, le plus près possible du tag d’ouverture. Date de création : 02/10/2011 -->

« Entre nous... | Page d'accueil | Traiter la cellulite par lipolyse laser »

18:0530/11/2007Hot topics

La Corée, nouvel eldorado du make-up

medium_Vincent_Grégoire.2.JPG

 

Quelles sont les nouvelles tendances cosméto dans le monde?

Pour nous répondre, nous avons interviewé un globe-trotter invétéré, le nec plus ultra des chasseurs de tendances: Vincent Grégoire, directeur de création du département Art de Vivre de l'agence Nelly Rodi

Lassé de la scène parisienne -"même si la french touch est toujours présente, la beauté française vit trop sur ses acquis"-, Vincent Grégoire parcourt le monde à la recherche des nouveaux plans cosméto.

 Sa découverte du moment? La Corée, selon lui "le pays le plus innovant, le plus surprenant du moment".

medium_Coréenne.2.jpg"Comme tous les pays de contrastes, qui ont subi des de chocs culturels, la Corée a du mal à se forger une identité qui lui est propre". Les Coréennes se "cherchent" énormément et travaillent sur leur image de soi, le look. Notamment par l'intermédiaire des soins du corps, qui fascinent la nouvelle génération de femmes coréennes. Les innovations viennent principalement du côté des textures, travaillées comme "plusieurs peaux qui se superposent". Quand les Françaises les plus consciencieuses se mettent trois crèmes visage chaque jour (en gros, sérum, antiâge, crème de jour), le minimum admis chez les Coréennes monte à 5, voire 6 couches.

"Leur objectif premier, bien plus important que le look ou le maquillage, c'est une peau zéro défaut". Et prendre soin de sa peau, en Corée, relève du rituel: "Ici, la culture du soin est très ancienne, ça relève de la tradition". Surprenant: loin de rejeter en bloc les pratiques de leurs grands-mères, les jeunes Coréennes, au contraire, suivent scupuleusement ces étapes. Naviguant constamment entre modernité et tradition, elle invente une nouvelle manière d'être belle qui n'appartient qu'à elle, très subtile, "à la fois jolie madame, années 50, mais pas avec ce côté poupée expérimentale qu'ont les Japonaises".

Pour élaborer de nouvelles formules de textures, on joue au contraire sur l'extrême modernité, le high-tech. "Les Coréens sont excellents en manipulation d'images, ils sont très habitués à jouer sur le virtuel, sur l'électronique". Une dimension qui n'a pas échappé aux entreprises de cosméto, qui embauchent à tour de bras des spécialistes du virtuel et des effets spéciaux. Deux univers qui peuvent sembler éloignés, mais qui se retrouvent sur de nombreux points. "Ces experts sont les mieux placés pour jouer avec les matières, les effets de lumière... des disciplines très adaptés à l'univers de la cosmétologie. Ils font des expériences en piochant dans tous les domaines, notamment le domaine artistique, en utilisant, par exemple, les pigments contenus dans les toiles des artistes". Résultat: un look pas provoc', pas glamour, mais à la fois moderne et élégant.

On ne peut pas en dire autant de leurs voisines les Japonaises, "de plus en plus déjantées du look", selon Vincent Grégoire, qui estime ce mouvement "un peu trop anecdotique, sans fondement". Mais quand il est de visite à Tokyo, il ne résiste pas à s'approvisionner en produits cosméto, "des gadgets hallucinants l'on ne trouve nulle part ailleurs". Un exemple? Des mini-tubes de dentifrice numérotés de 1 à 30 (un tube pour chaque jour du mois), aux goûts délirants comme "Indian Curry" ou "Pamplemousse de Floride"...Plus dingue, la dernière tendance make-up dont raffolent les Japonaises trendy: se mettre du vernis à ongles sur les dents. "C'est une espèce de gel pailleté conçu pour se fixer sur les dents, qu fait un sourire assez dément", reconnaît Vincent Grégoire...

On attend avec impatience le prochain périple de notre globe-trotter découvreur de tendances.

 

Photo home page: Frédéric Farré