, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Un maquillage Calvin Klein offert | Page d'accueil | SOMMAIRE AVRIL 2008 »

10:0505/03/2008

Jeune dans ma peau

medium_anti-âge.jpg

Radicaux libres, on aura votre peau !

Extraits de pomme ou de raisin, algue ou cacao… Tous ces actifs sont présents dans la majorité de nos soins cosmétiques.
La raison ? Ils jouent un rôle de premier ordre dans la dernière croisade des scientifiques, dermatologues ou cosmétologues :
la chasse aux radicaux libres, ces molécules qui lèsent nos cellules et précipitent notre vieillissement.
Voici, commentée par les spécialistes, la liste de leurs meilleurs ennemis.


Vitamine E ou vitamine C ? Pro-enzyme Q10 ou idébénone ? La lutte fait rage au royaume des antioxydants. Il ne se passe pas un mois sans qu’une crème n’apparaisse sur le marché dans laquelle, nous affirme-t-on, on a introduit un antiradicalaire encore plus puissant que tous ceux existant déjà.
Pour en savoir plus sur l’efficacité réelle de ces drôles de molécules, nous avons interrogé des médecins, des cosmétologues ainsi que le Dr Brack (auteur de "La Révolution des antioxydants", paru chez Albin Michel). Grand spécialiste des antioxydants (il a travaillé avec le Pr Montagnier sur la SOD), il est chercheur à l’Inserm et a fondé le premier centre dédié au dépistage et à la prise en charge du stress oxydatif (renseignements au 06 63 70 15 32), vecteur de maladie et accélérateur du vieillissement.

Radicaux libres : de redoutables serial killers

« La mitochondrie, poumon de nos cellules, consomme de l’oxygène pour générer de l’énergie indispensable à sa vie », explique Lionel de Benetti, directeur de la recherche et du développement chez Clarins. De ce processus vital naissent des « déchets » très fugaces, très néfastes, les radicaux libres.


Ces dérivés de l’oxygène perdent momentanément un électron à leur périphérie. Or, dans toute molécule, les électrons vont par pair. L’électron « célibataire » va donc chercher à voler un électron à une autre molécule. Cette chasse au partenaire rend l’électron célibataire extrêmement agressif pour son entourage. La molécule la plus proche se fait arracher un électron. Elle devient elle-même radical libre, cherche à arracher un électron à sa voisine… Bref : les cellules s’abîment en cascade si rien ne vient faire barrage à leur voracité !

"Sur le front des radicaux libres, la peau est en première ligne, estime le Dr Michel Brack. Elle a en effet à lutter contre les radicaux libres générés par son propre métabolisme, mais comme elle est aussi en contact avec l’extérieur, elle « profite » de ceux engendrés par son environnement : pollution, fumées toxiques, rayons UV… Survient alors ce fameux stress oxydatif, redoutable prédateur de notre organisme. »

Au top ten des antiradicalaires : enzymes et antioxydants
Pour se défendre contre ces attaques, notre corps dispose d’un système de défense : les antiradicalaires (anti-radicaux libres ou antioxydants).
« Ces molécules présentes dans l’organisme sont là pour protéger nos cellules des radicaux libres, soit en empêchant leur formation à la source soit en les éliminant », explique le Dr Nadine Pomarède (auteur de "Antirides mode d’emploi", paru chez Marabout).
« Malheureusement, avec l’âge ou à cause d’une mauvaise alimentation, ces valeureux défenseurs sont de plus en plus laxistes. Ils laissent passer l’ennemi par manque d’énergie ou parce qu’ils ne sont plus assez nombreux. La peau présente alors des signes de vieillissement accéléré  (rides, perte de tonicité, d’éclat). D’où l’intérêt de les aider avec des apports externes, et parfois internes, d’anti-radicaux libres. »

L’idéal : choisir des soins qui mêlent deux ou plusieurs familles d’antioxydants, vitamines, enzymes, polyphénols… « Ils se complètent et l’on obtient un piège vraiment polyvalent, un peu comme lorsqu’on mélange des filtres chimiques ou minéraux pour obtenir le meilleur et le plus large spectre anti-UV dans les protections solaires », estime Véronique Delvigne, directrice scientifique chez Lancôme.


Les enzymes : des anti-radicaux libres TGV

« SOD, catalase, glutathion, péroxydase… ces noms un peu compliqués regroupent des enzymes qui contrôlent la formation et la prolifération des radicaux libres. Elles sont fabriquées par notre organisme et piègent les radicaux libres le plus vite possible après leur formation, avant qu’ils n’aient eu le temps de faire des dégâts », reprend le Dr Pomarède.
Comme leur nombre diminuent avec l’âge, il est toujours astucieux d’en apporter par voie topique (sur la peau). Mais pour qu’elles fassent bien leur travail, elles doivent être boostées par des oligo-éléments : sélénium, zinc, cuivre, manganèse, magnésium…

Le choix de VB :
- Pour son apport en SOD, sélénium, et zinc et sa garantie bio, Crème Orac de Super Diet.
- Pour son nouvel actif issu de la pharmacopée indienne, le cassia alata, qui, associé au zinc et au magnésium, booste nos enzymes personnelles et lutte contre la perte de tonicité, Crème Payot AOX.


Les antioxydants : pour une séance de rattrapage

Mais il arrive que les enzymes n’aient pas réussi à capter tous les radicaux libres. C’est à ce moment qu’agissent les antioxydants, deuxième ligne de défense en quelque sorte.
« Ces molécules empêchent la propagation des radicaux libres une fois qu’ils ont été “lâchés” dans l’organisme et court-circuitent leur réaction agressive en chaîne », explique Véronique Delvigne.

Vitamine C + vitamine E : un duo qui fait l’unanimité : "ces deux-là se complètent parfaitement », explique Antoine Colleta, chercheur indépendant et conseil pour de nombreux laboratoires de cosmétologie. « La vitamine E protège la membrane de la cellule de l’oxydation en captant les radicaux libres… mais elle-même s’oxyde, c’est alors qu’intervient la vitamine C qui la régénère, la “nettoie” en quelque sorte, pour qu’elle puisse continuer son travail contre les prochaines attaques de radicaux libres. »
Un scoop en direct des laboratoires : « Les chercheurs viennent de s’apercevoir que lorsque la vitamine E est présente sous ses trois formes (α, β, γ tocophérol), l’efficacité combinée des vitamine C et E était infiniment plus grande », précise Véronique Delvigne. À retrouver début 2008 dans le soin Primordiale Self Defense de Lancôme.

Le choix de VB :
- Pour son association vitamine C + vitamine E et phosphate de potassium, toute la ligne Benefiance de Shiseido, qui contient également un revitaliseur exclusif issu de la membrane d’œuf (dernier sorti : le Concentré pour le Cou). À guetter au début de l’année prochaine, dans une extension de ligne spécial pré-ménopause.
- En direct des États-Unis, cette nouvelle marque qui promet fermeté et luminosité (en quatre semaines) et dès trois mois la transformation en ridules des rides profondes, C E Ferulic de SkinCeuticals.

medium__Anti-oxydant.jpg


Les algues : bombes antioxydantes
« Les végétaux eux aussi ont besoin de se protéger contre les agressions de leur environnement : sécheresse, vent, froid, soleil… ils fabriquent donc leur propre anti-RL », explique Jacques Leclerc. Ce chercheur aujourd’hui indépendant, fou de botanique, a longtemps travaillé pour Shiseido, Carita, Nuxe…

« Voulez-vous trouver des radicaux libres particulièrement efficaces ?, ajoute-t-il. Visez donc les plantes qui ont à survivre dans un environnement difficile : désert, altitude, fond de la mer, etc. et vous pouvez être sûr que la “moisson” sera bonne.
Et si le thé, la vigne ou les pommes utilisées en cosméto pour leurs antioxydants sont cultivés sans engrais ni pesticides, ce n’est pas pour respecter une charte bio, c’est tout simplement pour rendre leur environnement plus hostile et donc renforcer leur système de défense. » Les algues sont en première ligne.

S’il est un milieu hostile entre tous, ce sont bien les fonds marins. « Privées d’oxygène, de lumière, attaquées par les bactéries, les champignons ou au contraire soumises au bombardement des UV et à la sécheresse des marées basses, les algues sont l’une des sources les plus riches en anti-RL, poursuit Jacques Leclerc. D’autant plus que, grâce à l’eau de mer, elles sont riches en oligo-éléments, en minéraux et métaux (sélénium, cuivre, fer…) indispensables à la peau. » D’où des soins toujours plus nombreux aujourd’hui à exploiter ces « bombes » antioxydantes.

Le choix de VB :
- Spécial peau mature, hyper pigmentée, une association algue brune et proxylane pour reconstruire l’architecture du visage, Absolue Ultimate Bx Sérum de Lancôme.
- Pour sa formule exceptionnelle, riche aussi bien en enzymes anti-inflammatoires qu’en algues hyperconcentrées en antioxydants, un masque régénérant à appliquer une ou deux fois par semaine en cas d’agression climatique ou de stress psychologique, pour un éclat instantané, Masque Régénérateur Absolu Novexpert.
- À l’algue bleue, hyper concentré, un Sérum Réparateur rajeunissant qui apporte tonicité et souplesse, Biophycée de Galénic.


Les polyphénols : en plus, ils sont anti-inflammmatoires
« Flavonoïdes, tanins, anthyocanes… tous ces polyphénols ont un fort pouvoir antioxydant, reprend Véronique Delvigne, car ils ciblent un grand nombre de radicaux libres. »
Mieux, ils jouent un rôle anti-inflammatoire et boostent le renouvellement cellulaire », précise le Dr Pomarède. Précieux quand la peau vieillit.

Croquez la pomme :
 
« Tout est bon dans la pomme », estime Roger Renou, directeur de la recherche et du développement chez Sisley, « surtout sa peau et ses pépins. Vous la coupez en deux, elle brunit, elle s’oxyde. Protégée par sa peau, ce n’est plus le cas. Et les découvertes les plus récentes prouvent que celle-ci contient des antioxydants parmi les plus efficaces et au spectre extrêmement large. »

Le choix de VB :
- Pour les peaux hyper réactives, un mélange futé d’extrait de pomme, d’eau des glaciers et d’arnica décongestionnant, le Sérum Précieux l’Élixir des Glaciers de Valmont.
- Pour sa protection qui s’étend jusqu’à l’ADN et sauvegarde donc notre capital génétique, All Day All Year de Sisley, à appliquer préventivement dès la quarantaine.

Goûtez le raisin :
À consommer sans modération : les produits de la vigne. Qu’ils soient issus des sarments, de la peau ou des pépins, les dérivés de raisins rouges présentent une telle richesse en polyphénols qu’ils sont capables de prévenir l’oxydation des membranes cellulaires en même temps qu’ils évitent la dégradation des vitamines A, C ou E. C’est ce que vient de prouver un savant israëlien, le Dr Kanner. Une propriété exploitée de plus en plus souvent par les cosmétologues pour régénérer les peaux guettées par le ralentissement de leur renouvellement cellulaire.

Le choix de VB :
- Association de dix molécules du cépage mythique de Château Yquem et d’un antioxydant biotechnologique, un soin hyper luxe qui apporte en même temps rêve, volupté, effets tenseurs et antiride évidents, le Contour des Yeux Or de Vie de Christian Dior.
- Pour empêcher les UV d’oxyder la mélanine et pour atténuer les taches pigmentaires déjà apparues, une crème de jour contenant aussi un SPF15, Vinoperfect Crème Éclat Anti-Taches de Caudalie.
- Un must made in USA, l’alliance d’huile de pépins de raisin et de vitamine E pour régénérer et en même temps nourrir et assouplir les peaux agressées, Face Cream de SkinCeuticals.


Cacao, thé, café contre les effets néfastes des UV
Riches en tanins, les propriétés anti-radicaux libres du cacao, du thé et du café  sont aussi de mieux en mieux connues et exploitées. « J’ai travaillé sur du cacao sauvage d’Amérique du Sud, précise Jacques Leclerc. Son tanin, comme ceux d’autres plantes qui en sont riches, est particulièrement efficace contre les dégâts dus aux UV. Ils sont même capables d’aider à la survie des cellules agressées par les radications. »

Le choix de VB :
- Ses extraits de thé vert s’associent à l’aloe vera pour neutraliser la pollution et hydrater la peau, Pur Environnement de Mary Cohr.
- Pour protéger les lèvres desséchées et prévenir les gerçures, un baume au cacao et vitamine E, Cocoa Butter Formula de Palmer’s.
- Pour régénérer le contour de l’œil, éclaircir les cernes et désinfiltrer, thé vert et protéines de thé sont distribués dans un roll-on très astucieux, Plasti Sculpt No Surgetics de Givenchy.
- Pour réparer les fibres capillaires abîmées par les UV, la toute nouvelle crème coiffante au thé blanc Satin Design de Shu Uemura.

 

Fleurs rouges ou noires : oxygène et nutrition
« Tous les végétaux qui ont une cuticule rouge (pépin de raisin, graine de pin, pétales de fleurs) sont extrêmement riches en antioxydants », estime Farida Daoud, vice-présidente de Lierac.
"Ces pigments sont là, dans la nature, pour protéger la graine des radiations. Dans la peau, ils ciblent en particulier tous les capillaires. Excellents donc pour l’oxygénation et la nutrition cellulaire. C’est la raison pour laquelle, après avoir été la première à utiliser les pépins de raisin dans Lieractiv dès 1985, je poursuis aujourd’hui avec un anti-âge richissime en extraits de fleurs noires".

Le choix de VB :
- Rose et orchidée noires pour protéger et détoxifier, huile de pavot noir pour nourrir, dans une texture voluptueuse et généreuse, Premium Ex de Lierac Exclusive, pour régénérer les peaux matures.
- Corbeille pourpre d’orchidée, de tulipe noire et de groseille à maquereau pour le Purpulyn System protecteur et lissant de la nouvelle Crème Détoxifiante by Terry, à recommander aux changements de saison (une extension de ligne encore plus efficace doit d’ailleurs sortir au premier trimestre 2008).
- Extrait de planifolia (vanille de Madagascar) associé à du sucre hydratant et à de l’huile de camélia pour régénérer et relancer le fonctionnement cellulaire, et prévenir et traiter les pattes-d’oie et les poches vers la cinquantaine, Sublimage Eye de Chanel.
- Trèfle rouge pour protéger les membranes cellulaires, brodormin (bourgeons de narcisse) pour faire barrière au stress oxydatif, cette nouvelle ligne met tout en œuvre pour ralentir les effets du vieillissement cutané dès la quarantaine, Interveine, Fluide, Crème et Contour des Yeux d’Elizabeth Arden.


Crèmes antioxydantes mode d’emploi :
Tous les spécialistes sont unanimes : pour profiter au mieux des effets antivieillissement des antiradicalaires, le mieux est d’en varier les sources. Vous vérifiez que dans la formule sont présents plusieurs des anti-radicaux libres top efficacité que nous avons listés, puis vous sélectionnez les actifs qui les accompagnent en fonction de ce que vous attendez de votre soin : tonicité, éclat, antirides, hydratation, effet lifting, etc...

Commentaires

Ouh là, je m'aperçois que ce billet est très long et assez compliqué... Vraiment pour les adeptes (voire les pro) de la cosmétique !
Bonne lecture, donc, aux courageuses qui iront jusqu'au bout !
Et bonne journée à toutes.

Écrit par : Elsa, de Votre Beauté | 05/03/2008

Excellent billet, parfaite explication des radicaux libres et de leurs effets néfastes, vraiment chapeau aux rédactrices!
Je vous félicite pour l'idée de génie d'ouvrir un blog et je vous incite même de mettre encore plus de nouveautés!

Écrit par : Dzhambazova | 05/03/2008

j'ai une peau qui souffre de rosacèe quelle produit de sisheido je peux utiliser le jour et la nuit?
Merci

Écrit par : sahbi | 06/03/2008

bonsoir,

felicitations, je devore et j apprends beaucoup. merci

christine

Écrit par : lecomte | 09/03/2008

interessant comme article, j'ajouterai en ce qui concerne l'idebenon que le produit PILATES, (ebay) 30 euros 30 ml à 1% est le moins cher que j'ai trouvé en vente directe aux particuliers et livré gratuitement si vous avez de meilleurs plans je suis à votre écoute..... amandine

Écrit par : amandine | 17/02/2009

ok, article interessant, un peu compliqué par moments !!
merci lecomte pour cette info, je n'ai effectivement pas trouvé moins cher à cette concentration... raelle Lyon

Écrit par : raelle | 24/02/2009

tous ces cremmes contiennent plein de PARABENS....

J'ai trouvé un infor interessant


"JE CROIS QUE LES GENS DEVRAIENT EVITER LES EXPOSITIONS DIRECTES ET PROLONGÉES AU SOLEI SI LES PRODUITS QU'ILS UTULISENT CONTIENNEENT DU MÉTHYLPARABEN",INDIQUE LE PROFESSEUR JAPONAIS
TOSHIKAZU YOSHIKAWA QUI DERIGEAIT AU SEIN DE LA KIOTO PREFECTURAL UNIVERSITY OF MEDECINE
UNE EQUIPE DE RECHERCHE TRAVAILLANT SUR LES EFFETS DE CETTE SUBSTANCE .LES CHERCHEURS ONT AJOUTÉ A DES CELLULES DE LA PEAU DU METHYLPARABEN DANS UNE CONCENTRATION CORESPONDANT A
CELLE DES COSSMETHIQUES) ET ONT ENSUITE EXPOSÉ CETTE PREPARATION A DES RAYONS UV EQUIVALANT
A CEUX D'UNE JOURNÉE ESTIVAL.19% DES CELLULES MOURUENT.
L'EXPERIENCE FUT RÉITÉRÉE SANS METHYLPARABEN ET LE TAUX DE CELLULES MORTES TOMBA A 6%.CETTE
RECHERCHE PROUVE DONC QUE ,SOUS L'ACTION DES RAYONS UV,LE METHYLPARABEN ACCÉLERE LE VIEILLISMENT DES CELLULES DE LA PEAU,PROVOQUANT LA FORMATION DE RIDES ET DE TACHES DE PIMENTATION.

SOURCE:TOXYTOLOGY.2006 oct. 3,227(1-2):62-72

Écrit par : sandrine | 05/08/2009