, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Cosmétiques plaisir | Page d'accueil | Le blog de la méchante »

15:3012/12/2007NEWS

La dure réalité des journalistes de Votre Beauté...


C'est toujours la même chose: à cause des délais de fabrication de notre cher journal, nous à la rédaction, au moment où tout un chacun, salive aux lèvres, élabore les menus de Noël, foie gras, dinde aux marrons, chapon, bûche pralinée, mendiants, champagne et autres chocolats, nous concoctons notre Spécial Maigrir de mars. A la réunion de rédaction, où nos chères pigistes se retrouvent pour un débat animé autour de la minceur, allez savoir pourquoi, moi, qui suis normalement le chef de file du raisonnable, juste ce jour là, sur la route qui me menait au journal, je me suis arrêtée devant LA pâtisserie, lieu incroyable où tout (je le sais, j'ai presque tout testé) est incroyablement délicieux.

Dix minutes plus tard, chargée de tendres macarons, de croustillantes  viennoiseries et de quelques orangettes, je mettais le cap sur le boulevard des Frères Voisin, fief de notre groupe de presse. Mais avant d'y arriver, saisie d'un doute ou bourrelée de remords, je m'arrêtais à nouveau et faisais cette fois ci une provision de biscuits de régime et de mandarines.

C'est avec ce dernier achat que j'arrivais à la réunion. Sourires entendus, remarques amusées, Annouchka, sorte de liane filiforme, me fait remarquer que le festin est maigre... Ce qui me permet d'embrayer sur le fameux sujet et pendant trois heures, nous explorons les dernières avancées en matière de diététique, de programmes alimentaires avec témoignages de médecins nutritionnistes, études d'universités, rapports en tout genre sur la meilleur façon de se nourrir, nouveaux médicaments et compléments alimentaires. Ca discute ferme, tout le monde n'est pas d'accord et chacune défend âprement ses idées sur la question.

A la fin de la réunion, les différents articles distribués, le sommaire  pratiquement décidé, sous réserve de nouvelles informations incontournables, il est l'heure de déjeuner et je me souviens du paquet tentations laissé dans ma voiture. Trop tard, nous étions toutes entrées dans la période "test" où craquer, même devant le plus adorable des macarons, n'aurait pas été professionnel. Que voulez-vous, à Votre Beauté, nous construisons nos numéros avec conviction... Pourtant, il est un lieu au journal où, historiquement, la gourmandise garde, contre vents et marées, son droit de cité, j'ai nommé la maquette. Directrice artistique, adjointe et maquettiste, aidées par notre gourmand secrétaire de rédaction, se sont régalés de ces agapes, venues d'ailleurs. Après tout, il faut des forces pour mettre en pages et traquer la faute d'un Spécial Minceur. Et de la conviction pour rester stoïque et intraitable devant certaines douceurs. Bien sûr, Noël approche et si chapon, marrons and co nous font de l'oeil, nous ne répondons de rien!

Dominique Lionnet, Rédactrice en chef

Commentaires

Bonjour,
Je ne suis pas une lectrice régulière de « Votre beauté », mais ça fait du bien, de temps en temps, de se plonger dans le raffinement de toutes les belles choses que vous proposez (même si c’est un peu cher pour mon porte-monnaie –encore que, parfois, une petite folie pour se sentir belle ..).
Je profite de votre blog pour vous faire une suggestion. Je suis fan de cinéma, j’essaie de ne rater aucun des beaux films qui sortent. Il y en a, qui me touchent beaucoup, qui montrent les interrogations des femmes devant la beauté, comme par exemple « Caramel », ce film libanais de l’an dernier (réalisé par une femme), où cette question est au cœur du film.
Aujourd’hui, j’ai été voir « La graine et le mulet », dont on parle beaucoup. A la fin du film, il y a une scène de danse du ventre. L’actrice est une jeune femme très jolie, mais son ventre gras et tremblotant, filmé longuement et en gros plan, m’a gênée. Ça n’est pas filmé de façon sexy, et ça n’a rien d’érotique, même si les spectateurs (je veux dire ceux qui jouent les spectateurs dans le film !) ouvrent un œil intéressé.
Le réalisateur filmant ses acteurs avec beaucoup de tendresse, j’aimerais savoir pourquoi il a insisté si longuement sur ces gros plans, qui n’étaient pas nécessaires pour qu’on comprenne l’importance de cette séquence dans le scénario. Est-ce qu’il trouve cela beau ? Qu’est-ce que c’est pour lui (il est franco-tunisien) que la beauté d’un corps de femme ?
Pensez-vous que « Votre beauté » pourrait l’interroger sur ce sujet ? ça me paraît intéressant qu’il en parle justement à un journal consacré à cette question.
Merci.

Écrit par : Assia | 17/12/2007

Je comprends bien votre problème Chère Dominique ;-)
Courage, bientôt vous écrirez l'article d'avril et très bonnes fêtes à vous.
Amitiés.

Écrit par : sophie kune | 19/12/2007