, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Gagnez des cadeaux Esthederm et Gatineau | Page d'accueil | Dans la peau d'une blonde, épisode 7 »

07:1611/02/2009NEWS

Dans la peau d'une blonde, épisode 6

Cheveux-coupe.jpgDans la peau d'une blonde, ou le récit de mes tribulations capillaires des six derniers mois : chaque jour, un nouvel épisode sur le blog...

Vous avez loupé le début ?
Cliquez sur ce lien : Dans la peau d'une blonde, premier épisode.
Episode précédent :
Dans la peau d'une blonde, épisode 5.

Episode 6 : les hommes

Il était 17h, il fallait rentrer : les hommes nous attendaient.
L'après-midi, on leur avait envoyé des sms sybillins et mystérieux, du style "Attention, grand changement", "Ta femme n'est plus la même", et nous ricanions en imaginant leur tête.

Lorsqu'on est enfin arrivé à la maison, ils avaient juste l'air énervé. Ils avaient gardé les enfants toute la journée et étaient "é-pui-sés". C'est vrai qu'ils n'avaient pas l'habitude de s'occuper autant de leurs petits. Qui s'étaient révélés... petits (= incapables de faire un scrabble et de les laisser lire L'Equipe tranquillement). Stupéfiante découverte.

Le climat s'est quelque peu envenimé, si bien que nous sommes montées, bébés aux bras, dignes et de nouveau dans nos rôles de mamans-qui-se-sacrifient-sans-jamais-être-remerciées. Et on s'est aperçu qu'aucun de nos chers et tendres n'avait mentionné notre changement intersidéral. "Les mecs sont incroyables", telle fut notre conclusion.

Une fois les enfants couchés, le dîner préparé, tout le monde se retrouva dans le salon. Les hommes avaient pris l'apéro, et c'était comme si le cocktail vin blanc + cacahuètes leur avait soudain ouvert les yeux. Le sang était remonté à leur cerveau, qui fonctionnait de nouveau. Des miraculés qui retrouvaient la vue.
"Oh là là, mais tu es... blonde ?", dit mon mari. "Euh... oui", répondis-je. A ma tête, il comprit assez rapidement (l'alcool provoque des réactions insoupçonnées) qu'il ne fallait pas trop insister sur la question.
Les autres hommes firent de même, il y eu quelques toussotements, quelques inaudibles : "Mais si ma chérie, ça te va très bien", et autres : "De toute façon, à mes yeux tu seras toujours la plus belle", qui nous firent douter de la finesse intellectuelle des hommes auxquels nous avions dit "oui" il y a quelques années -mais bon, ça partait d'un bon sentiment.
Et la question de nos transformations ne fut plus évoquée de la soirée.

La suite : cliquez sur : épisode 7

Commentaires

Pfff, les mecs, quels nuls... Ils sont maladroits, mais au fond c'est mignon, c'est juste qu'ils sont complètement paumés dans toutes ces histoires de cheveux.

Écrit par : sophie | 23/02/2009