, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Le fabricant du Botox veut faire pousser les cils | Page d'accueil | Le teint qui nous va bien »

16:4006/06/2008NEWS

Luxopuncture : on s'accroche !

Lisez le dernier épisode de l'"aventure luxopuncture testée par la rédaction" en cliquant sur "Luxopuncture : bilan d'après vacances".

Après avoir perdu leurs petits kilos superflus (selon elles), Dominique et Chantal, nos deux testeuses de choc, continuent contre vents et marées ( comprendre chouquettes et frites) le long chemin qui mène à la stabilisation.

Ce n'est pas évident tous les jours, mais je peux vous dire qu'elles ont toutes les deux vraiment changé physiquement.
Elles sont passées dans le camp des minces, les traîtresses. Et ça leur va franchement bien. Pas fatiguées, la mine épanouie et le teint frais, elles n'ont même pas de sautes d'humeur (pas en public en tout cas). Un vrai scandale.

Leurs séances de luxopuncture touchent à leur fin... Mais ce n'est pas la phase la plus facile. Voici le récit de Chantal.


medium_régime-balance.jpg.4.jpgMercredi 16 avril : 4ème séance
Et 1 kg en moins sur la balance, 1 !
Evelyne est contente et décide qu’à ce stade, une nouvelle prise de mesures s’impose. Très sûre de mon coup, je ne m’y oppose pas, je suis plutôt enthousiaste. Car ce matin, j’ai quand même bien vu que mon jean slim flottait à la taille et sous les fesses et que je devais serrer un peu plus ma ceinture, pour qu’elle serve à quelque chose…

Donc, Evelyne attrape son mètre de couturière et là, c’est, comment vous dire… un festival : – 4cm de tour de hanches, -3 cm de tour de cuisses, etc... Je n’en espérais pas tant, je suis euphorique. Mais je me dis que je ne l’ai pas volé et qu’après tout, je donne de ma personne (rappelez-vous, mon meilleur ami le potage ☺…). J’ai aussi suivi consciencieusement les 3 jours protéinés,  malgré la fatigue !

Ces résultats me donnent un poil de motivation supplémentaire. Au-delà des kilos et des cm envolés, ce que je constate, c’est que je n’ai plus ces envies intempestives de grignoter à heures fixes. Genre à 10h30, je descends me chercher un cookie à la cafèt’, parce qu’il est 10h30 et que tous les jours à 10h30 comme par hasard, ben, j’ai forcément un creux … Fini le cookie break.
Plus de (fausse) fringale de 10h30, plus d’envie de cookie et même pas en manque !
Comment vous dire ? J’ai grandi, je m’alimente comme une femme adulte : je mange à heures fixes et j’ai stoppé le grignotage… D'ailleurs, je ne sais tout simplement plus ce que signifie ce mot. Rayé de mon vocabulaire !

Il faut dire que je consomme bien plus de protéines qu’avant. Sûrement le double de ce qu’indique le livre d’ailleurs, mais la balance ne s’en porte pas plus mal.
D’ailleurs, je pense que ma ténacité est à ce prix, surtout quand sonnent 16 h le samedi après-midi. Parce que, allez donc résister au goûter d’une petite fille de 5 ans ½ qui dévore (sans culpabilité, ni petits problèmes de kilos, elle…) devant vos yeux ébaubis ses biscuits au chocolat, qui enchaîne ensuite avec une mini brique de jus de pomme sans oublier sa petite banane de 25 cm ou cinq grosses fraises selon arrivage… (Aaaaargh !!!).
Eh bien non, je ne lui volerai pas son « 4 heures ». Vive la tranche de jambon blanc, les crevettes et le fromage blanc… En plus, ça me fait passer assez vite l’envie de « craquer » à moins que ce ne soit « croquer » dans un de ces trucs sucrés. Même pas mal ! Allez, tiens bon ma fille (là c’est moi qui me parle à moi-même), la route n’est plus si longue.

 

medium_prise-de-tête.jpgMercredi 23 avril : 5ème séance
Je n’ai pas l’esprit tout à fait tranquille. Normal, j’ai fauté.
Flashback : c’était vendredi soir dernier, une soirée au restaurant italien… Oups, j’ai mangé une pizza. Pas une demi-part, hein, une entière avec fromage, jambon et tutti quanti. Ben, j’allais quand même pas ramener mon potage ?

Le lendemain, en bonne élève, j’ai tenu à rectifier le tir car c’était pas le tout de pleurnicher, il était bien trop tard pour ça ! Je n’ai donc mangé que des protéines (exit les 2 tranches de pain complet du matin. Dur !). Et je me suis fait un week-end sportif (à l’ancienne…) avec deux heures de fitness samedi après-midi et rebelote le dimanche matin.
En clair, j’ai décidé de suivre les règles de la « bible » à la lettre pour, comment dire… limiter la casse.

D’ailleurs le verdict de la balance d’Evelyne est sans appel : + 300 gr !!! Ahhhh, au secours, j’ai tout fichu en l’air, que vais-je devenir ??? "Ah, mais le moindre écart se paie cash en période de restriction, ma bonne dame".
Maintenant + 300 gr, il n’y a pas non plus de quoi en faire une plâtrée... de pâtes.

Et puis, Anne-Marie (ma « luxopuncteuse » pour cette séance) me rassure. Il y a certes eu un écart, mais cet effet rebond est très courant au bout de quelques séances, en particulier dans cette phase où l’on est encore sous contrôle. Why ? Mystère… Mais elle me garantit qu’ensuite, promis, ça repart à la baisse.
Bon, je suis un peu comme Saint-Thomas, j’attends de voir... Allez, hauts les cœurs, bientôt la quille !