, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Un été avec Issey Miyake | Page d'accueil | Miss Ferling adore nos pieds »

17:1014/05/2008NEWS

La luxopuncture testée par la rédaction, deuxième épisode

medium_Balance.jpg.jpg


Chantal et Dominique, nos deux testeuses de choc, continuent leurs séances de luxopuncture, histoire de se débarrasser de quelques kilos superflus.

En tant que témoin privilégié de cette expérience (je travaille dans le même bureau que Chantal), je peux le dire : ça n'a pas l'air d'être une partie de plaisir tous les jours.
Mais force est d'admettre que les efforts (pas si énormes que ça) (hou là, je sens que je vais payer cette affirmation) courageusement déployés (je me rattrape) donnent des résultats assez rapides, et cela sans fringale ou autre razzia sur les sucreries (que j'enferme de toute façon à double tour dans mon tiroir) (par solidarité évidemment).
Conclusion :  ça marche.

Et, en toute objectivité, je peux vous dire que
ça se voit : lors de la dernière conférence de rédaction, qui a réuni toutes les pigistes, les compliments ont fusé...
Chantal et Dominique affichent une silhouette clairement amincie. Tout en étant visiblement en forme, bien dans leur peau... et même de bonne humeur, état rarissime, vous l'admettrez, pour une femme en situation de perte de poids.

Voici la suite de leur expérience.


DOMINIQUE :

Ne croyez pas que ce silence de plus d’une semaine équivalait à un  renoncement ou à de malheureux craquages. S’il y en a eu, cela n’a pas été dramatique - pour la balance, j’entends.
Ce retard est à imputer à une période de bouclage intense au journal pour que le numéro daté juin (et sortant le 17 mai) soit en kiosque à temps et parce qu’ensuite, je suis partie en vacances. Evelyne , ma thérapeute, n’aime pas les vacances en cours de cure. Mais je la rassure, je serai sage comme une image. Ou presque.

Jeudi 24 avril :

Horreur, horreur, la balance me veut du mal... un kilos  de plus.
Comme une petite fille prise en faute, j’ai envie de dire que c’est injuste, que j’ai tout bien fait, pas pris un carré de chocolat ni une miette de sandwich au jambon, peut-être juste fait l’impasse sur la soupe, pour cause de dîner en ville.
Mais Evelyne me rassure, ce kilos va s’envoler, il n’est pas installé et ça ne veut rien dire.

Je sais qu’elle fait de très bons palper-rouler et je décide d’en faire une séance, suivie de la luxo, bien sûr.
Oh là là, dès les premières minutes, je comprends que je ne vais pas pas m’assoupir. Je retiens mon souffle, ça pince, élance, cuisses, genoux, ventre, aucune zone n’est épargnée mais je résiste. Je sais, pour en avoir déjà fait, que ses mains vont chercher aux bons endroits les tissus engorgés. Est-ce ce kilos de plus qui m’enrage, j’arrive à la fin de la séance soulagée. Et la luxo finit de me détendre.
Rendez-vous est pris le lendemain puisque la semaine suivante, je suis dans le Midi.

Vendredi 25 avril :

Bingo, non seulement j’ai reperdu ce kilos, mais 600 g en plus.

Et je n’ai pas jeûné, mais continué à suivre les règles alimentaires du guide luxo : protéines, légumes fruits. Le corps est capricieux, va savoir pourquoi. Parfois, il fait monter l’aiguille de la balance !En tout cas, les points anti- fringale ont fonctionné, car au lieu de noyer ma déception dans quelques agapes déconseillées, je suis restée zen hier en sortant de l’institut.
Pour bien me mettre en condition avant ma semaine de vacances, je recommence un palper-rouler (ça fait toujours aussi mal, il paraît qu’à la troisième séance ça va mieux) et la luxo.

 

Mardi 6 mai :

Hé, hé moins 100 g… Pas de quoi rire.
Même en étant raisonnable, j’ai fêté quelques anniversaires, gâteau au chocolat fait maison, pâtes à plusieurs reprises, tartines de pain complet aux olives à tomber, j’ai pu à chaque fois  corriger par une journée de protéines et ainsi équilibrer. Mais tout cela dans la bonne humeur, sans fringales intempestives et avec des portions raisonnables. Les pulsions, les excès, les débordements alimentaires, ça ne semble plus m’intéresser.

Ajoutez à cela quelques brasses quotidiennes dans une eau gelée à 21 ° (hé oui, je ne l’aime qu’au dessus de 25), je suis revenue en pleine forme. Et mon jean test, même fraîchement lavé donc rétréci, me va impeccable.

Au fait, le palper-rouler, troisième séance, ça fait toujours mal. Pas partout mais certains endroits restent sensibles. Serais-je douillette ?
Par contre, l’état de ma peau s’améliore et mes jambes s’affinent. Allez, encore quelques séances et je pourrai m’endormir… Mais chut, Evelyne pourrait m’entendre et aller plus profond traquer le capiton.

Vendredi 9 mai :

La balance continue de baisser, pas spectaculairement mais sûrement : moins 600 g.
Mes déjeuners travail se déroulent sans encombres, avec poisson ou poulet grillé plus légumes. Pas très difficile de manger sain (si, si je vous assure !) et pas si contraignant que cela.
Dans une 8 jours, je fêterai le grand retour des féculents toujours cuisinés avec des légumes. Bon, je vous vois venir, non, pas tous les jours, une fois ou deux dans la semaine.
Aujourd’hui, pas de luxo mais un palper-rouler. Très supportable.

 

Mardi 13 mai :

Ni perdu, ni pris, poids stable.
Encore un anniversaire, une grande réunion familiale et... un gâteau. Pas vraiment envie mais devant les pressions ambiantes, j’en ai pris une part. Le lendemain, ça tombait bien, j’avais décidé de faire une journée protéines. Toujours ce fameux équilibre. Ca marche et ça se fait dans la bonne humeur. Je me concentre sur les points anti fringale de la luxo.

Encore deux séances et j’arriverai à la fin de cette expérience. J’ai commencé l’aventure le 28 mars et 4 kg se sont envolés. C’était mon objectif. Sans excès, sans éviction sociale ni fatigue, avec quelques acros au contrat et sans douleur.

Si tout se passe bien, à la fin de la dixième séance, j’en aurai perdu 5 peut-être 6... Mais cela, vous le saurez la semaine prochaine.

medium_pommeregime.jpg

CHANTAL :

Vendredi 4 avril, 2ème séance :

Ah, ce potage. Pour un peu j’en ferais des cauchemars. Pour m’aider à aller de l’avant, j’appelle ma maman (cette sainte femme !) qui accepte de m’acheter tous les légumes et de me préparer cette tambouille de rêve, pendant mon absence de deux jours. Un répit avant le grand saut…
Je reviens de mon petit périple prête à avaler ce potage et j’évite savamment ma balance. Car forcément, je n’ai pas pu suivre le dit régime à la lettre, même si j’ai savamment évité de me gaver de pain, pour une fois.
Si j’explose la balance, je serai virée du programme sur le champ, c’est sûr. Car Evelyne a été formelle dès le premier jour : elle n’a jamais connu d’échec depuis plus d’un an qu’elle pratique cette technique. En clair, pas question de lui flinguer sa réputation.

Donc, j’arrive au Spa Evyann en imaginant le pire. Forcément, comment expliquer à Evelyne une prise de poids après la première séance, alors que je suis censée suivre le programme à la lettre les premiers jours pour déclencher le processus minceur ?
J’aurais dû « décoller », comme on dit dans notre jargon de pros de la beauty. Là, j’ai l’impression de faire un atterrissage forcé et désastreux par-dessus le marché !

Vous ne le croirez pas : la balance a indiqué -300 grammes.
Malgré mes « écarts », mon organisme a décidé de me donner comment dire… un petit encouragement.
Alors pour le récompenser et pour continuer sur cette lancée (inespérée il faut bien l’avouer), ce sera soupe de légumes tout le week-end, youpii !

A ce propos, je ne semble pas être encore bien capable de doser mes apports en légumes, du coup, j’ai encore faim en sortant de table. Sauf que là, au lieu de me jeter comme une désespérée sur les biscuits au chocolat ou les fraises T… de ma fille, je bois de l'eau.  Aucune envie de sucré, mais alors vraiment aucune. J’ai juste envie de boire de l’eau.

Ô miracle, il se passerait donc quelque chose ?
Du coup, je vide une bouteille d’eau en à peine trois heures. Et je m’habitue à mon nouveau mode d’alimentation. D’ailleurs, je digère beaucoup mieux ma plâtrée de légumes du midi.
Trop top ! Vivement la soupe de ce soir et mon week-end tout aussi funky…

Jeudi 10 avril, 3 ème séance :

Clairement, ça a payé de m'avaler ce maudit potage insipide tout le week-end.
Bon allez j’avoue, j’ai craqué : deux biscuits protéinés et parfois des fruits alors que j’y avais pas franchement droit ! Normal, j’ai faim tout le temps. Ne croyez pas tout ce qu’on raconte, ce n’est pas rassasiant le potage. Ou alors il faut en boire des litres.

Jeudi donc, à 11 h 30 pétantes, je remonte sur la balance d’Evelyne et là, Ô miracle ! -1,6 kg.
Quasiment deux kilos en 10 jours, j’y crois pas !!

Rita, sainte patronne des causes perdues serait-elle avec moi ?
Ma coach est tous sourires. Alors, je lui déclare que je vais ralentir un peu le rythme, faudrait pas que j’perde un os tout de même ! Le jour même, j’entame comme prévu ma première journée (sur une série de trois) de diète supertprotéinée, avec uniquement de la viande, du poisson et des crustacés, et ce à tous les repas. Si, si, petit-dèj’ compris (vive le hareng à 7 heures du mat’ ) !...

Vais-je tenir la cadence de ces trois jours, où pas un grain de riz ne devra atterrir dans mon estomac ? Vais-je craquer nerveusement  sur un biscuit protéiné au chocolat ?
Vous le saurez après ma 4ème séance, à suivre…

Commentaires

bonjour pouvez vous me dire ou elles en sont à l'heure actuelle? reprise de poids ou pas ?
Merci d'avance

Écrit par : monteverde | 15/12/2009

Bonjour,

Non, aucune reprise de poids, c'est resté stable. Seule contrainte : une journée protéinée par semaine (oeufs, jambon etc, avec fromage blanc en dessert).

Écrit par : Elsa, de votre beauté | 16/12/2009

j' ai en tant que photographe travaillé a votre journal, la directeur artistique de l'époque s'appelait MR Levallois; auriez vous ses coordonéees? svp
merci d'avance.
just jaeckin

Écrit par : just jaeckin | 10/05/2010

Je dois commencer cette méthode fin septembre avec 25 kg à perdre, à votre avis je dois prévoir combien de teemps de soins?

Écrit par : Mary-Noëlle | 06/08/2011