, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Crèmes anticapitons : le verdict des lectrices | Page d'accueil | Botox : les hommes aussi »

16:1017/03/2008

Etape par étape : le maquillage de Thibault Vabre, directeur artistique de Clarins


Nous revoici donc en compagnie de Thibault Vabre, qui a réalisé pour nous une adaptation de son maquillage printemps-été, "Colour Fizz" (Clarins) (pour voir la vidéo, cliquez sur ce lien).

Voici, step by step, le récit de cette expérience... et les détails de ce make-up très printanier.

medium_clarins_colour_fizz.3.jpg
Voici le maquillage de la publicité Clarins. Pour le maquillage que Thibault Vabre a adapté à mon visage, il n'a pas utilisé l'ensemble des couleurs de la collection "Colour Fizz". Il a choisi de privilégier le jaune et l'orangé, et de ne pas utiliser le rose sous les yeux, réservé "à un maquillage plus sophistiqué, du soir".

Rendez-vous fut donc pris avec Thibault Vabre, « le » créateur de Clarins, l’homme qui imagine toutes les teintes pour chaque nouvelle saison. Un maquilleur aux doigts de fée. Un artiste, en somme.

Inutile de vous dire que je n’étais pas franchement à l’aise le jour J.
Et pour cause : me faire maquiller, ce n'est pas comme qui dirait ce qu'il y a de plus naturel pour moi. Il y a bien eu le jour de mon mariage, mais on ne peut pas dire que cela m’ait encouragée à renouveler l’expérience (dès la sortie de la mairie, j’ai filé en douce pour retirer les trois tonnes de fond de teint qu’on m’avait gentiment entassées sur la peau « parce que c’est mieux pour les photos », après quoi j’ai pu reprendre ma respiration et sourire sans sentir mon visage se craqueler de partout).
Alors me faire maquiller par l’un des grands noms de la profession, je vous laisse imaginer.
Sans oublier que l’expérience était destinée à être mise en ligne sur ce blog, face à l’œil impitoyable des expertes en beauté de la France entière (vous). Aïe.

Bref, je n’étais donc pas ce qui s’appelle « détendue ». Mais Mr Vabre est un gentleman, un vrai. Il m’a donc mise en condition, en me rassurant, l’air de rien.
Me disant que j’avais un visage parfait pour une séance de make-up (moi, rougissant jusqu’aux oreilles). Puis que mes paupières se prêtaient très bien à l’application des fards, parce que j’avais de grands yeux (personnellement, je les aurais préférés en amande et verts, mais bon, si c’est un maître qui le dit…). Puis encore que ma peau était nickel (là, j’ai commencé à douter de sa bonne foi, mais je me suis contentée de minauder en chuchotant un petit « ah bon, vraiment, vous trouvez ? »).
Et enfin que la ligne de mes sourcils était très bien faite (je me suis bien sûr gardée de lui dire que j’avais passé la soirée à traquer le moindre poil, scotchée sur le miroir de ma salle de bain, cassée en deux au-dessus du lavabo).

Donc, lorsque tout fut fin prêt, j’étais (presque) à l’aise. Si ce n’est quelques petites gouttes de transpiration que je commençais à sentir affleurer sur mon front et mon nez (horreur, malheur !).
Et la séance commença. Thibault et son assistante, Azu Kato, étaient très concentrés, moi j’essayais de garder une certaine contenance, et Julie virevoltait autour de nous avec l’inspiration d’une chorégraphe discrète mais très pro.
Même ma rédactrice-en-chef, Dominique Lionnet, vint voir comment tout cela se déroulait (c'est sa voix que l'on entend au tout début du film).

Au fur et à mesure que le temps passait, j'ai commencé à me détendre. Voire à trouver ça franchement agréable. Il faut dire qu’à chaque étape du maquillage, je me lorgnais dans un mini-miroir pour me rendre compte de l’avancée des choses. Et tout ça me semblait très prometteur.
Au bout du compte, Thibault a réussi ce qu’on lui demandait : l’impossible. A savoir adapter un maquillage plutôt « flashy » à mon visage, mes traits, et surtout à ma personnalité : je me maquille peu et souhaitais quelque chose de présent mais de naturel, de tous les jours mais un peu exceptionnel quand même.

Vous me direz ce que vous pensez du résultat, mais à la rédaction, tout le monde a été conquis : mission remplie avec brio. Il faut dire que je me suis pavanée une bonne partie de la journée en disant « hé, regarde, c’est beau hein ? » (y compris devant les grands miroirs de l’ascenseur, ceux qui d’ordinaire me renvoient un reflet grisâtre et maussade).

Mais, surtout, j’ai appris des choses.
Eh oui, j’ai beau travailler à Votre Beauté, l’antre de la glamour attitude et de l’expertise, je ne sais pas tout, la preuve.
Ces petits trucs, ces astuces qui font qu’on lorgne une fille dans le bus en se demandant comment elle s’est maquillée, je vais bien sûr vous les dévoiler, étape par étape. Peut-être les connaissez-vous déjà, peut-être en avez-vous d’autres. N’hésitez pas à nous les faire partager.

Voici donc les étapes du maquillage, dans le détail (il va sans dire que tous les produits que je cite sont tous issus des collections Clarins).


medium_maquillage_colour_fizz_clarins.3.jpg
L'ensemble des produits utilisés par Thibault Vabre pour réaliser son maquillage "Colour Fizz"

Première étape : l'hydratation

medium_Clarins-Supra-Sérum-Haute-Exigence.jpgC'est évidemment "le" préalable nécessaire à tout le maquillage, qui lui permettra de bien pénétrer et surtout de tenir sur la durée. Ici, Thibault a choisi d'utiliser le Supra Sérum Haute Exigence. C'est un soin anti-âge (donc, a priori, pas forcément pour moi) (quoique ?), mais "c'est une crème de base géniale", dixit le maître. Effectivement, elle est fluide, non-grasse, et pénètre facilement.

Deuxième étape : le teint

- Avec, pour commencer, l'application d'un embellisseur de teint : ici, le soin Eclat Minute, qui contient des nacres réflecteurs de lumière, un soin idéal pour garantir la luminosité du maquillage.

medium_fond-de-teint-Clarins.jpg- Ensuite, le fond de teint : pour ma peau, Thibault choisit l'Eclat Confort Autofocus (teinte Café Crème n° 04).
L'astuce : moduler l'application en fonction de la zone du visage : sur les contours du visage (notamment près des cheveux), elle doit être presque imperceptible, donc à appliquer en très légères couches.
En revanche, sur la partie médiane du visage, "où la peau est plus granuleuse", ne pas hésiter à mettre plus de matière (sans plâtrer, bien évidemment!).
Thibault détaille sa technique : "Idéalement, le fond de teint s'applique en deux temps" :
- d'abord, on applique une première couche très fine sur l'ensemble du visage
- puis on revient en tapotant du bout des doigts (avec très peu de matière) sur la zone médiane (nez et front notamment, et toutes les zones où la peau est plus irrégulière ou marquée; pour moi ce sont les pommettes par exemple).

- On reprend l'embellisseur de teint Eclat Minute (teinte n° 01 dans mon cas), et on s'en sert par petites touches, pour éclairer les "zones en creux" (souvent un peu rouges ou grises) :
- le dessous de l'oeil (le produit a donc également fonction d'anti-cernes)
- l'angle interne de l'oeil (parfois un peu sombre)
- le sillon naso-génien (rictus)
- les coins des lèvres (ça, je ne savais pas !)
- le creux du menton.

medium_Poudre-libre-Clarins.jpgAstuce : on fixe tout de suite le contour des yeux, pour éviter que le fond de teint ne glisse dans les ridules d'expression et ne les fasse ressortir. Comment ? Tout simplement avec de la poudre libre (transparente), que l'on tapote légèrement avant d'en appliquer (très peu !) au pinceau.
Même opération avec la partie médiane du visage : à l'aide d'une houppette imprégnée de poudre libre (transparente toujours), on poudre les endroits où les pores sont un peu dilatés (toujours la fameuse zone médiane) : ce qui évitera à la peau de briller, "ainsi elle paraîtra plus lisse", explique Thibault.

Conseil de Thibault : "Attention en appliquant sa poudre libre : il ne faut jamais "passer" la houppette sur la peau (sinon on déplace le fond de teint par la même occasion), mais tapoter doucement".

Inutile de dire que tout ceci doit se faire avec la plus grande parcimonie, ou gare à l'effet Marie-Antoinette ! 


Troisième étape : les yeux
 

- On commence avec le recourbe-cils, que Thibault utilise avant de poser le mascara, pour éviter l'effet "cils collés".

medium_clarins_colour_fizz.4.jpg- Ensuite, le crayon.
Astuce : Thibault taille son crayon au cutter, de façon à lui donner une forme "plate", et pas pointue. Beaucoup plus facile pour l'application !
Ensuite, suivez le guide : "L'idée est d'appliquer du crayon sous les cils supérieurs. Pas un trait d'eye-liner, mais simplement un trait de crayon sous et entre les cils (supérieurs), pour donner une impression de cils plus fournis. Cela donne de l'intensité au regard sans le souligner d'une façon dure ou trop intense pour un maquillage de tous les jours".

En pratique : soulevez légèrement la paupière supérieure et passez du crayon sous les cils et entre les cils.
Même moi j'y arrive, c'est dire comme c'est simple (rien à voir avec l'eye-liner, que je rate lamentablement une fois sur deux).

- Après, on dégrade avec un crayon brun (tout dépend bien sûr de la couleur de vos yeux, les miens étant marrons, le crayon sera brun).
Cette fois-ci, le crayon  est taillé "normalement", le bout de la mine est même un peu arrondi (ou "usé") pour ne pas faire un trait trop net, ce qui n'est pas le but.
Juste au-dessus des cils, on trace donc un trait, qu'on estompe ensuite au doigt ou avec un petit pinceau.

Astuce de pro : plus l'oeil est enfoncé, plus on déporte l'ombre vers l'extérieur, pour agrandir le regard et permettre de faire un beau dégradé.

medium_Fard-Water-Melon-Clarins.2.jpg- Ensuite, l'application des fards.
Pour moi, Thibault a choisi un jaune (Sunny Yellow 13) et un orangé (Sweet Melon 11), "les" deux couleurs phare de cet été. Et, pour finir, une légère touche de marron (Moka Mousse 08).
. Il commence avec le jaune ("toujours commencer par le fard le plus clair !"), qu'il applique légèrement, sur toute la paupière, jusqu'au sourcil.
"J'insiste, explique Thibault, cela doit être très léger : même si l'on est tenté de mettre beaucoup de matière, il faut résister, le maquillage n'en sera que plus subtil".
. Puis c'est au tour de l'ombre orangée : Thibault utilise un pinceau et le passe dans le creux de la paupière, en insistant sur le coin externe, puis en revenant sur l'arcade (ça a l'air compliqué comme ça, mais en fait le mouvement est très naturel : essayez et vous verrez !).
. On termine avec un fard marron, que l'on applique très légèrement, également dans le creux de la paupière, pour renforcer le dégradé.

-L'application du mascara :
Pour moi, ce sera un mascara noir, tout simple.
Une astuce que vous connaissez sûrement : pour la première application, Thibault essuie le goupillon sur un mouchoir (mais ne le frotte pas sur le rebord du tube !), pour qu'il y ait très peu de matière, afin de bien séparer les cils.
Pour les applications suivantes, il laisse la mascara tel quel, sans l'essuyer.

medium_Mascara-Wonder-Longueur-Clarins.jpgPour appliquer votre mascara, effectuez des mouvements de va et vient, horizontalement (et non verticalement !), afin que les poils de la brosse pénètrent bien entre les cils.
Le plus : utilisez une brosse très fine, qui permet de bien aller dans les angles. Car n'oubliez pas : plus on "travaille" les cils placés dans les angles (externes notamment), plus on ouvre le regard.
Ensuite, on utilise la brosse verticalement, en utilisant la pointe de la brosse, pour mieux (re)diriger les cils et leur donner une forme en "éventail".
Inutile de laisser sécher entre chaque couche : le temps que l'on s'occupe d'un oeil, l'autre a le temps de "reposer" et on peut y repasser une couche (deux couches suffisent).
Si l'on met par mégarde un peu de mascara sur la paupière, on n'efface pas avec de l'eau ou du démaquillant (même avec un coton-tige !) : on attend que ça sèche, puis on "dégomme" rapidement.

- Enfin, pour une meilleure tenue du mascara, on applique une couche de "Double Fix Mascara", une sorte de base incolore qui sert ici de "top coat" pour permettre au mascara de durer longtemps et éviter les petits résidus qui tombent au cours de la journée, jamais très glamour. De plus, ce produit est Waterproof et Oilproof, ce qui va empêcher les corps gras (présents dans l'oeil) de dissoudre ou d'abîmer le mascara.

- Les sourcils :
Avec un porte mine (plus fin qu'un crayon), on corrige les endroits où le sourcil est moins fourni (irrégulier ou clairsemé).
Et on en profite pour prolonger légèrement le côté le plus court.
Ensuite, on utilise le Double Fix Mascara sur les sourcils, pour bien les "coiffer" et les faire tenir toute la journée.

Quatrième étape : la bouche

medium_Clarins-Gloss_Appeal.jpg Pour moi, Thibault décide de la faire très naturelle.

- D'abord, il corrige l'asymétrie des lèvres (que nous avons toutes, pas d'injustice !) : dans mon cas, il utilise le porte-mine Longue Tenue Naturel n°3, et rallonge la partie externe de la lèvre droite.
Ensuite, il remonte légèrement la pointe supérieure, à gauche cette fois.
Cela vous semble compliqué ? Que nenni : c'est pareil pour toutes les femmes (sauf pour les gauchères, pour lesquelles c'est l'inverse) : le visage n'est pas entièrement symétrique et, généralement, le côté droit est un peu plus "étroit", "comprimé" que le gauche. Le sourcil y est plus arqué, plus court, la bouche plus pincée. Le côté gauche est quant à lui plus "large".
Donc, si l'on est perfectionniste, on tente de corriger cette asymétrie. Sinon, on ne le fait pas, et franchement personne ne verra la différence (sauf vous, peut-être). Cela dit, c'est un bon exercice.

- Dernière étape pour les lèvres : après en avoir dessiné le contour, on applique un gloss, pour moi, le gloss 09, un beige assez nude.

 

Cinquième étape : les joues

medium_Blush-Douceur-Compact-Clarins.jpgOn choisit la teinte selon la carnation bien sûr.
Pour moi, Thibault penche pour un Blush Douceur Sienne n° 10, qu'il pose sur mes pommettes, tout simplement.
Conseils du pro : "Si on a un visage rond, on dessine un croissant qui vient sous le creux de la joue"; si on a un visage long, on pose le blush comme une ligne horizontale, pour "casser" un peu le visage et l'adoucir".

 

Et voilà, c'est fini. Le maquillage est travaillé mais naturel, subtil mais bien présent. J'adore !

Commentaires

Cela fait des années que j'achète Votre Beauté tous les mois et je suis très heureuse de ce complément net . Bravo pour cette leçon de maquillage.Les conseils d'experts sont toujours les bienvenus soit pour trouver la petite idée qui fera "le plus", soit pour se conforter dans ce que l'on fait déjà.J'attends la vidéo (à ce jour elle ne passe pas) mais le texte est parfaitement explicite. Moi non plus je ne connaissais pas "l'éclairage" des coins de la bouche et j'espère que l'on verra dans la vidéo l'endroit précis où il faut poser le pinceau. Bonne continuation et bon vent pour le blog.

Écrit par : Vergereau Marie-Hélène | 22/03/2008

Cela fait des années que j'achète Votre Beauté tous les mois et je suis très heureuse de ce complément net . Bravo pour cette leçon de maquillage.Les conseils d'experts sont toujours les bienvenus soit pour trouver la petite idée qui fera "le plus", soit pour se conforter dans ce que l'on fait déjà.J'attends la vidéo (à ce jour elle ne passe pas) mais le texte est parfaitement explicite. Moi non plus je ne connaissais pas "l'éclairage" des coins de la bouche et j'espère que l'on verra dans la vidéo l'endroit précis où il faut poser le pinceau. Bonne continuation et bon vent pour le blog.

Écrit par : Vergereau Marie-Hélène | 22/03/2008

Bonjour Marie-Hélène,
Merci pour ce commentaire encourageant !
Par contre, ce qui m'étonne, c'est que vous ne puissiez pas voir la vidéo: elle est pourtant en ligne !
Pour la voir, regardez au début de cet article, et cliquez sur la phrase (qui apparaît en blanc) : "cliquez sur ce lien".
Vous arrivez sur l'article avec la vidéo. Ensuite, il faut cliquer sur l'image (pas celle de la photo du "mannequin"), mais sur la plus grande, qui est un peu plus bas sur l'écran... Et normalement vous devriez voir la vidéo. N'hésitez pas à m'écrire de nouveau si ça ne marche toujours pas.
Merci encore et bonne journée !

Écrit par : Elsa, de Votre Beauté | 25/03/2008

Magnifique ! Magnifique !
Enfin une vidéo explicite qui permet de voir le grand maitre travailler !
Le travail de retranscription permet aussi de bien suivre les étapes.
J'ai hâte de voir la home made vidéo !

A bientôt.

Écrit par : sable d'or | 25/03/2008

Merci merci "Sable d'Or" (quel nom poétique, décidément) pour ce commentaire élogieux, ça fait super plaisir... Effectivement, il faut que je me mette rapidement à la "home made video"; ça ne va pas être triste, je le sens...

Écrit par : Elsa, de Votre Beauté | 25/03/2008

je suis une fille brune quel fond de teint je peux mettre et quelle couleur de fard à joue

Écrit par : amina | 17/08/2008

je n'ai rien à dire a part vous remercier vous toute l'équipe pour le travail que vous faites,toutes les femmes ont besoin d'un guide et de conseils profonds qui les aide à se mettre en valeur et à jouir de la beauté qu'elles ont,c'est très important pour nous et cela nous aide beaucoup et dirige notre sens d'admirer la beauté et de faire de la beauté une beauté absolue...
merci encore pour vos conseils cela nous apporte beaucoup
n'hésitez jamais à nous aider c'est très aimable à vous.

Écrit par : mouna | 02/09/2008

comment fere mon visage agreable

Écrit par : zouzou | 03/07/2009

salut,je veux me maquillee tres bien,je suis brune avec des cheveux chatain clair..yeux noire;alors que me consiellez vous?merci d avance
je suis tres interesse par votre site
a plus

Écrit par : derfo | 24/10/2009

bonjour je voudrai que vous me conseiller pr un maquillage top: je suis blanche de peau chatain clair les yeux vert mai jai kelke petit bouton au niveau du menton merci

Écrit par : mimi | 30/10/2010