé une étude définissant mon équilibre nutritionnel (cette étude reste valable toute la vie, ce qui signifie que si je déclenche une maladie genre hypertension ou diabète, et si je reviens vers Fabienne même dix ans plus tard, l’étude sera réactualisée gratuitement). Elle avait étudié l’évolution de mon poids de dix ans en dix ans depuis la petite enfance.

Elle a pris en compte mes habitudes alimentaires (bec salé ou sucré), mes heures de coucher, de réveil, les sports que je pratiquais, les traitements médicaux actuels et même passés, les endroits d’où je voulais mincir, car ses menus sont différents selon que l’on veut perdre du ventre, des cuisses ou des fesses.

J’ai alors suivi à la lettre son programme, et continué chaque semaine jusqu’à mon poids de forme, c’est-à-dire celui d’avant ma ménopause.

J’ai totalement revu la façon de me nourrir. J’ai appris à inverser le rythme de mes repas, c’est-à-dire à faire le plus important le soir, ce qui est en contradiction avec toutes les idées reçues. Il faut en effet respecter les temps de digestion pour ne pas déclencher des poussées de glycémie.

J’ai eu longtemps sur moi un petit carnet où il était noté par exemple qu’il faut quatre heures pour digérer du fromage blanc, sept heures pour des protéines animales. J’ai ainsi compris pourquoi le repas le plus important était le soir. On prend davantage le temps de manger, de mâcher, et la digestion se fait tranquillement pendant les sept ou huit heures de sommeil.

Enfin, elle m’a conseillé certaines associations d’aliments, afin que les sucs digestifs soient compatibles entre eux et que le bol alimentaire se transforme facilement en énergie et déchets et non pas en graisse. Ces menus aident aussi à respecter l’équilibre acido-basique de l’organisme. La plupart des femmes (surtout) sont trop “acides”, d’où stress et agressivité. Avec ces règles, on perd du poids sans souffrir, et avec une alimentation bien précise, on cible l’amincissement (ventre, culotte de cheval, jambes, et non pas joues ou poitrine). Dès la première semaine, j’ai perdu un kilo, avec une pêche extraordinaire et pas de sensation de faim. »

> UNE JOURNEE TYPE DE LA SEMAINE
« J’ai commencé cette reprogrammation à la fin du printemps, d’où des aliments de saison.
Au lever : un fruit, souvent melon ou framboise, mais aussi poire ou pêche. 10 h : café ou thé.
Midi : légumes (pois gourmands, haricots verts, ratatouille), protéines (viande, poisson, crustacés, fruits de mer, le premier jour saumon grillé avec beaucoup d’herbes), café ou thé (et c’est tout car, plus on mélange d’aliments au même repas, plus la digestion est difficile).
16 h : café ou thé.
Dîner : on mange à volonté, à sa faim, pour récupérer des énergies dépensées au cours de la journée (exemple : gaspacho, rosbif, cornichons, compote de fruits ou laitage et un verre de vin ; le premier soir, ce fut tomates farcies aux crevettes et pastèque).

Au bout de six semaines, j’avais retrouvé mon poids (et mes vêtements !) d’il y a dix ans.

Je n’ai jamais eu faim. Je ne me suis jamais lassée, car je n’ai jamais mangé deux fois la même chose, et mon livre de bord me détaillait les recettes de chaque repas. Pas de colite non plus. Une révolution, pour moi.

Depuis, je suis stabilisée, mais je respecte désormais le rythme de repas. J’évite de mélanger trop souvent protéines et amidon (pain, riz, farine, navets, petits pois, lentilles, biscottes), ce que les nutritionnistes préconisent depuis un certain temps, et je m’interdis l’association acide (fruits crus, citron, vinaigre, vins blancs ou rosés) et amidon, ce qui est tout nouveau pour moi.

Je n’ai plus jamais de fringales et je ne grignote plus entre les repas, ce qui est une révolution ! »

L’AVIS DE VB :
Ce n’est pas donné – 114 € par semaine avec consultation et fiches alimentaires, sans compter l’étude perso, à vie, des équilibres nutritionnels (220 €) –, mais la personne peut joindre le coach sept jours sur sept pour être encouragée, recadrée, conseillée. Sortie imprévue ? Aliment de la fiche menu introuvable ? Coup de fatigue ? Elle peut interrompre son traitement quand et le temps qu’elle veut (vacances, séjour à l’étranger, lassitude), puis revenir.

Les patients ont jusqu'à 90 ans, et une personne « saine » perd environ dix kilos en six semaines.

C’est un investissement certain, mais le bouche à oreille (plus de vingt mille patients depuis plus de vingt ans) est la preuve du succès de la méthode.

Renseignements chez Libre Forme, au 01 40 06 91 91.

Pour les trois autres témoignages, CLIQUEZ SUR LIRE LA SUITE !


minceur_nouveaux_regimes.jpg


MARIE, 36 ANS

- 13 KILOS EN 18 MOIS
POUR LES ADEPTES DE L'ACUPUNCTURE : DES PATCHS MULTIFONCTIONS


> CE QUI L'A MOTIVEE
« Depuis un an, je travaillais à la maison. D’où des allers et retours incessants entre mon ordinateur et la cuisine, et treize kilos supplémentaires en moins d’un an. Une amie avait bien minci avec ces patchs, et j’ai décidé de l’imiter. »

> LE PRINCIPE
Ces patchs Lifeware, mis au point par des savants américains, utilisent la fréquence de la lumière et les points d’acupuncture pour activer l’énergie du corps, comme le feraient des aiguilles.
Ces petites capsules autocollantes contiennent une solution de protéines eau, sucre, oxygène qui modifie et reflète la fréquence de la lumière.
Le corps émet des rayons (infrarouge) qui activent le patch. Celui-ci renvoie cette fréquence lumineuse via le point d’acupuncture où il est positionné. Cela va entraîner une action spécifique selon l’endroit où sont apposés les patchs, mais toujours en référence avec les méridiens chinois pour rééquilibrer l’organisme (augmenter l’énergie, brûler les graisses, détoxiner, etc).

> LE VECU DE MARIE
« J’ai commencé par utiliser les patchs “Y. Age” que j’ai apposés sur le pouls au niveau du poignet pour une détoxination préalable durant deux mois (avril et mai).
Leur solution de carnosine et de glutathion permet, entre autres, d’éliminer les toxines, d’activer le système immunitaire, et de protéger élastine et collagène.

Ce grand nettoyage élimine tous les déchets et aide l’organisme à être plus réceptif aux futurs patchs “contrôle de poids”.

Le premier mois, une très légère diarrhée durant deux jours et des petits boutons sur le front m’ont fait constater qu’il y avait bien détoxination. Mais à la fin du mois, j’avais un kilo en moins, suivi d’un autre kilo au bout du deuxième mois, alors que je n’avais quasiment pas changé d’alimentation. En fait, j’avais moins faim et, instinctivement, j’ai réduit les quantités...

Curieusement, j’avais beaucoup plus envie que d’habitude de fruits et de légumes, plutôt que de pâtes et de riz. Je me suis également appliquée à boire un litre et demi à deux litres d’eau et de thé vert par jour, car la stimulation des points de détoxination peut entraîner une certaine déshydratation.

En juin, partant en vacances, j’ai “oublié” mes patchs, mais je n’ai pas regrossi. Ni minci non plus, d’ailleurs. Mon poids est resté stable, alors que je mangeais comme au cours des deux mois précédents.

Pour redémarrer l’amincissement, en rentrant, j’ai utilisé les patchs “SP6 Complete”, contrôle de poids, que j’ai collés derrière le mollet.
Effet bluffant : dès les premiers jours, je mangeais moins qu’en vacances. Je n’avais plus de compulsions, j’arrivais plus vite à satiété. En même temps, j’avais moins d’attirance pour le sucré, le chocolat surtout. Aujourd’hui, j’en mange un ou deux carrés, sans finir la tablette.

À table, je ne me ressers plus et je n’oublie pas de boire beaucoup d’eau ou de thé.

Ces patchs qui se posent à divers endroits du corps (expliqués dans la notice) rééquilibrent l’hypothalamus. Situé à la base du cerveau, c’est lui qui contrôle les grandes fonctions de l’organisme (faim, soif) et régularise les émotions.

En septembre, je me suis remise au sport. Mais, de mi-octobre à mi-novembre, mon poids stagnait. J’ai alors essayé les patchs “Energy Enhancer”, qui permettent de brûler 20 % de graisses en plus tout en augmentant le niveau d’énergie du corps en cinq minutes (à coller sur la clavicule), en même temps que je continuais à porter les patchs détoxinants. Mon amincissement est reparti. J’en suis à moins treize kilos aujourd’hui. Facteur favorisant : j’ai repris un travail à l’extérieur depuis décembre dernier. Mais ces derniers temps, je n’avais plus aucune attirance pour le frigo ! »

> UNE JOURNEE TYPE
Matin : café au lait demi-écrémé + un sucre, deux tartines de pain complet + beurre, un verre de jus d’orange et un kiwi si envie.
Collation : un thé ou deux.
Midi : magret de canard, haricots verts, fromage, fruit (pomme) ou yaourt, café + demi-sucre.
Goûter : parfois un fruit + thé.
Dîner : soupe de légumes, omelette, yaourt, fruit, tisane, quand je suis à la maison. Mais quand je dîne avec des amis, j’ai le même menu qu’eux.

Ce qui a changé dans ma vie, c’est que je n’ai plus jamais de fringales, que je ne suis plus obsédée par la nourriture. Je me suis également rendu compte du nombre incroyable de calories (petits gâteaux, chocolat) que je pouvais en une journée ingurgiter en grignotages compulsifs.

L'AVIS DE VB :
Ces patchs sont convaincants. Marie en a utilisé de trois sortes : Y. Age pour la détoxination ; Energy Enhancer, qui augmente le niveau d’énergie du corps sans prendre de stimulant, chasse la fatigue et permet de brûler plus de calories ; et SP6 Complete, qui calme l’appétit et surtout les pulsions sucrées.

Mais leur efficacité a un prix : 95 € pour un mois.
Avantage collatéral : quand le traitement est un peu coûteux, on n’a pas envie de tout gâcher en multipliant les écarts. Et dès que l’appétit est régulé, on peut cesser d’appliquer les patchs, quitte à les reprendre parfois au coup par coup.

Renseignements sur www.lifewave.com/maxdeviepatch

 

régime-balance.jpg.jpg

 

MARIETTE, 46 ANS

- 4 KILOS EN TROIS MOIS
POUR CELLES QUI ONT DES PROBLEMES DIGESTIFS : LES BIENFAITS INATTENDUS D'UN TEST SANGUIN

> CE QUI L'A MOTIVEE
« Ma préoccupation principale n’était pas l’amincissement mais d’énormes soucis digestifs. J’avais horriblement mal au niveau de l’estomac et des intestins, et j’ai pensé avoir un cancer. J’ai passé une multitude d’examens (coloscopie, scanner, etc.), qui n’ont rien décelé d’anormal. C’est alors que mon médecin traitant m’a conseillé de faire un test d’intolérance alimentaire. »

> LE PRINCIPE
On envoie quelques gouttes de sang prélevées par le médecin au bout du doigt à un labo spécialisé capable de repérer sur plus de deux cents aliments ceux que l’organisme ne supporte pas. Ce genre de test existe depuis quelque temps déjà, mais n’a jamais été aussi rapide (moins d’une semaine contre près d’un mois auparavant), et le nombre de nutriments analysés (deux cents) est impressionnant. En outre, ce test d’intolérance est le seul à avoir été testé en Europe.

> LE VECU DE MARIETTE
« Moins d’une semaine plus tard, je recevais les résultats, avec les cinquante aliments auxquels j’étais intolérante.
Mon médecin m’a expliqué plus en détail ce que je devais faire : plus de gluten, malt, avoine, amande, pas de lait de vache ni de chèvre (ni de leur fromage, ni de leur beurre). Déconseillés aussi, le sucre (canne et betterave), les moules, les framboises, etc.

J’ai alors remplacé les aliments vecteurs d’intolérance, et mis toute la famille à une alimentation sans gluten. Je fais moi-même du pain de riz ou de quinoa.

En moins de trois mois, l’effet fut spectaculaire. Très rapidement, je me suis sentie physiquement bien mieux, mon sommeil s’est amélioré, et je digère sans problème.

Bonus : j’ai perdu quatre kilos en un trimestre, et mon ventre comme mon estomac ne sont plus gonflés. Cela m’a changé la vie, et c’est vrai que les rares fois où je fais un écart (au restaurant par exemple), je le sens. Mais cette nouvelle façon de me nourrir n’est pas contraignante. Il suffit de savoir ce qu’il faut éviter. »

> UNE JOURNEE TYPE
Matin : jus de fruit (orange le plus souvent), café, biscottes de riz sans gluten.
Midi : potage (nous habitons la campagne, où fruits et légumes sont excellents), viande (steak grillé ou viande blanche), épinards, fruit cuit ou yaourt au soja.
Soir : potage, tomates farcies au riz et, comme dessert, un laitage (ou fromage) de brebis.

 

L'AVIS DE VB :
Si les deux examens de sang sont coûteux (29,90 € la première fois et 369,10 € si le premier examen révèle des intolérances), le jeu en vaut la chandelle (celles qui souffrent de colopathie ou n’arrivent pas à perdre du poids malgré une alimentation équilibrée comprendront). L’étude effectuée sur les patients par un laboratoire indépendant montre que les trois quarts d’entre eux qui ne consomment plus d’aliments « sensibilisants » se sont félicités d’un bien–être rapide et d’un amaigrissement notable s’ils en avaient besoin.

Quant à l’amincissement, le médecin de Mariette l’explique ainsi : « L’organisme n’est plus encombré par des résidus alimentaires qui ne “passent pas” et provoquent une absorption anarchique du bol alimentaire. L’intestin n’est plus victime d’inflammation, d’où diminution des “œdèmes” qui gênaient son bon fonctionnement. Il absorbe mieux les vitamines. Le métabolisme de tout l’organisme est optimisé. On “brûle” mieux et, peu à peu, cette détoxination générale se traduit par des kilos en moins. »

Renseignements : Test Foodcan, au 02 96 55 79 63.

 

minceur_regime.jpg

 

SONIA, 57 ANS

– 3 KILOS CONSOLIDES EN UN MOIS ET DEMI
POUR EN FINIR AVE UN SURPOIDS LOCALISE : LE REGIME PROTEINE

> CE QUI L'A MOTIVEE
Trois kilos autour de la taille qui l’empêchent de fermer ses pantalons et dessinent un bourrelet sous les T-shirts. Et le principe de la cure dans un hôtel en Tunisie. Mincir tout en étant assistée, et au soleil, c’est sympa...

> LE PRINCIPE
Trouver ou retrouver son juste poids à l’aide des protéines. Une méthode mise au point par le Dr Pierre Dukan et améliorée au cours de ses trente années d’expérience. C’est dire si l’homme connaît nos faiblesses !

Il préconise une perte de poids en trois temps : une phase d’attaque de deux à sept jours de protéines pures, soit soixante-douze aliments à volonté (viandes maigres, abats, laitages, poissons, fruits de mer, œufs, tofu…) ; une phase de croisière pour prolonger la perte de poids en douceur (environ 1 kg par semaine) durant laquelle on ajoute aux repas des légumes ; une phase de consolidation qui dure dix jours par kilo perdu, où l’on réintroduit deux fruits par jour, deux tranches de pain complet, 40 g de fromage affiné, un féculent, et, une fois par semaine, on a droit à un repas de gala pour éviter toute frustration.

Et des réflexes à vie : chaque semaine, une « journée sentinelle » de protéines. Choisir un jour fixe et s’y tenir. Ne jamais se resservir d’un plat. Important aussi : oublier les ascenseurs et marcher 20 min chaque jour.

> LE VECU DE SONIA
« Direction La Résidence, à Carthage, en Tunisie. On tombe tout de suite sous le charme de l’architecture arabo-andalouse et du raffinement du service d’un Leading Hotel of the World. Ce palace inaugure une cure minceur high-tech sous la houlette du Dr Dukan. Oui, je sais, il y a pire pour se prendre en main ! Mais, avec la plage, les piscines, l’épreuve du maillot de bain devient cruciale...

À l’aide d’un questionnaire, on calcule non pas le poids de mes fantasmes mais mon “juste poids”, celui que je pourrai conserver sans trop de difficultés et dans lequel je me sentirai bien.

Mon problème ? Perdre les trois ou quatre kilos qui se sont incrustés sur les seins, la taille et le ventre. Si je n’y mets pas le holà tout de suite, ils vont se multiplier et seront, l’âge aidant, de plus en plus difficiles à déloger.

Ma feuille de route : deux jours d’attaque, dix-sept jours de croisière, vingt-quatre jours de consolidation, soit quarante-trois jours. Banco ! Munie d’un pass orange, je peux me rendre dans tous les restaurants de l’hôtel. Les plats auxquels j’ai droit sont signalés par cette couleur. C’est festif et délicieux. Aucune restriction sur les quantités.

J’accepte de ne pas manger tout ce que je veux puisque je peux manger autant que je veux. La digestion des protéines étant longue, je n’ai pas eu faim une seule seconde durant la phase d’attaque. J’ai même eu l’impression de manger beaucoup plus que d’habitude.

Le joker de ce régime est le son d’avoine, ici, sous forme de galettes aux herbes, style blinis (on le trouve en poudre ou en galette déjà préparée dans les Monoprix). Riche en fibres, le son freine l’assimilation des sucres et facilite le transit.

Le premier jour – est-ce le son d‘avoine ? –, j’avais l’impression d’avoir une pierre dans l’estomac. En quarante-huit heures, j’avais perdu mon premier kilo. À la fin de la semaine, presque deux, sans la sensation de faire un régime.

Ce qui m’a le plus manqué ? Un petit verre de rosé sous le soleil. Mais le fait d’enfiler et de fermer mon jean sans difficulté est très stimulant.

Pour nous accompagner dans notre démarche, la Résidence est équipée de machines qui font perdre des centimètres – Cellu M6, VIP Complex, Power Plate – et propose des traitements médicaux : mésodissolution, mésothérapie.

J’ai préféré tester le remodelage corporel de Martine de Richeville, basé sur la médecine traditionnelle chinoise et le massage eurythmique.
Palme d’or à ce ballet de mains très rythmé qui soulève en profondeur les tissus adipeux et traque les cellulites anciennes. Une main retient la peau, l’autre les soulève, les deux formant un huit.
Peu à peu, les tissus engorgés retrouvent leur souplesse. Cette technique agit sur des points rarement traités comme la bosse de bison, les bras, les fessiers pour adoucir leur forme. Et, bien sûr, tout commence par le ventre, centre de toutes nos émotions, car notre histoire influence notre corps. En deux séances, les petits (ou gros) ventres ronds perdent du volume. Après une heure de massage, on se sent déjà plus légère.

Ensuite, direction thalasso pour éliminer encore plus de toxines. Je me suis prélassée vingt minutes sous une couette d’eau chauffante, le corps enveloppé huiles d’argan et de citron. Démarrer un régime dans ces conditions est presque un péché.

Trois semaines plus tard, j’avais perdu mes trois kilos en suivant le régime sans difficulté mais en m’obligeant (je déteste ça) à marcher 20 à 30 min par jour. Maintenant, je n’ai qu’une envie : consolider.

> UNE JOURNEE TYPE
Phase "plan d’attaque" (protéines seules) :
Petit déjeuner : thé ou café + tranche de dinde ou de jambon dégraissé + faisselle à 0 % et galette de son d’avoine.
Déjeuner : tartare de thon au carré frais 0 %, escalope de dinde avec sauce yaourt au curry, île flottante maison à la vanille.
Collation : quelques tranches de viande de grisons ou deux yaourts à 0 %.
Dîner : bouchées au saumon fumé, poêlée de la mer ou poisson grillé, yaourt ou fromage blanc à 0 %.

Phase "croisière" (protéines + légumes) :
Petit déjeuner : thé ou café avec galette de son d'avoine et faisselle à 0 %.
Déjeuner : assortiment de légumes grillés, filets de sole parfumés à l’anis ou au fenouil et compote de rhubarbe gratinée.
Collation : flan maison ou yaourt aux fruits 0 %.
Dîner : crevettes sauce curry et tomates cerises, boulettes de bœuf sauce tomate maison, mousse au citron.

 

L'AVIS DE VB
Ce régime n’est pas monotone et n’exclut pas la vie sociale. Il est très facile de choisir au restaurant un poisson ou une volaille.

Pendant le séjour, on vous remet un livre personnalisé avec menus et recettes. Si vous n’allez pas en Tunisie, il existe un recueil de recettes du Dr Dukan en librairie (Flammarion).

Le plus : un accompagnement durant la stabilisation, la phase la plus difficile, grâce à un suivi interactif bihebdomadaire sur Internet, pour la somme symbolique de 1 € par semaine. Il est très important de ne pas être lâchée dans la nature une fois le poids atteint et de garder le contact avec le Dr Dukan. Lors des rendez-vous sur le Net, on peut raconter ses problèmes de santé, ses écarts, ses satisfactions, et éviter ainsi les rechutes graves. On peut aussi discuter avec d’autres patients. Un vrai forum d’entraide !

Hôtel La Résidence (Tunisie) : sept nuits et pension complète Dukan, six jours de cures (quinze soins, six activités physiques et deux visites médicales, la version personnalisée du Livre de mon poids du Dr Dukan, à partir de 2 315 €. Pour les amateurs, parcours de golf de 18 trous face à l’hôtel.

Renseignements : Thalassoline, tél. 0 800 800 136, www.regimedukan.com.

Commentaires

Les brûleurs de graisse sont des compléments alimentaires synthétisés en laboratoires par des nutritionnistes qualifiés. Ils ont surtout été conçus pour les athlètes et les pratiquants de musculation, mais bien d´autres catégories de personnes les utilisent également pour leurs vertus.

Écrit par : Susanne D | 15/04/2014

Maigrir en faisant un seul type d'exercice peut devenir ennuyeux à la longue, c’est pourquoi il faut diversifier avec d’autres type d’entraînement afin de ne pas se lasser sur le long terme.

Écrit par : Marie A | 23/11/2014