, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Saint-Valentin : soignez votre homme | Page d'accueil | Dans la peau d'une blonde, épisode 5 »

07:2908/02/2009NEWS

Dans la peau d'une blonde, épisode 4

1037615462.jpgDans la peau d'une blonde, ou le récit de mes tribulations capillaires des six derniers mois : chaque jour, un nouvel épisode sur le blog...

Vous avez loupé le début ?

Cliquez sur ce lien : Dans la peau d'une blonde, premier épisode.

Episode 4 : le doute m'envahit

Jusque là, tout allait bien. Oui, nous étions totalement transformées, oui, c'était dingue, oui, c'était raté, mais oui, qu'est-ce qu'on avait rigolé en voyant nos visages respectifs évoluer, nos cheveux tomber par mèches entières sur le sol sous les coups de ciseaux.
C'était drôle comme à un anniversaire d'enfant, quand on se déguise. "Oh là là, qu'est-ce que ça te change !"
Ah ça, oui, on a ri. Comme si nos nouvelles têtes n'étaient que provisoires, comme si on s'était amusées avec des perruques. Retour en enfance, c'était chouette.

Et puis on est rentrées à la maison. On riait de moins en moins au fur et à mesure qu'on voyait notre reflet dans les vitrines des magasins. L'une après l'autre, on s'arrêtait, frappée par le reflet : "C'est moi, ça ? C'est dingue ! Hum, c'est pas terrible, non ?"

La bonne ambiance s'est nettement calmée.
On s'est arrêtées boire un café, histoire de faire le point. On a décidé de passer au Monoprix pour voir ce que ça ferait avec des barrettes, des serre-têtes. On s'est observées sous toutes les coutures dans les cabines d'essayage.
Mais il n'y avait (plus) rien à faire : c'était bien nous. Sauf qu'on ne se reconnaissait pas.

La suite  : cliquez sur : épisode 5

Commentaires

Chère Elsa, comme je vous comprends. Il m'est arrivée le même genre de déboire, sauf que j'ai eu le courage toute seule de laisser les mains libres à mon coiffeur, c'était dans un salon parisien branché, et le résultat… disons que j'ai payé le prix cher. Déja, je me suis baladée pendant 6 mois avec des chapeaux et autres foulards sur la tête, dégoûtée de cette instant de folie, mais en plus, à part deux vraies copines, personne n'a eu le petit mot pour me remonter. Le pire a été avec mon chéri, c'est fou ce que les hommes nous comprennent mal. Mon homme est une vrai métrosexuel, il se tartine de crème hors de prix, lit la presse masculine débilo-branchouille, et lit même mes mags de filles ! Et c'est dans un de ces mag qu'il a lu un article rigolo-idiot sur les signes avant coureurs de l'infidélité, et ça n'a pas râté : il m'a fait d'abord la gueule puis a été suspicieux pendant au moins 2-3 mois. L'horreur total ! Impossible de se faire remonté le moral quand on est si mal par un homme qui ne vous fait plus confiance, et en plus, dépourvu de toute force de séduction à cause de cette tête qui n'est plus la votre, même si j'avais voulu le tromper (ce qui n'est pas mon genre) je pense qu'il aurais fallu que je m'accroche ! Ça m'a presque coupé ma libido, un état semi-dépressif, l'impression d'être incomprise… C'était vraiment terrible, une sale période, c'est vraiment avec la repousse de mes cheveux et quelques moments ou j'ai pu retrouver mon Jules que ça c'est calmé, mais quel calvaire, 6 mois ! Non, vraiment, il faut se méfier de ses impulsions parfois, ça m'aura servi de leçon. Enfin, j'ai hâte de voir les photos de vous en blonde, mais honnètement Elsa, je ne sais pas si c'est une bonne idée pour votre moral de ressasser tout ça, à moins que ça soit une forme d'exutoire, enfin, bienvenue dans le monde des brunes, après tout, qu'est-ce qu'elles ont en plus les blondes, restons qui nous sommes !

Écrit par : Pat | 20/02/2009

Et bien, incroyable Pat, il m'est arrivé exactement le même genre de mauvaise aventure avec mon ex-mari, j'ai changée de tête, il s'est autopersuadé que ça voulait dire que je j'avais un autre mec, et au final, il m'a tellement stressée que j'ai finis par divorcer, sa possessiviité était déjà maladive, là, c'est devenu invivable. Et à vrai dire, je crois que ça m'a rendu service, à 42 ans, j'ai rencontré le vrai amour, et ça fait 5 ans que ça dur ! Alors, vive les changements, ça peu parfois apporter du bon dans la vie.

Écrit par : Sophie | 20/02/2009

Comme quoi, une coupe de cheveux peut vous changer la vie ! Quand je disais que ce n'était pas anodin...

Écrit par : Elsa, de Votre Beauté | 20/02/2009

C'est bien vrai ça ! Moi, jusqu'à 28 ans, à chaque nouveau mec, je changeais de tête, j'ai arretée ma période goth ou j'etais violettte, noire-noire et autres, je suis passée à rouge pétant, puis à blonde… Le seul soucis c'est que pour redevenir chatain comme j'étais j'ai un peu du mal, je ne savais pas que s'était possible, je suis aujourd'hui blonde platine et je me suis calmée, il y un truc pour se refoncer ? Dites-nous vite Elsa !

Écrit par : Lise | 20/02/2009

Mais oui Lise, y'a un truc pour se "re-foncer" (et sans trop de dommages en plus)... Lisez la suite de la saga, et vous verrez !

Écrit par : Elsa, de Votre Beauté | 20/02/2009

Hé les filles, mais vos mecs sont tous tarés ou quoi ?! Ils sont complètement parano (ou alors ils lisent trop de magazines féminins, qui ne disent pas toujours des choses intelligentes) ! Quand on change de tête, c'est d'abord pour soi, il me semble, et pas parce qu'on veut tromper son homme. Franchement, au moins, ces histoires de cheveux vous auront fait comprendre la vraie nature de vos mecs : possessifs, jaloux, parano... Une bonne chose que vous ne soyez plus ensemble !

Écrit par : Nefertiti | 20/02/2009

Lise, pour foncer sa couleur (même si elle n'est pas naturelle), il y a un truc tout simple qui s'appelle la co-lo-ra-tion... Tu sais, ça se fait dans tous les salons de coiffure (par contre ne t'y risque pas toute seule chez toi) !

Écrit par : meufette | 20/02/2009

Oui, enfin, la coloration sur des cheveux méchés ou balayés, ça peut être très casse-gueule, attention, choisissez votre coiffeur avec soin ! Enfin, c'est toujours moins risqué qu'une coloration (foncée) faite sur des cheveux décolorés : alors là bonjour la catastrophe (cheveux cramés qui mettent deux ans à s'en remettre : je l'ai vécu) ! De manière générale, mieux vaut y aller mollo avec les teintures chimiques sur les cheveux. Dommage qu'il n'y ait pas encore de coloration bio (il y en a, mais franchement ça ne marche pas !)...

Écrit par : anais | 23/02/2009