, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Dans la peau d'une blonde, épisode 4 | Page d'accueil | Gagnez des cadeaux Esthederm et Gatineau »

08:1609/02/2009NEWS

Dans la peau d'une blonde, épisode 5

Elsa_3.2.jpgDans la peau d'une blonde, ou le récit de mes tribulations capillaires des six derniers mois : chaque jour, un nouvel épisode sur le blog.

Vous avez loupé le début ?
Cliquez sur ce lien : Dans la peau d'une blonde, premier épisode.
Episode précédent : Dans la peau d'une blonde, épisode 4.

EPISODE  5 : la cata

Voici donc le tableau :

- Lila : 27 ans, jolie brune à la chevelure épaisse et très, très longue.
Résultat : une coupe à la Audrey Hepburn, très courte.
Bilan : pas mal... si Lila avait été Audrey Hepburn. Entendons-nous bien : Lila est une très jolie fille, mais elle déteste se maquiller et ne porte aucun bijou. Du coup, elle a juste l'air d'un petit garçonnet.

- Sophie : 30 ans, blonde aux yeux bleus très clairs, teint diaphane.
Résultat : la même coupe qu'avant (un carré très sage), mais les cheveux... noir corbeau. Remember Morticia Adams.
Bilan : elle a juste l'air malade. Teint caverneux, cernes sous les yeux : cette couleur fait tout ressortir puissance dix. A part Angelina Jolie, je ne vois pas à qui ça pourrait aller.

- Anaïs : 25 ans, châtain, cheveux mi-longs.
Résultat : coupe hyper dégradée (notamment dans la nuque, où la coiffeuse a sorti la tondeuse), mèches rousses.
Bilan : les mèches ne sont pas rousses mais rouges, la nuque dégagée la rend hystérique ("Je sens le vent dans mon cou ! Je sens le vent !"), et la repousse promet d'être très moche.

- Moi : 32 ans, longs cheveux châtains.
Résultat : coupe "no coupe" (impossible de la décrire : ce n'est pas une coupe, mais des coups de serpe), frange épaisse jusqu'aux milieu des yeux (tellement pratique) et, surtout, surtout, cheveux blonds. Ou plutôt cheveux rayés. Une mèche blonde, une mèche châtain.
Bilan : oui, c'est foiré. C'est terriblement artificiel, ça sonne faux, tellement faux que ça pourrait lancer une mode ("la tête bicolore")... non, en fait non, même pas.

L1000010.jpg
Coupe, couleur... catastrophe (et encore, c'est en noir et blanc)

J'ai l'impression d'être une ado qui a tenté sa couleur toute seule chez elle, comme une pauvrette dans sa salle de bains.
La fille qui voulait devenir blonde, genre femme fatale (ou un truc du genre), et qui se retrouve juste ridicule. J'imagine que tout le monde me regarde dans la rue en pensant : "Oh la pauvre !" (pour les plus gentils).

Mais bizarrement, j'ai encore l'espoir que tout s'arrange. Peut-être que le brushing est too much, en les coiffant d'une autre manière, peut-être... Ou alors en les attachant ? "Hum, restons calme", me dis-je. Pas facile.

La suite  : cliquez sur : épisode 6

Commentaires

J'espère que votre expérience réduira le nombre de blondasses. n'est pas blonde qui veut mdr Vous avez de beaux cheveux au naturel, gardez-les. par contre vous seriez encore plus flamboyante lol si vous aviez une vraie coupe, vos cheveux tombent tristement sur vos épaules et votre "coupe" vous fait un front proéminent....Je vous envoie la facture pour le conseil de relookage mdr

Écrit par : agnès | 23/02/2009

Hum, merci pour les conseils...

Écrit par : elsa, de Votre Beauté | 23/02/2009

eh oui les joies des pseudo coiffeurs trés mal formés
surtout les coloristes et les nouveaux coiffeurs qui se font un réel plaisir d essayer toutes les techniques possibles et imaginables sur leurs cliente., on y laisse m^me des cheveux (brulures du cuir chevelu), cas perso c est vraiment un scandale........

Écrit par : Mekhloufi | 13/07/2009